Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Tsadok Sadok ou Sadoq

lundi 31 août 2015

Tsadok Sadok ou Sadoq

Grand Prêtre du Temple de Salomon

Fils d’Ahitov, fils de Pinhas, fils d’ Eli prêtre du Sanctuaire de Silo et dont la généalogie remonterait à Eléazar.

Lors de la rébellion d’Absalom, Sadoq fut choisi par David pour officier avec Aviatar au sacrifice rituel devant l’Arche d’alliance [1] encore sous la tente.

Il devint Grand Prêtre sous Salomon pour servir au Temple. Son propre fils, Azaria était également préposé à cet office ce qui suppose que la Grande Prêtrise devint, sous son influence, héréditaire.

On associe généralement Sadoq aux sadducéens [2] quoi que l’on ignore véritablement la portée de son sacerdoce et de sa dynastie. On peut présumer des liens étroits entre la royauté davidique et une forme d’orthodoxie sacerdotale aux propos d’ Ézéchiel .

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Sadoq/ Portail Israël antique et Juifs dans l’Antiquité/ Grand prêtre d’Israël

Notes

[1] L’Arche d’alliance est le coffre qui, selon la Bible, contient les tables de la Loi (Dix Commandements) données à Moïse sur le mont Sinaï. C’est un coffre oblong de bois recouvert d’or. Le propitiatoire surmonté de deux chérubins, qui en forme le couvercle, est considéré comme le trône, la résidence terrestre de YHWH. Lorsque le tabernacle fut terminé, l’arche fut mise dans le saint des saints, la partie la plus centrale du Temple de Salomon.

[2] On désigne généralement par sadducéens les membres d’un des quatre grands courants du judaïsme antique de l’ancienne Judée (avec les pharisiens, les esséniens et les zélotes), entre le 2ème siècle av. jc et le 1er siècle, mais cette définition n’est nullement exclusive. Elle fait également référence aux membres du clergé à l’époque du Premier Temple de Jérusalem (dont le Grand Prêtre était Sadoq) et à un courant théologique sans contextualisation historique dénommé sadocite. Les sadducéens se recrutent essentiellement dans l’aristocratie sacerdotale, sont en opposition totale avec les pharisiens et semblent en opposition avec les esséniens. Ils sont décimés par les zélotes et les sicaires lors de la Première Guerre judéo-romaine.