Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Charmide

dimanche 26 juillet 2015

Charmide

Élève de Socrate, fils de Glaucon, est oncle du philosophe grec Platon, qui le dépeint comme le jeune homme le plus beau et le plus sage de sa génération, suscitant l’admiration amoureuse des jeunes comme des vieux.

Aimé et protégé par son cousin Critias, qui se fait son tuteur puis lui confie la préfecture du Pirée, il finit par mourir avec lui lors de la bataille de Munychie [1] qui mit fin à la tyrannie des Trente Tyrans [2], dont il faisait partie.

Diogène Laërce rapporte à l’article de Socrate que Charmide lui offrit des esclaves, mais que son maître refusa de les accepter.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Charmide (personnage historique)/ Portail de la philosophie/ Personnalité de la Grèce antique

Notes

[1] Munichie ou Munychie est le nom antique d’une colline du Pirée actuellement appelée Kastella

[2] Les Trente aussi appelés Trente tyrans sont un gouvernement oligarchique composé de trente magistrats appelés tyrans, qui succède à la démocratie athénienne à la fin de la guerre du Péloponnèse, pendant moins d’un an, en 404 av. jc. Cette constitution est imposée aux Athéniens par le général spartiate Lysandre après la reddition d’Athènes négociée par l’un des futurs Trente tyrans, Théramène, en 404. L’Ecclésia (l’assemblée du peuple athénien) s’est opposée à ce régime mais avec l’appui d’une garnison spartiate, les Trente, emmenés par Critias imposent un régime de terreur, ne réservant les pleins droits de citoyens qu’à leurs 3000 partisans. Leurs adversaires peuvent être condamnés sans aucun jugement.