Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Pie 1er

samedi 9 avril 2022, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 25 avril 2014).

Pie 1er

10ème Pape de l’Église catholique entre 140/142 et 155

Pie 1er 10ème Pape de l'Église catholique

Ses origines sont obscures, sans doute est-il Frioulan [1] ou Illyrien [2], certaines sources font de lui le frère d’ Hermas, l’auteur du “Pasteur”.

Son pontificat est marqué par le développement des idées gnostiques [3], propagées déjà sous le pontificat précédent par Cerdon et Valentin d’Égypte . Ceux-ci reçoivent un renfort de poids avec Marcion du Pont , qui remet en cause l’unicité de Dieu, l’Ancien Testament ainsi que la double nature humaine et divine du Christ. Pie 1er dénonce ces positions hérétiques lors d’un synode à Rome et Marcion est exclu de l’Église vers 144.

Quant à la lutte contre les idées défendues par les gnostiques, elle reçoit sur le plan intellectuel et philosophique le renfort d’un vrai dialecticien en la personne de Justin de Naplouse qui vient au secours de l’évêque de Rome moins à l’aise que son prédécesseur Hygin dans ce genre de controverses.

Il fait bâtir la basilique Sainte Pudentienne [4] à Rome en l’honneur de sa sœur qui porte ce nom.

Bien qu’il ne soit pas prouvé qu’il soit mort pour sa foi chrétienne, il est vénéré comme un saint martyr. Sa dépouille mortelle aurait été ensevelie non loin de celle de l’apôtre Pierre dans la catacombe du Vatican

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Pie Ier/ Portail du Vatican/ Pape de la Rome antique

Notes

[1] Le Frioul est une région historico-géographique de l’Italie nord-orientale qui correspond aux anciennes provinces d’Udine, de Pordenone et en partie de Gorizia dans la région autonome du Frioul-Vénétie Julienne. Il se prolonge dans la région slovène de Goriška (Nova Gorica) à l’est. Peuplée à l’origine par les Vénètes dans la plaine et par les Celtes (Carni) dans les Alpes carniques, la région fut colonisée par les Romains au 2ème siècle av. jc, et fut profondément influencée par la culture latine, grâce notamment à la présence importante d’Aquilée (Aquileia), quatrième ville de l’empire avec plus de 200 000 habitants et centre fluvial majeur sur le Natissa, et de plus, capitale de la dixième région augustea (Venetia et Histria). Le développement d’autres centres, parmi lesquels Forum Iulii (Cividale del Friuli) et Iulium Carnicum (Zuglio) a contribué à assurer à la région une certaine prospérité. La région fut cependant exposée de plus en plus aux incursions barbares et à partir du milieu du 2ème siècle commença son déclin.

[2] le Liber Pontificalis rapporte sa naissance à Aquilée

[3] Le gnosticisme est un mouvement de pensée centré autour de la notion de « connaissance », regroupant des doctrines variées et multiformes qui se développent au cours des 2ème et 3ème siècles dans les limites de l’Empire romain. Ces doctrines se caractérisent généralement par l’affirmation que les êtres humains sont des âmes divines emprisonnées dans un monde matériel créé par une des faces de Dieu, le Démiurge ou Yahvé à l’opposé duquel existe une autre face de dieu, transcendante et parfaite, plus éloignée, un Dieu supérieur lié à l’homme par la connaissance qu’il lui a donnée

[4] La basilique Santa Pudenziana (en français : église Sainte-Pudentienne) est une église romaine située dans le rione de Monti sur la via Urbana. Elle est dédiée à la martyre romaine Pudentienne, sœur de Praxède.