Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

André dit saint André

dimanche 28 juillet 2019, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 2 août 2011).

André dit saint André (mort en 60)

2ème apôtre

Une icône de Saint André l'Apôtre par l'iconographe bulgare Yoan de Gabrovo. 19ème siècle. Expose au musée Hadzhi Nikoli Inn, Veliko Tarnovo, Bulgarie.Né à Bethsaïde [1], en Galilée [2], sur les bords du lac de Tibériade [3].

Avec son frère Simon, il était pêcheur. Recherchant Dieu, il avait d’abord été le disciple du prédicateur Jean le Baptiste, qui l’avait certainement baptisé. Lorsque Jean-Baptiste désigna Jésus-Christ, il le suivit et ne le quitta plus. Il fut ainsi le premier disciple appelé par Jésus-Christ.

Il servit souvent d’intermédiaire. Il présenta notamment son frère Simon à Jésus, puis, lorsque des Grecs voulurent rencontrer Jésus, c’est à lui qu’ils s’adressèrent.

Après la Pentecôte, il partit prêcher l’Évangile, au cours d’un long voyage, tout autour des côtes de la mer Noire. Ses voyages l’amenèrent en Bithynie [4], à Éphèse [5], en Mésopotamie [6], en Ukraine actuelle, en Thrace [7], à Byzance [8] et finalement en Achaïe [9], où il finit crucifié, sous l’empereur Néron, à Patras [10] en l’an 60.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia André (apôtre)/ Portail du christianisme/ Portail de la Bible/ Catégories : Apôtre/ Personnage du Nouveau Testament

Notes

[1] Bethsaïde est une ancienne ville de Galilée. Elle est située sur le versant nord-est du lac de Tibériade, non loin de l’endroit ou le Jourdain s’y jette.

[2] La Galilée est une large région située dans le nord d’Israël, traditionnellement divisée en trois parties

[3] Tibériade est la capitale de la Galilée, dans le nord d’Israël. C’est une ville historique et touristique réputée. La cité antique est située dans la partie sud de l’agglomération d’aujourd’hui.

[4] La Bithynie est un ancien royaume au nord-ouest de l’Asie Mineure, actuellement situé en Turquie. Située au bord du Pont-Euxin, elle était limitée par la Paphlagonie à l’est, la Galatie et la Phrygie au sud, la Propontide et la Mysie à l’ouest. Les Bithyniens sont, selon Hérodote et Xénophon, d’origine thrace. Ils forment d’abord un État indépendant avant d’être annexés par Crésus, qui ajoute leur territoire à la Lydie. Ils passent ensuite sous domination perse, où la Bithynie est incluse dans la satrapie de Phrygie. Mais dès avant Alexandre le Grand, la Bithynie retrouve son indépendance. Nicomède 1er est le premier à se proclamer roi. Durant son long règne de 278 à 243av jc, le royaume connaît la prospérité et jouit d’une position respectée parmi les petits royaumes d’Asie Mineure. Cependant, le dernier roi, Nicomède IV, échoue à contenir le roi Mithridate VI du Pont. Restauré sur le trône par l’Empire romain, il lègue par testament son royaume à Rome en 74 av jc. La Bithynie devient alors province romaine. Sous Auguste elle devient province sénatoriale en 27av jc puis province impériale en 135.

[5] Éphèse est l’une des plus anciennes et plus importantes cités grecques d’Asie Mineure, la première de l’Ionie. Bien que ses vestiges soient situés près de 7 kilomètres à l’intérieur des terres, près des villes de Selçuk et Kuşadası dans l’Ouest de l’actuelle Turquie, Éphèse était dans l’Antiquité, et encore à l’époque byzantine, l’un des ports les plus actifs de la mer Égée ; il est situé près de l’embouchure du grand fleuve anatolien Caystre. L’Artémision, le grand sanctuaire dédié à Artémis, la déesse tutélaire de la cité, qui comptait parmi les Sept merveilles du monde et auquel Éphèse devait une grande part de sa renommée, était ainsi à l’origine situé sur le rivage.

[6] La Mésopotamie est une région historique du Moyen-Orient située dans le Croissant fertile, entre le Tigre et l’Euphrate. Elle correspond pour sa plus grande part à l’Irak actuel.

[7] La Thrace désigne une région de la péninsule balkanique partagée entre la Grèce, la Bulgarie et la Turquie ; elle doit son nom aux Thraces, la peuplade qui occupait la région dans l’Antiquité. Au 21ème siècle, la Thrace fait partie, à l’ouest, de la Grèce, Thrace occidentale, au nord, de la Bulgarie et, à l’est, de la Turquie, Thrace orientale.

[8] Byzance est une ancienne cité grecque, capitale de la Thrace, située à l’entrée du Bosphore sous une partie de l’actuelle Istanbul. La cité a été reconstruite par Constantin 1er et, renommée Constantinople en 330, elle est devenue la capitale de l’Empire romain, puis de l’Empire romain d’Orient et enfin de l’Empire ottoman à partir de 1453 (date de la prise de la ville par les Turcs). Elle fut rebaptisée Istanbul en 1930.

[9] L’Achaïe est une province romaine comprenant le sud de la Grèce moderne, fondée en 27 av.jc lors de la réorganisation de l’Empire par Auguste après la période des guerres civiles.

[10] Patras est une ville de Grèce, située en Achaïe au nord de la péninsule du Péloponnèse.