Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 300 av.jc à 100 av. notre ère > Appius Claudius Pulcher (consul en 212 av.jc)

Appius Claudius Pulcher (consul en 212 av.jc)

jeudi 11 février 2021

Appius Claudius Pulcher (consul en 212 av.jc)

Homme politique de la République romaine

Emblème de la République romaine.Fils de Publius Claudius Pulcher consul en 249 av. jc. En 217 av.jc, il est élu édile [1]. En 216 av. jc, il est tribun militaire [2]. Il participe à la bataille de Cannes [3]. Avec Scipion l’Africain, il prend le commandement des forces romaines s’étant repliés à Canusium [4].   En 215 av. jc, il est préteur [5], et avec le reste de l’armée romaine va en Sicile [6]. En 214 av. jc, il est préteur et légat [7] de Marcus Claudius Marcellus, et a la charge de la flotte et du camp de Leontini [8].   En 213 av. jc, quand les Carthaginois [9] débarquent en Sicile, il commande avec Marcus Claudius Marcellus une expédition pour les contrer.   En 212 av. jc, il est consul. Il combat contre Hannibal Barca et entreprend le siège de Capoue [10]. À l’issue de son année de consulat, en vertu d’un décret du Sénat, il va à Rome pour choisir 2 nouveaux consuls. Son commandement est prolongé d’un an.   Durant la bataille avec Hannibal à Capoue, il a reçu une blessure, dont il est mort peu de temps après la reddition de la ville.   Il est le père d’Appius Appius Claudius Pulcher consul en 185 av. jc, de Publius Claudius Pulcher consul 184 av. jc et de Caius Claudius Pulcher consul en 177 av. jc.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Appius Claudius Pulcher (consul en 212 av.jc)/ Portail de la Rome antique/ Catégorie : Consul de la République romaine

Notes

[1] Les édiles étaient des magistrats de la Rome antique. Leur fonction primitive était liée à l’administration urbaine de Rome. L’édilité est intégrée au cursus honorum. En 365 av.jc, le Sénat crée deux nouveaux édiles, les édiles curules, qui sont eux recrutés parmi les patriciens. Ils furent mis en place parce que les deux édiles plébéiens refusaient d’étendre les ludi maximi à quatre jours au lieu de trois. L’édilité curule fut néanmoins ouverte rapidement aux plébéiens. Les deux édiles curules sont supérieurs aux deux édiles plébéiens : ils disposent de la chaise curule (les édiles plébéiens doivent se contenter du subsellium), de la toge prétexte, ils ont le ius edicendi, c’est-à-dire le pouvoir de publier des édits dans leurs domaines d’action. Au Sénat ils ont la préséance sur leurs collègues plébéiens.

[2] Le tribun militaire est un officier supérieur qui sert dans la légion romaine sous la Rome antique. Sous le Haut Empire, le poste de tribun militaire reste une étape dans les débuts de carrière publique, rendue obligatoire par Auguste pour le cursus honorum tandis que son accès par la voie électorale tombe en désuétude. Il semble que l’empereur, en tant qu’imperator se réserve les nominations

[3] La bataille de Cannes est une bataille majeure de la Deuxième Guerre punique qui eut lieu le 2 août 216 av. jc près de la ville de Cannes située dans la région des Pouilles au sud-est de l’Italie.

[4] Canosa di Puglia est une ville italienne, située dans la province de Barletta-Andria-Trani dans les Pouilles, dans l’Italie méridionale. Canosa se dresse à quelques kilomètres de la rive droite du fleuve Ofanto et à une vingtaine de kilomètres de la Mer Adriatique, sur une plaine des contreforts du plateau des Murge (entre 105 et 140 m au-dessus du Niveau de la mer).

[5] Le préteur est un magistrat de la Rome antique. Il était de rang sénatorial, pouvait s’asseoir sur la chaise curule, et porter la toge prétexte. Il était assisté par 2 licteurs à l’intérieur de Rome, et 6 hors du pomerium de l’Urbs. Il était élu pour une durée de 1 an par les comices centuriates. La fonction de préteur fut créée vers 366 av. jc pour alléger la charge des consuls, en particulier dans le domaine de la justice. Le premier préteur élu fut le patricien Spurius Furius, le fils de Marcus Furius Camillu. Égal en pouvoir au consul, auquel il n’a pas de compte à rendre, le préteur prêtait le même serment, le même jour, et détenait le même pouvoir. À l’origine, il n’y en avait qu’un seul, le préteur urbain, auquel s’est ajouté vers 242 av. jc le préteur pérégrin qui était chargé de rendre la justice dans les affaires impliquant les étrangers. Cette figure permit le développement du ius gentium, véritable droit commercial, par contraste avec le ius civile applicable uniquement aux litiges entre citoyens romain. Pour recruter, pour former ou pour mener des armées au combat ; sur le terrain, le préteur n’est soumis à personne. Les préteurs ont aussi un rôle religieux, et doivent mener des occasions religieuses telles que sacrifices et des jeux. Ils remplissent d’autres fonctions diverses, comme l’investigation sur les subversions, la désignation de commissionnaires, et la distribution d’aides. Lors de la vacance du consulat, les préteurs, avant la création des consuls suffects, pouvaient remplacer les consuls : on parle alors de préteurs consulaires.

[6] La Sicile est la plus grande île méditerranéenne. Avec une superficie de 25 708 km², c’est la région la plus étendue de l’Italie et son territoire est constitué de neuf anciennes provinces à leur tour partagées en 390 municipalités. Elle est également la seule région italienne à compter 2 des 10 villes les plus peuplées du pays : Palerme et Catane. Son chef-lieu est Palerme.

[7] itre porté par les représentants officiels de la Rome antique. Les ambassadeurs étaient des légats du Sénat romain. Sous la République romaine, les consuls, proconsuls, préteurs en campagne pouvaient charger temporairement des légats du commandement de la cavalerie, des réserves ou même d’une légion entière et de plusieurs légions. Sous l’Empire romain, à partir d’Auguste, la fonction de ces légats militaires devint permanente. Désignés par l’empereur, ils le représentaient dans les provinces et les légions. On distingua alors les légats consulaires et les légats prétoriens, qui gouvernaient les provinces « impériales » et exerçaient le pouvoir militaire, et les légats de légion, officiers expérimentés, de rang sénatorial, qui étaient chef d’une légion. Le titre de légat se transmit de l’Empire romain à l’Église catholique

[8] Lentini, historiquement Leontini, est une ville et commune dans la province de Syracuse, situé au sud-est de la Sicile

[9] Carthage est une ville tunisienne située au nord-est de la capitale Tunis. L’ancienne cité punique, détruite puis reconstruite par les Romains qui en font la capitale de la province d’Afrique proconsulaire, est aujourd’hui l’une des municipalités les plus huppées du Grand Tunis, résidence officielle du président de la République, regroupant de nombreuses résidences d’ambassadeurs ou de richissimes fortunes tunisiennes et expatriées. La ville possède encore de nombreux sites archéologiques, romains pour la plupart avec quelques éléments puniques,

[10] Capoue est une commune située dans la province de Caserte en Campanie, dans l’Italie méridionale.