Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Milon de Crotone

jeudi 31 mars 2016

Milon de Crotone

Il est l’un des plus célèbres athlètes de la Grèce et disciple de Pythagore. Il obtient son premier titre olympique de lutte en juniors en 540 av.jc. Dès lors, il collectionne les victoires avec 6 titres aux Jeux olympiques, 7 titres aux jeux pythiques [1], 9 titres aux jeux de Némée [2] et 10 titres aux jeux isthmiques [3].

Il eut une fois occasion de faire un bel usage de ses forces. Un jour qu’il écoutait les leçons de Pythagore, le plafond de la salle où l’auditoire était assemblé menaçant de s’effondrer, il le soutint lui seul, donna aux auditeurs le temps de se retirer et se sauva après eux. La confiance qu’il avait en ses forces finit par lui être fatale.

La postérité le tient pour le meilleur athlète de l’Antiquité, devançant, Théagène de Thasos , le premier à s’être imposé dans deux disciplines différentes (pugilat et pancrace) ; Glaucos de Carystos , le gigantesque boxeur ; et Polydamas de Scotoussa , le pancratiaste, appelé « l’homme le plus grand ayant jamais vécu » par l’auteur Pausanias le Périégète.

Selon la légende, Milon, parvenu à un âge avancé, traversait l’Italie et, ayant trouvé en chemin un vieux chêne abattu et entrouvert, il entreprit d’achever de le fendre avec ses mains ; mais l’arbre retrouva son état d’origine, et l’athlète n’ayant pas eu le temps de retirer ses doigts, resta finalement prisonnier de l’arbre, ses mains étant prises comme dans un étau : il ne put se dégager, et, incapable de se défendre, il fut dévoré par des loups.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article Le meilleur combattant de tous les temps par J.Sanchez, 2009

Notes

[1] Les Jeux pythiques, parfois appelés Jeux delphiques, sont les plus importants des jeux panhelléniques après ceux d’Olympie, dans la Grèce antique.

[2] Les jeux néméens étaient, dans la Grèce antique, l’une des quatre plus importantes compétitions sportives panhelléniques. Avec les jeux olympiques, les Jeux pythiques et les jeux isthmiques, ils composaient la période, le calendrier des compétitions sportives, qui s’organisait en séquences cycliques de quatre ans appelées olympiades.

[3] Les Jeux isthmiques sont des jeux publics organisés à l’isthme de Corinthe entre les cités grecques antiques. Ils sont célébrés la première et la troisième année de chaque olympiade, en l’honneur du dieu Poséidon.