Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Publius Septimius Geta

Publius Septimius Geta

samedi 15 février 2014, par ljallamion

Publius Septimius Geta (143 - 203/204)

Consul suffect autour de 191-Légat de Mésie Inférieure- Consul en 203 Arc de Septime Sévère à Lepcis Magna

Deuxième fils de Publius Septimius Geta et de Fulvia Pia. Il est né et a grandi à Leptis Magna [1] au sud-est de Carthage. Il était de descendance berbère, libyco punique et romaine.

Plus actifs politiquement que son père, il fut nommé stlitibus iudicandis [2]. Il est devenu un Tribun de la Legion II Augusta. En 185 il devint un légat de la Legion I Italica après un proconsulat de Sicile autour de 187/188. En 188 ou vers 190, il devint légat de Lusitanie. Il était consul suffect autour de 191.

Puis il devint légat de Mésie Inférieure [3]. Quand Severus fut proclamé empereur en 193, il dirigea les légions de Carnuntu [4] , pour montrer son soutien. Lorsque son mandat en tant que légat fut terminé en Mésie Inférieure, il devint le légat pour la Dacie [5]. Il fut nommé questeur et préteur de Crète et de Cyrène [6] et devint l’un des consuls en 203.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Publius Septimius Geta (frère de Septime Sévère)/Traduit par mes soins

Notes

[1] Leptis Magna ou Lepcis Magna, était une des villes importantes de la république de Carthage. Sous Dioclétien, en 303, lors de la partition de l’Afrique Proconsulaire, elle devient la capitale de la nouvelle province, la Tripolitaine. Ses ruines sont situées près de la ville actuelle de Khoms, à environ 120 km à l’est de Tripoli, sur l’embouchure de l’oued Lebda en Libye.

[2] chargé de régler les différents d’état civil

[3] La Mésie est une contrée balkanique de l’Europe ancienne, entre le Danube et la Macédoine. Elle recouvre un territoire inclus dans le nord de l’actuelle Bulgarie, l’actuelle Serbie et une petite partie de la Roumanie. Initialement peuplée par les Thraces, la région accueille à partir du 8ème siècle av. jc des colons grecs qui s’installent sur le littoral. Au 1er siècle av. jc, les Romains, maîtres de la zone, y fondent la province de Mésie, qui fera partiellement partie de l’empire d’Orient par la suite.

[4] Carnuntum était un camp militaire romain sur le Danube dans la province Norique après le 1er siècle, elle fut la capitale de la province Pannonie supérieure. Ses vestiges sont situés dans la Basse-Autriche à mi-chemin entre Vienne et Bratislava sur le "parc archéologique Carnuntum", s’étendant sur la superficie de 10 km ² à proximité des villages d’aujourd’hui Petronell-Carnuntum et Bad Deutsch-Altenburg .

[5] La Dacie est, dans l’Antiquité, un territoire de la région carpato-danubiano-pontique correspondant approximativement à celui de la Roumanie actuelle. Le mot Dacie vient du nom romain de ses occupants principaux, les Daces, qui sont très proches des Thraces. La Dacie était également peuplée par les Sarmates, les Scythes, et les Bastarnes. On relève aussi quelques peuplements celtes, et probablement un certain nombre de colons grecs et commerçants romains. Les ennemis des Daces sont les Romains et parfois certains Celtes. Leurs alliés sont les Thraces et les Grecs, jusqu’à la conquête de la Grèce par l’Empire romain.

[6] Cyrène, l’ancienne ville grecque en actuelle Libye, est la plus ancienne et la plus importante des cinq colonies grecques dans la région et lui donne son nom de Cyrénaïque, qui est encore utilisé aujourd’hui. Ancien évêché, elle se situe dans la vallée de Djebel Akhdar.