Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 1er siècle de notre ère > Sextus Propertius dit Properce

Sextus Propertius dit Properce

samedi 7 mars 2015 (Date de rédaction antérieure : 2 août 2011).

Sextus Propertius dit Properce (43 av jc-16 av jc)

Poète latin

Properce Poète latin

Né en Ombrie [1], sans doute à proximité de la ville actuelle d’Assise, il naît dans une famille plébéienne, mais aisée. Son père, près d’accéder à la classe équestre, meurt assez jeune. Au moment de la redistribution des terres aux vétérans, en 41 av jc les domaines de sa famille sont confisqués.

Cela ne l’empêche pas de faire de solides études de droit à Rome, mais il renonce bien vite au barreau pour la poésie avec l’appui non négligeable de Mécène, près duquel il habite sur l’Esquilin [2].

Il fréquenta les hommes de lettres de son temps, dont Ovide. Sa poésie évolua vers une inspiration plus religieuse et plus centrée sur Rome, lorsqu’il mourut.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Michaud - Biographie universelle ancienne et moderne - 1843 Tome 34 page 405 à 407

Notes

[1] Le nom de la région est issu de la tribu des Umbri (Ombriens), un peuple qui a fini par être absorbé par l’expansion romaine. Leur langue était l’Ombrien, une des langues italiques. Les Umbri, comme les tribus voisines sont probablement issus de la culture Terramare et de Villanova d’Italie du nord et centrale, et ont pénétré dans le nord-est de l’Italie au début de l’âge du Bronze. Les Étrusques étaient en conflit avec les Umbri, et l’invasion étrusque est passée de la côte ouest vers le Nord et l’est (700 à 500 av. jc), en poussant les Ombriens vers les hautes terres des Apennins. Néanmoins, la population Ombrienne ne semble pas avoir été éradiquée dans les districts conquis. Après la chute des Étrusques, les Umbri ont tenté d’aider les Samnites dans leur lutte contre Rome (308 av. jc) ; toutefois les communications avec le Samnium ont été entravées par la forteresse romaine de Narni et la grande bataille de Sentinum,(295 av. jc). La victoire romaine de Sentinum, commence une période d’intégration sous les souverains romains, qui a mis en place des colonies (Spolète) et construit la via Flaminia (220 av. jc), qui est devenu le principal vecteur de développement romain en Ombrie. Au cours de l’invasion d’ Hannibal de la deuxième guerre punique, la bataille du lac Trasimène a vu les Umbri conserver une certaine neutralité. Pendant la guerre civile romaine entre Marc-Antoine et Octave (40 av. jc), la ville de Pérouse, prise par Antoine fut presque entièrement détruite par ce dernier. Au temps de Pline l’Ancien, 49 communautés indépendantes existent toujours en Ombrie et l’abondance des inscriptions et la forte proportion de recrues dans l’armée impériale atteste de sa population. La région moderne de l’Ombrie, cependant, est très différente de l’Ombrie de l’époque romaine dont l’étendue débutait dans ce qui est maintenant les Marches du Nord, depuis Ravenne, excluait la rive occidentale du Tibre. Pérouse se situait donc en Étrurie, et les environs de Norcia dans le territoire des Sabins. Après l’effondrement de l’Empire romain, les Ostrogoths et les Byzantins ont lutté pour la suprématie dans la région. Les Lombards fondent le duché de Spolète, couvrant la majeure partie de l’Ombrie d’aujourd’hui.

[2] L’Esquilin (en latin : Esquilinus1) est l’une des sept collines de Rome, à l’est de la ville. Elle se présente comme un plateau avec trois légères élévations