Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Grégoire III

mercredi 7 avril 2021 (Date de rédaction antérieure : 5 mars 2013).

Grégoire III

90ème Pape de l’Église catholique de 731 à 741

Né en Syrie [1], on ne sait rien de la période qui précède son pontificat. Après la mort de Grégoire II, selon la coutume d’alors, le peuple l’élit comme évêque de Rome le 11 février 731 et fut consacré le 13 mars suivant et régna sous le nom de Grégoire III.

Il inaugure son pontificat en multipliant les relations avec les chefs spirituels et civils. Il envoie le pallium [2] à l’évêque Saint Boniface et lui confie le soin de fonder de nouveaux diocèses en Allemagne. Mais ces diocèses ne seront rattachés au Saint-Siège qu’au début de l’an 1000.

Grégoire III préside un Concile au Vatican, 193 évêques y participent. Ils condamnent l’attitude de l’empereur à l’égard des icônes et des images qu’il ordonne de détruire. L’une des plus importantes résolutions du Concile consiste à excommunier ceux qui défigurent l’icône du Christ, de la Vierge Marie, des Apôtres et des Saints.

Tandis que le délégué du pape se dirige vers Constantinople [3] en vue de confier à l’empereur le décret pontifical, il est arrêté par l’armée byzantine et mis en prison. D’autres délégués subissent le même sort.

L’attitude négative de l’empereur à l’égard des icônes entraîne l’immigration à Rome des artistes. C’est ainsi que l’art byzantin oriental s’est répandu en Occident, notamment à Rome où il fut encouragé par le Souverain Pontife et par les autorités ecclésiales en général.

C’est alors que l’empereur Léon III tente de réduire l’autorité du Saint-Siège et la mainmise sur les propriétés de l’Eglise dans les villes de Sicile [4].

Dans ce but, il envoie une flotte en Italie pour combattre les villes non soumises à ses ordres. Il étend les droits du patriarche de Constantinople [5] sur toutes les régions [6] de l’Italie du Sud et ne laisse au pape que la région du Nord que les Lombards [7] ne cessent d’assaillir.

Alors, le pape invoque le secours de Charles Martel, pour repousser les Lombards, il met sous la protection des Francs toutes ses propriétés et leur demande de reconquérir l’Italie. Après avoir remporté la victoire contre les Arabes à Poitiers, il écrit au pape Grégoire III lui annonçant l’heureuse nouvelle.

Au cours de son pontificat, le roi des Saxons se rend en pèlerinage à Rome. À son retour dans son pays, il ordonne une contribution annuelle, offrande charitable, appelée « obole de Saint-Pierre ». Elle demeure jusqu’à nos jours. Elle est offerte au Saint-Siège pour les bonnes œuvres.

Grégoire III est le premier pape qui ait interdit formellement l’hippophagie [8] comme « pratique abominable ». Il semble que la consommation de viande de cheval, étrangère à la tradition romaine, était liée en Europe du nord à des rituels païens. Cette interdiction est renouvelée par son successeur Zacharie.

Il meurt le 28 novembre 741.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia/ Portail du Vatican/ Pape de la période byzantine

Notes

[1] Durant l’Empire ottoman, cette région fut un temps regroupée, comprenant les États actuels de la Syrie, d’Israël, du Liban, de la Jordanie et de la Palestine. Durant l’Antiquité, ces pays étaient distinctement la Phénicie, les royaumes d’Israël et de Juda, la province romaine de Judée puis de Palestine, l’Assyrie et une partie de la Mésopotamie occidentale. La Syrie fut occupée successivement par les Cananéens, les Phéniciens, les Hébreux, les Araméens, les Assyriens, les Babyloniens, les Perses, les Grecs, les Arméniens, les Romains, les Nabatéens, les Byzantins, les Arabes, et partiellement par les Croisés, par les Turcs Ottomans et enfin par les Français à qui la SDN confia un protectorat provisoire pour mettre en place, ainsi qu’au Liban, les conditions d’une future indépendance politique. La Syrie géographique est le lieu où seraient apparues les premières formes d’urbanisation

[2] Le pallium est un ornement liturgique catholique dont le port, sur la chasuble, est réservé au pape, aux primats, aux archevêques métropolitains et à quelques rares évêques, pendant la célébration de la messe. Il vient du latin pallium qui signifie manteau.

[3] Constantinople est l’appellation ancienne et historique de l’actuelle ville d’Istanbul en Turquie (du 11 mai 330 au 28 mars 1930). Son nom originel, Byzance, n’était plus en usage à l’époque de l’Empire, mais a été repris depuis le 16ème siècle par les historiens modernes.

[4] La Sicile est la plus grande île méditerranéenne. Avec une superficie de 25 708 km², c’est la région la plus étendue de l’Italie et son territoire est constitué de neuf anciennes provinces à leur tour partagées en 390 municipalités. Elle est également la seule région italienne à compter 2 des 10 villes les plus peuplées du pays : Palerme et Catane. Son chef-lieu est Palerme.

[5] Le titre de Patriarche de Constantinople est porté par le chef de la première juridiction autocéphale de l’Église orthodoxe qu’est le patriarcat œcuménique de Constantinople. Le titre de « patriarche » est traditionnellement porté par l’archevêché orthodoxe de Constantinople (actuelle ville d’Istanbul). Ce diocèse est l’un des plus anciens de la chrétienté. Le patriarche de Constantinople est primus inter pares (premier parmi les pairs) des chefs des Églises autocéphales formant l’Église orthodoxe

[6] districts

[7] Le royaume lombard succède au royaume ostrogoth en Italie pendant une époque tardive des Grandes invasions européennes. L’arrivée des Lombards en 571, un peuple germanique, est à l’origine du toponyme de la région italienne (Lombardie).

[8] L’hippophagie est une pratique alimentaire consistant à consommer de la viande de cheval. Connue depuis la Préhistoire et pratiquée par de nombreux peuples eurasiatiques durant l’Antiquité, elle est souvent associée à des pratiques rituelles païennes qui poussent l’Église catholique du Moyen Âge à la prohiber.