Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Néhémie

vendredi 21 décembre 2012

Néhémie

Figure majeure du retour à Sion, dont l’histoire est consignée dans la Bible.

Il est considéré comme le principal maître d’œuvre de la reconstruction des murailles de Jérusalem, et comme l’auteur principal du Livre de Néhémie.

Selon le Livre de Néhémie, seule source d’information sur le personnage, Néhémie est le fils de Hakhalia et appartient probablement à la tribu de Juda ; ses ancêtres avaient habité à Jérusalem avant l’exil à Babylone.

Alors qu’il sert comme échanson à Suse auprès de Artaxerxès, roi de la Perse achéménide, il entend de l’un de ses frères, Hanani un rapport alarmant sur la désolation qui règne à Jérusalem. Le deuil que prend Néhémie devient si apparent que le roi s’enquiert de ses problèmes, et lui permet, peut-être avec l’intercession de la reine ou de la reine mère, de visiter Jérusalem, en tant que tirshatha* (« vice-roi ») de la province de Yehoud, sous domination perse. Néhémie, arrivé dans la vingtième année de règne d’Artaxerxès, est muni de firmans stipulant qu’il doit se voir remettre une provision de bois pour la reconstruction des murs. Son arrivée contrarie grandement Sanballât le Horonite, gouverneur de Samarie, et Tobia l’Ammonite, qui gouvernait probablement Ammon ; leur opposition, ainsi que celle de Guechem l’Arabe va grandissant lorsqu’ils sont mis au courant des projets de Néhémie.

La reconstruction des murailles d’enceinte de Jérusalem avait été entreprise plusieurs fois avant Néhémie mais ces tentatives avaient été vouées à l’échec. Après avoir inspecté Jérusalem de nuit afin d’agir dans la plus grande discrétion, il instruit la famille sacerdotale et 42 familles de diverses localités judéennes de reconstruire les divers portes et tours ainsi que les pans de murs entre ces portes et édifices. Cependant, les esprits s’échauffent parmi les ennemis des Judéens, et entreprennent diverses tentatives d’intimidation. Des Judéens eux-mêmes alliés aux adversaires de Néhémie les dissuadent de poursuivre les travaux.

Néhémie fait armer les maçons, instaurant des tours de garde. Malgré l’ampleur de la tâche, celle-ci est achevée, selon le récit biblique, en 52 jours.

Sitôt la construction terminée, Néhémie s’attelle à des réformes politiques. La première est de restituer leurs terres à ceux qui ont dû s’en défaire pour payer leurs dettes. Cette mesure, qui annule toute considération pour des propriétés légalement acquises, passe relativement facilement, selon le récit, du fait du désintéressement de Néhémie, qui préfère partager l’ordinaire avec les gens que les mesures alimentaires qui lui reviennent de droit en tant que gouverneur. Peu après, cependant, il doit faire face à des tentatives d’assassinat et de discrédit, auxquelles prennent part des habitants de Jérusalem sous la coupe des ennemis de Néhémie, parmi lesquels le faux prophète Shemaya et la fausse prophétesse Noadiya.

Néhémie lance ensuite une enquête sur la généalogie des résidents de Jérusalem, afin d’en écarter les étrangers. Il se fait remettre à cet effet une copie du rouleau des familles retournées à Sion avec Zorobabel.

Le reste de ses réformes semble être de nature religieuse, Néhémie secondant Ezra le Scribe dans sa réinstitution de la loi mosaïque, en particulier du respect dû au shabbat. Il met également en place un système de taxation pour l’entretien du Temple et de son culte, malgré l’opposition que ses décrets suscitent. Une fois ses réformes établies, Néhémie retourne à Suse ou Ectabane.

Lors de son retour à Jérusalem, au cours duquel il complète son enquête généalogique, Néhémie se lamente de la décadence dans laquelle Jérusalem a sombré au cours de son absence de deux ans. On ne connaît rien de son histoire au-delà de ce point ; il est probablement mort à Jérusalem dans son vieil âge.

Néhémie est le dernier gouverneur mandaté par la cour de Perse, la province de Yehoud sera en effet annexée à la satrapie de Cœlé-Syrie, et gouvernée par un Grand Prêtre nommé par les Syriens.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia / Portail Israël antique et Juifs dans l’Antiquité/ Personnalité de l’Israël antique