Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Abel Servien

mercredi 14 septembre 2016 (Date de rédaction antérieure : 3 novembre 2012).

Abel Servien (1593-1659)

Abel Procureur général au Parlement du Dauphiné

Procureur général au Parlement du Dauphiné [1] en 1616, il devient en 1630, président au Parlement de Bordeaux, mais, presque en même temps, il reçoit la charge de secrétaire d’Etat à la Guerre.

C’est lui qui signa la déclaration de guerre de la France en 1635. En 1636, il se démet de ses fonctions en faveur de Sublet de Noyers.

En 1653, après la mort de Charles de la Vieuville , il devient surintendant des Finances [2] conjointement avec Nicolas Fouquet.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de histoire de Abel Servien, diplomate et serviteur de l’Etat (1591-1659)/

Notes

[1] Le Parlement du Dauphiné ou Parlement de Grenoble, est une cour souveraine de justice sous l’Ancien Régime français. Il est créé le 29 juillet 14531 par le dauphin Louis II, futur roi Louis XI, lors de son séjour en Dauphiné de 1447 à 1456. Approuvé le 4 août 1455 par un édit de Charles VII, père du dauphin, ce troisième parlement de France prend le relais du Conseil delphinal créé par Humbert II le 22 février 1337. C’est donc la principale institution issue de la principauté delphinale qui devient une cour souveraine de justice, dans la mesure où elle juge en dernier ressort sur le fond. Elle va siéger à ses débuts dans le palais delphinal dont il ne reste rien, puis du début du 16ème siècle jusqu’en septembre 1790 dans un bâtiment spécifique, maintes fois agrandi, le palais du Parlement du Dauphiné, situé à Grenoble. Au 18ème siècle, le ressort du Parlement recoupe les limites de la Province du Dauphiné et de l’enclave du pays d’Orange, bien qu’amputé par l’établissement de cours présidiales mises en place à Valence en 1639 et à Gap en 1641.

[2] Ministre des finances