Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Pierre Séguier

jeudi 12 février 2015, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 1er novembre 2012).

Pierre Séguier (1588-1672)

Homme politique-Chancelier de France-Académicien

Portrait du chancelier Pierre Séguier (huile sur toile de Henri Testelin château de Versailles)Né dans une famille de magistrats, il est, au service du roi Louis XIII puis de Louis XIV. Intendant de Guyenne [1] en 1621, il devint en 1624, président à mortier [2] au parlement de Paris. Très estimé par Louis XIII, il fut nommé Garde des Sceaux en 1633, puis chancelier de France [3] en décembre 1635. Il s’opposa parfois à Richelieu, mais instruisit le procès de Cinq-Mars et montra toujours un attachement absolu à l’autorité royale. Il protégea l’Académie de peinture, qui se crée autour du peintre Le Brun

Durant la fronde, le gouvernement dans un geste de conciliation, dut lui enlever les Sceaux en 1651, qui lui furent rendus en 1656. Il présida la commission chargée de juger Fouquet et se signala par sa partialité acharnée à l’égard du surintendant [4]. Il participa à l’élaboration des ordonnances de 1669-1670 connu sous le nom de Code louis élaboré sous la direction de Colbert à partir de 1661.

Il est sans doute, avec Richelieu et Mazarin, parmi les plus grands mécènes et collectionneurs de son temps.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de histoire de l’Académie française/les immortels/Pierre Seguier/Le petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 1194

Notes

[1] La Guyenne, est une ancienne province, située dans le sud-ouest de la France. Ses limites ont fluctué au cours de l’histoire sur une partie des territoires des régions françaises Aquitaine, Midi-Pyrénées et Poitou-Charentes.

[2] L’office de président à mortier est l’une des charges les plus importantes de la justice française de l’Ancien Régime. Ce sont les magistrats principaux des institutions de justice les plus hautes : les Parlements qui sont le degré suprême d’appel.

[3] Le chancelier de France est un important personnage de l’Ancien Régime, il est le second officier de la couronne, puis le premier, en 1627, avec la suppression du connétable et de l’amiral de France.

[4] Le surintendant des finances est un officier de l’administration des finances dans la France d’Ancien Régime, chargé d’ordonner les dépenses de l’État. Il fut appelé aussi Superintendant des finances.