Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Sisygambis

dimanche 1er mai 2022, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 2 octobre 2012).

Sisygambis

Famille du roi perse Darius devant Alexandre le Grand après la bataille d'Issus, Paolo Veronese, 1570. (National Gallery musée d'art de Trafalgar Square à Westminster)Mère de Darius III. Elle est la fille d’Ostanès, frère d’Artaxerxès II.

Suite à la bataille d’Issos en 333 av. jc [1], la famille royale achéménide [2] est capturée par Alexandre qui se montre magnanime à son égard.

Apprenant la mort de Darius en 330, elle aurait, selon Quinte-Curce, déclaré : Je n’ai qu’un seul fils Alexandre et il est le roi de toute la Perse. Alexandre semble lui marquer une affection filiale.

Lors des noces de Suse [3] en 324, elle apporte sa bénédiction au mariage de sa petite-fille Stateira avec Alexandre. À la mort du Conquérant en 323, elle se serait laissée mourir de chagrin.

P.-S.

Source : wikipedia.org Portail : Personnalité perse

Notes

[1] La bataille d’Issos s’est déroulée en novembre 333 av. jc dans l’antique Cilicie. Elle oppose l’armée d’Alexandre le Grand à celle de Darius III. L’armée macédonienne remporte une victoire décisive sur l’armée perse pour la première fois commandée par Darius en personne. Le lieu de la bataille se situe près de l’actuel İskenderun en Turquie, aux abord d’un petit fleuve côtier appelé Pinaros durant l’Antiquité, à 10 km environ au sud d’Issos.

[2] L’Empire achéménide est le premier des Empires perses à régner sur une grande partie du Moyen-Orient. Il s’étend alors au nord et à l’ouest en Asie Mineure, en Thrace et sur la plupart des régions côtières de la mer Noire ; à l’est jusqu’en Afghanistan et sur une partie du Pakistan actuels, et au sud et au sud-ouest sur l’actuel Iraq, sur la Syrie, l’Égypte, le nord de l’Arabie saoudite, la Jordanie, Israël et la Palestine, le Liban et jusqu’au nord de la Libye. Le nom « Achéménides se rapporte au clan fondateur qui se libère vers 556 av. jc de la domination des Mèdes, auparavant leurs suzerains, ainsi qu’au grand empire qui résulte ensuite de leur fusion. L’empire fondé par les Achéménides s’empare de l’Anatolie en défaisant la Lydie, puis conquiert l’Empire babylonien et l’Égypte, unissant les plus anciennes civilisations du Moyen-Orient dans une seule entité politique de façon durable. L’Empire achéménide menace par 2 fois la Grèce antique et prend fin, vaincu par Alexandre le Grand, en 330 av. jc.

[3] Les noces de Suse sont une cérémonie nuptiale, à caractère grandiose, organisée par Alexandre le Grand en février 324 av. jc. Des milliers de Macédoniens, dont les principaux officiers du roi, sont mariés à des femmes perses et mèdes. Alexandre épouse Stateira, fille aînée de Darius III, ainsi que Parysatis, fille d’Artaxerxès III. Les noces de Suse représentent un événement marquant du règne d’Alexandre car elles sont l’un des exemples les plus frappants de sa volonté de pérenniser l’empire par la fusion des élites irano-macédoniennes.