Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Leone Battista Alberti

Leone Battista Alberti

vendredi 26 février 2021 (Date de rédaction antérieure : 13 septembre 2012).

Leone Battista Alberti (1404-1472)

Architecte de Florence

Leone Battista Alberti Architecte de Florence

Il est né le 18 février 1404 à Gênes [1] dans une riche famille florentine exilée pour raison politique. Il fit ses études à Padoue [2] puis à l’université de Bologne [3] où il étudia le droit mais sans conviction. Il reçu son éducation mathématique de son père.

Alberti habita principalement à Rome et Florence occupant divers postes dans l’église catholique.

Après avoir suivi le cardinal Albergati en France et en Allemagne il entre au service du pape en 1432 et suit une carrière littéraire en tant que secrétaire à la chancellerie pontificale où il écrivit la biographie des saints.

Par ailleurs, il étudia la représentation des objets à trois dimensions. Il est l’auteur du premier traité général sur les lois de la perspective [4] et le traité d’architecture [5]. Alberti a également travaillé sur la fabrication des cartes géographique et fut a ce titre un collaborateur de Paolo Toscanelli le fournisseurs des cartes de Christophe Colomb pour son premier voyage.

Il a également écrit le premier livre sur la cryptographie qui contient le premier exemple d’une table de fréquence.

A Florence, il concevra le palais Rucellai [6], l’édicule du Saint-Sépulcre dans la chapelle Rucellai et la façade de Sainte-Marie Nouvelle [7].

Il meurt le 3 avril 1472 à Rome

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Michel Paoli, Leon Battista Alberti (1404-1472), Paris/Besançon, Éditions de l’Imprimeur, 2004.

Notes

[1] Gênes est une ville italienne, capitale de la Ligurie, premier port italien et deuxième port de la mer Méditerranée. Gênes est située sur le golfe de Gênes, partie septentrionale de la mer de Ligurie. La ville correspond à l’inclinaison de l’arc de cercle formé à cet endroit par la côte. Au nord de la ville commencent les Apennins, débouchant à proximité sur la plaine du Pô. Gênes offre une façade méditerranéenne au nord de l’Italie, à 193 km de Nice au sud-ouest, à 155 km de Milan au nord et à 518 km de Rome au sud-est.

[2] L’université de Padoue est une université italienne dont le siège est à Padoue. L’université de Padoue est une des plus anciennes universités du monde. Elle a été fondée le 29 septembre 1222 par des professeurs et des étudiants ayant fui l’université de Bologne, du fait de l’atteinte aux libertés universitaires et aux privilèges qui avaient pourtant été garantis aux enseignants et à leurs élèves. L’université de Padoue fut créé en réponse à un besoin, induit par des conditions sociales et culturelles spécifiques, contrairement à la plupart des universités qui doivent leur fondation à une charte avec le pape. Elle s’installe en 1493 dans le Palazzo Bo, ce qui lui donnera son surnom de « il Bô »

[3] Fondée en 1088, l’université de Bologne est considérée comme la première et la plus ancienne université européenne. Elle est la première institution à utiliser le terme université (en latin universitas) ainsi que la première université reconnue comme telle par le pape. Sa devise est Petrus ubique pater legum Bononia mater, « Saint Pierre est le père de tous les lieux et Bologne la mère de la loi ».

[4] Della Pictura en 1435

[5] De re aedificatoria composé vers 1450, publié après sa mort en 1485

[6] Le palais Rucellai, situé Piazza de’ Rucellai, est un palais florentin du Quattrocento. Conçu par Leon Battista Alberti entre 1446 et 1451 et exécuté, en partie tout du moins, par Bernardo Rossellino, le palais Rucellai a été commandé par les Rucellai, une riche famille de marchands et banquiers. Cette commande permet à Alberti, grand théoricien de l’architecture de la Renaissance italienne, de mettre en application les concepts qu’il avance dans son De re aedificatoria."

[7] L’église Santa Maria Novella, la première basilique de Florence, est située sur la Piazza Santa Maria Novella. La façade renaissance de l’édifice, en marbres blanc et noir, commencée en 1300, est terminée par Leone Battista Alberti, en 1470. Une inscription sous le fronton triangulaire indique que les travaux ont été financés par Giovanni Rucellai.