Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 14ème siècle > Angelo Correr dit Grégoire XII

Angelo Correr dit Grégoire XII

dimanche 15 août 2021 (Date de rédaction antérieure : 5 août 2012).

Angelo Correr dit Grégoire XII (1325-1417)

205ème Pape de l’Église catholique de 1406 à 1415

Grégoire XII 205ème Pape de l'Église catholique

Issu d’une des premières familles de Venise [1], il fut Évêque de Castello [2], Patriarche titulaire de Constantinople [3], Cardinal de Saint-Marc à Venise [4] lorsqu’il fut élu pape en 1406. Le grand schisme d’Occident affligeait alors l’Église, et depuis la mort de Grégoire XI il y avait 2 papes, l’un en France, l’autre en Italie.

Grégoire XII avait juré de se démettre du pontificat si son rival, Benoît XIII, en faisait autant, pour laisser élire un seul pape. Mais comme tous deux tardaient à tenir leur serment, les cardinaux les déposèrent au concile de Pise en 1409 [5] et nommèrent Alexandre V.

Grégoire finit par adhérer à cette décision et se retira à Recanati [6] ou il mourut en 1417, à 91 ans. On lui conserva le titre de doyen des cardinaux.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia/ Grégoire XII/ Portail de l’Italie/ Catégories  : Pape italien/ Patriarche latin de Constantinople/ Pape du Moyen Âge

Notes

[1] Venise est une ville portuaire du nord-est de l’Italie, sur les rives de la mer Adriatique. Elle s’étend sur un ensemble de 121 petites îles séparées par un réseau de canaux et reliées par 435 ponts. Située au large de la lagune vénète, entre les estuaires du Pô et du Piave, Venise est renommée pour cette particularité, ainsi que pour son architecture et son patrimoine culturel

[2] Le diocèse de Città di Castello est un diocèse de l’Église catholique en Italie, suffragant de l’archidiocèse de Pérouse-Città della Pieve et appartenant à la région ecclésiastique d’Ombrie.

[3] La fonction et le titre de Patriarche latin de Constantinople ont été créés par l’Église catholique au moment des Croisades.

[4] La basilique cathédrale Saint-Marc, à Venise, est la plus importante basilique de Venise. Construite en 828, reconstruite après l’incendie qui ravagea le palais des Doges en 976, elle est, depuis 1807, la cathédrale du patriarche de Venise. Elle est située sur la place Saint-Marc, dans le quartier de San Marco qui lui doivent leur nom.

[5] Le concile de Pise a été convoqué en 1409 pour tenter de régler le sérieux problème du grand schisme d’Occident. Celui-ci ne réussi qu’à envenimer la situation puisqu’il y eu trois papes au lieu de deux sur le trône de saint Pierre. Benoît XIII, pape d’Avignon, a derrière lui l’Espagne, le Portugal, la France et l’Écosse. Grégoire XII, pape de Rome, garde pour lui le Sud de l’Italie et une partie de l’Allemagne. Tout le reste de la chrétienté se range derrière le pape de Pise, Alexandre V. Le 3 mai 1410, Alexandre V mourut à Rome. Les cardinaux pisans décidèrent de poursuivre l’aventure, et le conclave présidé par le cardinal Jean Allarmet de Brogny élit Cossa le 17 mai. Il fut ordonné prêtre quelques jours plus tard et couronné le 25 sous le nom de Jean XXIII. Il prit parti en faveur de Sigismond de Hongrie lors de l’élection impériale qui eut lieu la même année. Il fallut attendre le concile de Constance, réuni à partir de 1414 pour que se règle le problème du Grand Schisme.

[6] Recanati est une commune italienne située dans la province de Macerata, dans la région Marches, en Italie centrale. Distante d’environ 20 kilomètres du chef-lieu de la province Macerata, à 8 kilomètres de Loreto et un peu moins de 40 kilomètres d’Ancône. Au 12ème siècle, le conflit entre l’Église et Frédéric Barberousse éclate, Recanati rejette le gouvernement des Comtes qui soutiennent l’Empereur et élit des consuls. La ville devint une Commune Libre. Elle fut administrée par les consuls jusqu’en 1203, puis adopta le système des Podestats.