Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Pacôme de Tabennensis dit saint Pacôme le Grand

Pacôme de Tabennensis dit saint Pacôme le Grand

lundi 21 mai 2012

Pacôme de Tabennensis dit saint Pacôme le Grand (vers 292-348)

Né en Thébaïde, il est généralement considéré comme le fondateur du cénobitisme chrétien, c’est-à-dire de la vie religieuse vécue en commun.

Au contraire de Paul et Antoine, Pacôme est d’origine modeste et élevé dans le paganisme. À 20 ans, il est enrôlé de force dans les armées impériales. Quelque temps plus tard, démobilisé et sans ressource, il est recueilli par des chrétiens à Thèbes. Le païen qu’il est, fut profondément touché par la charité et l’attention des chrétiens à l’égard de ceux qui souffrent. Il se convertit au christianisme et reçoit le baptême.

Il se retire dans le désert et cherche l’initiation religieuse à l’école de Palémon, un anachorète. Encouragé par ce dernier il fonde un couvent avec 3 compagnons. De nombreux candidats se présentent. Quelques habitations et un oratoire sont construits, le tout entouré d’un mur, c’est le monastère de Tabennensis, sur une rive du Nil, entre la grande et la petite Diospolis* (Thébaïde). Il s’agit d’un monastère double, la sœur de Pacôme, Marie, fonde en effet une communauté de femmes sur la rive opposée. Autour de Tabennensis, qui rassemble plusieurs centaines de disciples, Pacôme fonde encore 6 monastères.

Pacôme est un bon organisateur. Ses moines sont groupés sous la direction d’un préposé, assisté d’un second. Ils habitent sous le même toit, exercent le même travail, tailleur, tanneur, scribe, agriculteur, etc., obéissent au préposé et observent un ordre du jour commun. Chaque groupe a son pavillon.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité, issu du dictionnaire d’histoire universelle, le petit mourre édition Bordas 2004 p 979