Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Stilpon de Mégare

jeudi 17 avril 2014 (Date de rédaction antérieure : 25 juillet 2011).

Stilpon de Mégare (vers 360-vers 280 av. jc)

Philosophe grec

Stilpon de Mégare Philosophe grec, représenté dans La Chronique de Nuremberg

Natif de Mégare [1], il appartenait à l’école mégarique [2], qui plaçait beaucoup d’importance en l’art de la dialectique, spécialement de la dialectique éristique. Connu dans toute la Grèce, c’est lui qui popularisa l’art de la joute oratoire. Il commença les études philosophiques auprès de Théophraste, mais il le quitta bientôt, au grand regret du disciple d’Aristote, tant ses prédispositions pour l’étude semblaient grandes. Il fut aussi l’élève de quelques disciples d’Euclide de Mégare, peut-être même d’Euclide lui-même, de Thrasymaque de Corinthe, de Pasiclès de Thèbes et de Diogène de Sinope. Actif vers 320, il eut parmi ses élèves Clitarque d’Alexandrie, Diodore Cronos, Timon de Phlionte, Ménédème d’Érétrie et Zénon de Citium.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de histoire de encyclopédie universalis /stilpon

Notes

[1] Mégare est une ville de la banlieue d’Athènes en Grèce. Située à l’extrémité est de l’isthme de Corinthe, à mi-chemin entre Corinthe et Athènes, elle était connue à l’origine sous le nom de Nisée, d’après le roi éponyme légendaire Nisos. Selon la tradition, la cité est peuplée par les Doriens après que ceux-ci ont été écartés d’Athènes par le sacrifice du roi Codros. Point de passage terrestre entre la Grèce centrale et le Péloponnèse, la cité acquiert rapidement de l’importance. Ses deux ports, l’un sur le golfe Saronique et l’autre sur le golfe de Corinthe, en font un centre commercial de première importance. Entre 730 et 550 av. jc, elle connaît une activité coloniale considérable : elle fonde Astacos, Chalcédoine et Byzance sur le Bosphore ; Héraclée du Pont en Bithynie ; Megara Hyblaea en Sicile. Vers 600 av. jc, elle tombe sous la domination du tyran Théagène ; la tyrannie fut suivie de luttes politiques dont l’écho se trouve peut-être dans les poèmes de Théognis. Elle perd ses territoires à l’ouest au profit de Corinthe, et Salamine au profit d’Athènes (570 av. jc). Peu avant 500 av. jc, elle rejoint la ligue du Péloponnèse et prend une part active aux guerres médiques.

[2] L’École mégarique est une école de philosophie grecque fondée entre les ve et ive siècles av. J.-C., qui tire son nom du lieu d’origine de son fondateur, Euclide de Mégare. Ses membres se réclament des enseignements de Socrate.