Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Chabrias

samedi 30 mars 2019, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 25 juillet 2011).

Chabrias

Stratège athénien du 4ème siècle av. jc

fantassin de la Grèce antiqueEn 388, il défait les Spartiates à Égine [1] et commande la flotte envoyée pour assister Évagoras, roi de Chypre, contre les Perses. En 378, quand Athènes fait alliance avec Thèbes contre Sparte, il bat Agésilas II près de la cité béotienne. À cette occasion, il invente une manœuvre qui consiste à soutenir la charge ennemie en faisant mettre le genou gauche de ses hoplites [2] à terre, protégés par leurs boucliers supportés de même par le sol et les lances pointées en avant.

En 376, il remporte une victoire décisive sur les Spartiates devant Naxos [3] mais, après avoir détruit la flotte adverse et se souvenant du destin des généraux à la bataille des îles Arginuses [4], il tarde à recueillir les corps de ses soldats morts. Plus tard, quand les Athéniens changent de camp et s’allient à Sparte, il repousseÉpaminondas devant les murs de Corinthe [5].

En 366, il est accusé avec Callistratos de trahison pour avoir averti les Thébains de la reddition de Oropos [6] mais est acquitté. Peu après, il accepte un commandement sous le pharaon d’Égypte Téos qui défend son royaume contre la reconquête perse. En 357, lors du déclenchement de la guerre des Alliés, il rejoint Charès dans le commandement de la flotte athénienne. Il meurt au combat la même année sur l’île de Chios [7].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de ugo.bratelli.free.fr/CorneliusNepos/Chabrias.

Notes

[1] Égine est une île grecque du golfe Saronique. Ses habitants sont les Éginètes. L’île est célèbre pour son temple d’Aphaïa, un des trois temples du triangle sacré Parthénon, Sounion, Aphaïa. Elle fut longtemps une grande rivale d’Athènes, dans l’Antiquité. Égine fut une des premières cités maritimes et commerçantes de la Grèce antique : elle eut la première marine de Grèce et fut la première cité à battre monnaie.

[2] L’hoplite est un fantassin lourdement armé, par opposition au gymnète et au peltaste, armés plus légèrement.

[3] La ville de Náxos, aussi appelée Chóra, est la principale ville de l’île de Náxos.

[4] La bataille navale des Arginuses est l’un des derniers grands épisodes de la Guerre du Péloponnèse, qui opposa Athènes à Sparte pendant près de trente ans. Elle eut lieu pendant l’été 406 av. jc, dans la mer Égée, au large de l’île de Lesbos, face aux petites îles Arginuses qui bordent à cet endroit la côte de l’actuelle Turquie. La flotte athénienne, commandée par 8 stratèges, y défit la flotte lacédémonienne dirigée par Callicratidas. Cette importante victoire athénienne se solda néanmoins par des conséquences tragiques, puisque les généraux victorieux furent condamnés à mort par les Athéniens pour avoir négligé, suite à une tempête, de recueillir et de ramener dans la cité les corps des nombreux naufragés.

[5] Corinthe était l’une des plus importantes cités de la Grèce antique, située dans les terres au pied de son acropole, l’Acrocorinthe. Elle abritait autrefois un célèbre temple d’Aphrodite.

[6] Oropos est une ville portuaire de l’Attique située à la frontière de la Béotie. Dans cette ville s’élevait l’Amphiaréion d’Oropos, sanctuaire d’Amphiaraos

[7] Chios ou Chio est une île et municipalité grecque de la mer Égée, proche de la Turquie dont elle est séparée par un détroit de 8 kilomètres seulement.