Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Oppas

vendredi 15 avril 2022, par ljallamion

Oppas (mort après 712)>

Royaume wisigoth de Toulouse en orange clair et foncé, vers 500. De 585 à 711 Royaume wisigoth de Tolède en orange foncé, vert et blanc (Hispanie)Membre de l’élite wisigothique [1] dans la ville de Tolède [2] à la veille de la conquête musulmane de l’Hispanie [3]. Il était un fils d’Egica et donc un frère ou un demi-frère de Wittiza.

Après la défaite du roi Roderic à la bataille de Guadalete [4], selon la Chronique de 754 [5], les Arabes sous Tariq ibn Ziyad ont marché jusqu’à Tolède, mais Oppa, qui y séjournait, a fui la ville avant de la prendre.

La seule partie de l’histoire générale présentée par Alphonse III qui est par ailleurs soutenue est l’affirmation qu’il était évêque de Séville [6], puisqu’un manuscrit de la fin du 10ème siècle mentionne un évêque de cette ville nommé Oppa. La Chronique d’Albelda [7] confirme qu’un évêque Oppa fut capturé à Covadonga [8].

Selon des sources tardives, le frère aîné ou le demi-frère d’Oppas était Sisebut , qui devint plus tard le comte des chrétiens de Coimbra [9], tout comme son fils Ataulf, son petit-fils Athanaric, et son arrière-petit-fils Teudo.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Collins, Roger (1989). La conquête arabe de l’Espagne, 710–797. Oxford : Presse d’université d’Oxford. ISBN 0-631-15923-1.

Notes

[1] Les Wisigoths entrent en Gaule, ruinée par les invasions des années 407/409. En 416 les Wisigoths et leur roi Wallia continuent leur invasion en Espagne, où ils sont envoyés à la solde de Rome pour combattre d’autres Barbares. Lorsque la paix avec les Romains fut conclue par le fœdus de 418, Honorius accorda aux Wisigoths des terres dans la province Aquitaine seconde. La sédentarisation en Aquitaine a lieu après la mort de Wallia. Les Wisigoths pénétrèrent en Espagne dès 414, comme fédérés de l’Empire romain. Le royaume des Wisigoths eut d’abord Toulouse comme capitale. Lorsque Clovis battit les Wisigoths à la bataille de Vouillé en 507, ces derniers ne conservent que la Septimanie, correspondant au Languedoc et une partie de la Provence avec l’aide des Ostrogoths. Les Wisigoths installèrent alors leur capitale à Tolède pour toute la suite. En 575 ils conquièrent le royaume des Suèves situé dans le nord du Portugal et la Galice. En 711 le royaume est conquis par les musulmans.

[2] Tolède est une ville qui se trouve dans le centre de l’Espagne, capitale de la province du même nom et de la communauté autonome de Castille-La Manche. Lors des Grandes invasions du 5ème siècle qui ravagèrent un Empire romain d’Occident déclinant, Tolède est pillée à plusieurs reprises par les Barbares (Vandales, Suèves et Alains) qui ont envahi la péninsule Ibérique à partir de l’an 409. À partir du milieu du 6ème siècle, Tolède devient la capitale des Wisigoths, devenus les nouveaux maîtres d’une grande partie de la péninsule. Au début du 8ème siècle, lors de la conquête musulmane de l’Espagne, le dernier souverain wisigoth, Rodrigue, est battu par le conquérant arabe Tariq ibn Ziyad à la bataille de Guadalete en 711. Tolède tombe aux mains des musulmans en 712. À partir de là, la ville fait partie du Califat omeyyade, puis de l’Émirat de Cordoue (755–929), et enfin du Califat de Cordoue. Le 25 mai 1085, en pleine Reconquista, les chrétiens dirigés par le roi Alphonse VI de Castille reprennent Tolède aux musulmans.

[3] L’Hispanie est le nom donné par les Romains à la péninsule Ibérique. Depuis le 15ème siècle l’Hispanie est l’hôte des États modernes espagnol et portugais. Au début les Carthaginois installent des comptoirs commerciaux sur la côte, sans pousser plus profondément à l’intérieur de l’Hispanie. En 501 av.jc, ils s’emparent de Gadès (Cadix), une ancienne colonie phénicienne. Après la première Guerre punique, les Carthaginois s’étendent rapidement dans le Sud, sous la conduite des Barcides. Ils y exploitent des mines d’or et redonnent à Carthage sa puissance économique et commerciale. En 230, ils fondent Carthagène, la nouvelle Carthage (Cartago Nova). En 218 av.jc, Hannibal forme une puissante armée qui comprend un contingent d’Ibères, et commence la deuxième Guerre punique en prenant Sagonte, puis en marchant vers l’Italie. Les Romains ne peuvent l’intercepter en Gaule, et dirigent une partie des leurs forces sur l’Hispanie, qui devient un théâtre d’opération de cette guerre. Après divers affrontements, Scipion l’Africain prend Carthagène en 209, et en 207, Hasdrubal mène les dernières forces carthaginoises de l’Hispanie vers l’Italie. En 202, la capitulation de Carthage livre officiellement l’Hispanie carthaginoise à Rome. En 197 av.jc, les Romains divisent l’Hispanie en deux provinces : Hispanie citérieure, donnant sur la Méditerranée, et Hispanie ultérieure (car plus éloignée de Rome), comprenant le Sud et tournée vers l’océan.

[4] La bataille du Guadalete se déroule le 19 juillet 711 sur les rives du Guadalete, au sud de la péninsule Ibérique, et oppose le Califat omeyyade au Royaume wisigoth. Les Omeyyades y obtiennent une victoire décisive qui précipite la chute du Royaume wisigoth et permet la conquête de la péninsule Ibérique par les musulmans.

[5] Les chroniques mozarabes sont une suite de documents rédigés à partir de 754 par des moines chrétiens espagnols réfugiés dans les Asturies à cause de la conquête musulmane de l’Ibérie, devenue al-Andalus 40 ans auparavant. De culture latine et wisigothique, ces moines rebelles refusaient de se plier au nouvel ordre musulman, contrairement à leurs coreligionnaires Mozarabes de Tolède, et narrèrent l’épopée de la chrétienté face aux nouveaux maîtres du défunt royaume wisigoth. Ces documents constituent la seule trace écrite sur ces événements.

[6] L’archidiocèse de Séville est un archidiocèse d’Espagne dont le siège ecclésiastique est la cathédrale Notre-Dame du Siège de Séville. Sa province ecclésiastique compte six diocèses suffragants localisés sur l’ouest de l’Andalousie et les îles Canaries.

[7] La Chronique d’Albelda (Chronicon Albeldense ou Codex Vigilanus) est un manuscrit en latin écrit sous le règne d’Alphonse III des Asturies. Rapportant des épisodes de l’histoire de l’Hispanie, elle constitue une des rares sources sur la fin du royaume wisigoth, la conquête musulmane, l’installation de la dynastie omeyyade dans la péninsule et la naissance du royaume des Asturies. La première version a été terminée en 881. Plus tard ont été ajoutés deux paragraphes faisant référence aux années 882 et 883. La chronique se termine en novembre de cette année-là.

[8] La bataille de Covadonga, qui se déroule pendant l’été 722, oppose le califat omeyyade au royaume des Asturies. La victoire asturienne marque le début traditionnel de la Reconquista, qui s’étalera sur plusieurs siècles.

[9] Le titre de duc de Coimbra est créé en 1415 par le roi Jean 1er du Portugal en faveur de son fils Pierre du Portugal. Les duchés de Coimbra et de Viseu, créés à la même date, sont les plus anciens du Portugal. À la mort de Pierre lors de la bataille d’Alfarrobeira, le titre ne passe pas aux héritiers de ce dernier et est réattribué dès la fin du 15ème siècle au fils illégitime de Jean II duPortugal.