Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Shirôyé dit Kavadh II

Shirôyé dit Kavadh II

mercredi 14 août 2013 (Date de rédaction antérieure : 13 septembre 2011).

Shirôyé dit Kavadh II

Proclamé roi en 628

Drachme à l'effigie de Kavadh II, frappé à Suse en 628

Fils aîné de Khosro II, celui-ci le fait exécuter le 29 février 628 et ensuite au moins 18 de ses frères ou demi-frères qu’il considère comme des rivaux potentiels. Avec l’accord des nobles perses il fait immédiatement de propositions de paix à l’empereur Héraclius 1er.

Dans la partie de l’Arménie qu’il contrôlait encore, dans un souci d’apaisement, il nomme marzbân [1] Varaz-Tiroç II Bagratouni dont le père avait déjà exercé pour le compte de son propre père la fonction de gouverneur d’Hyrcanie [2].

Le siège de Catholicos de l’église arménienne [3] était vacant depuis la mort de  [4] en 628 il permet aux arméniens de procéder à l’avènement de son successeur, l’ermite Kristapor ou Christophore II l’Abrahamite .

Pendant son court règne les nestoriens de Perse eurent également le droit de se choisir un nouveau Catholicos, ce fut Ichoyahb II.

De terribles catastrophes marquèrent cette période, inondations et épidémie de peste dont le roi meurt le 6 septembre 628 après un règne de 6 mois.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia/ Portail de l’Iran/ Empire sassanide

Notes

[1] gouverneur

[2] L’Hyrcanie est le nom qui dans l’Antiquité est donné aux régions d’Asie situées au sud-est de la Mer Caspienne (anciennement l’Océan Hyrcanien) au nord-est de l’Iran actuel, autour de l’actuelle Gorgan. L’Hyrcanie est une province de la Médie puis de l’empire perse des Achéménides et c’est à la frontière entre cette satrapie et la Parthie que Darius III, en fuite devant Alexandre le Grand, est assassiné en 330 av. jc. Plus tard cette région est englobée dans le royaume des Parthes.

[3] Le titre de catholicos est un titre équivalent à celui de patriarche porté par des dignitaires de plusieurs Églises orthodoxes orientales, notamment les Églises de la tradition nestorienne et les Églises monophysites, en particulier l’Église apostolique arménienne.

[4] 1085