Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Augustin de Cantorbéry

Augustin de Cantorbéry

samedi 1er juillet 2017, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 11 septembre 2011).

Augustin de Cantorbéry mort en 604)

Moine bénédictin du 7ème siècle

Augustin de Cantorbéry, premier archevêque de CantorbéryIl fut le premier archevêque de Cantorbéry. Il devient moine au monastère bénédictin de Saint-André de Rome [1], fondé par le pape Grégoire le Grand sur le Mont Coelius [2] à Rome. Là, il acquiert une connaissance approfondie des textes sacrés. Par la suite, il en devint prieur.

En 597, il débarqua en Angleterre avec 40 moines, dont le futur Saint Laurent de Cantorbéry, dans le but de ramener ce pays à la foi catholique, après les invasions qui détruisirent les structures de l’Eglise chrétienne celte préexistante. Sur place, il convertit très vite Ethelbert, le roi anglo-saxon du Kent [3], qui l’installe à Cantorbéry. Le 17 novembre 597, il est de retour à Arles après avoir converti le roi Ethelbert, la reine Berthe, arrière-petite-fille de Clovis, était déjà chrétienne, et les principaux officiers. A la demande de Grégoire 1er, et entouré de nombreux évêques, il fut consacré archevêque de l’Eglise d’Angleterre dans la basilique Saint-Trophime [4] par l’archevêque d’Arles, Virgile, alors vicaire du Saint-Siège en Gaules.

Il devint évêque et fonda le monastère Saint Pierre et Saint Paul. Il y installa une bibliothèque alimentée par l’envoi de manuscrits par le pape Grégoire.

Augustin est sans conteste l’introducteur du chant romain, “modulatio romana”, en Angleterre, où il rencontra un franc succès. Il n’a pas réussi à réconcilier les chrétiens celtes et les Anglo-saxons nouvellement convertis, ce qui sera fait lors du concile de Whitby [5].

Mort en 604, il est enterré le long de la voie romaine allant de Deal à Cantorbéry. Ses reliques sont ensuite transférées dans l’église abbatiale de Saint Pierre et Saint Paul, devenue Saint Augustin. Il est considéré comme le fondateur de l’Église d’Angleterre.

P.-S.

Source : Nominis et wikipedia.org Portail du christianisme

Notes

[1] Au temps impérial le clivus Scauri était une importante artère de Rome où furent construites de nombreuses maisons antiques et la basilique Santi Giovanni e Paolo au 4ème siècle. Au 6ème siècle, le pape Grégoire 1er fait construire un monastère à cet endroit et en 575 la petite église de San Andrea.

[2] Le Cælius est l’une des plus grandes des sept collines de Rome et se situe au sud-est de Rome, dans le rione de Celio. Elle s’étendait jusqu’à l’Esquilin avec laquelle elle se joignait près de la Porta Maggiore. La colline est longue d’environ 2 kilomètres et large de 400 à 500 mètres. La hauteur maximale de la colline est de 54 mètres.

[3] Le Kent est un comté d’Angleterre situé au sud-est de Londres et dont le chef-lieu est Maidstone. À l’origine, son nom dérive de l’une des tribus celtes de Grande-Bretagne, les Cantiaci. Il devint par la suite l’un des royaumes des Jutes, tribu germanique venue du Jutland (partie continentale de l’actuel Danemark). Région d’Angleterre la plus proche du continent, il fut souvent le point d’entrées des invasions, et aussi la principale région d’embarquement pour des voyages lointains.

[4] La cathédrale Saint-Trophime est une église romane de la ville d’Arles. L’église Saint-Trophime, ancienne cathédrale et primatiale, est située place de la République à Arles ; c’est une des plus intéressantes réalisations de l’art roman.

[5] Le concile de Whitby est un concile important, mais mal connu et dont l’existence est incertaine. S’il a réellement eu lieu, c’est lui qui a mené à l’unification temporaire des Églises catholiques en Grande-Bretagne et à la réduction de l’écart entre l’Église de Rome et les Églises celtes, notamment dans la doctrine. Il a été convoqué par le roi Oswiu de Northumbrie en 663 et 664 à l’abbaye de Whitby, monastère double dirigé par sainte Hilda, à Whitby, dans le Nord-Est de l’Angleterre.