Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 12ème siècle > Luce de Laigle ou Lucie de Laigle ou Lucie de Sainte-Suzanne

Luce de Laigle ou Lucie de Laigle ou Lucie de Sainte-Suzanne

lundi 23 janvier 2023, par ljallamion

Luce de Laigle ou Lucie de Laigle ou Lucie de Sainte-Suzanne (vers 1177-vers1217)

Fille de Richer II baron de Laigle, et de Béatrix, elle épouse Richard 1er de Beaumont après 1170.

Les terres attribuées à Luce sont celles de Thibault de Mathefelon [1], son second mari. Le véritable nom de Luce, femme de Richard, est Luce de Laigle,

Richard 1er de Beaumont était beau-frère de Richer III, qui avait épousé Odeline de Beaumont, fille de Roscelin de Beaumont.

Luce épousa en secondes noces, avant 1205, Thibault de Mathefelon, dont elle n’eut pas d’enfants et demanda à être inhumée à Chalocé dont les Mathefelon étaient les bienfaiteurs, fit un don à l’abbaye de la Trappe [2], avec le titre de vicomtesse de Sainte-Suzanne en 1208, et mourut, avant 1247, dame de Loiron [3].

Les Chartreux du Parc d’Orques [4], où elle avait fondé le luminaire de la Nativité de la Sainte Vierge sur la voirie de Loué [5], célébraient son anniversaire.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Luce de Laigle / Portail du Maine/ Catégories : Famille de Beaumont-au-Maine

Notes

[1] La famille de Mathefelon est une famille de noblesse féodale originaire d’Anjou et du Maine. Elle tire son nom du château fort de Mathefelon (ou Matheflon), situé à Seiches-sur-le-Loir, à proximité de Durtal, entre Angers, La Flèche et Sablé. La première famille de Mathefelon s’est éteinte au début du 12ème siècle dans la famille de Champagne-Parcé, qui en a relevé le nom et les armes. Cette seconde famille de Mathefelon s’éteignit en ligne masculine en 1396. Ces deux familles successives ont formé au Moyen-Âge une des plus illustres lignées d’Anjou et du Maine.

[2] L’abbaye Notre-dame de La Trappe (appelée jusqu’au début du 20ème siècle La Grande Trappe) est un monastère en activité, situé à Soligny-la-Trappe (Orne, France). Né au 11ème siècle dans l’éphémère congrégation de Savigny, il rejoint comme son abbaye mère l’ordre cistercien en 1147.

[3] Loiron est une ancienne commune française, située dans le département de la Mayenne, devenue, le 1er janvier 2016, une commune déléguée de la commune nouvelle de Loiron-Ruillé.

[4] La chartreuse du Parc-en-Charnie ou Parc-d’Orques est un ancien monastère de chartreux, sis près du Bois du Creux dans la commune de Saint-Denis-d’Orques, département de la Sarthe. Elle a été fondée en 1237 par Marguerite de Fiff, nièce de Raoul VIII de Beaumont. Jean de Brienne, roi de Jérusalem et son fils Louis 1er d’Acre de Brienne y furent inhumés.

[5] Loué est une commune française, située dans le département de la Sarthe