Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 12ème siècle > Richard 1er de Beaumont-au-Maine

Richard 1er de Beaumont-au-Maine

dimanche 11 décembre 2022, par ljallamion

Richard 1er de Beaumont-au-Maine (mort vers 1196)

Vicomte de Beaumont, Fresnay et Sainte-Suzanne

Blason de la famille Beaumont-au-MaineLa famille de Beaumont [1]., puis de Beaumont-Brienne [2], domina cette région du Maine [3] du 10ème siècle au 14ème siècle.

Richard, en 1190 lors de l’anniversaire de ses parents, Roscelin de Beaumont et Constance d’Angleterre, à Saint-Étienne de Caen [4] ; atteste les dons de Robert III d’Alençon à l’abbaye de Perseigne [5] le 7 mai 1191, et le dixième jour des coutumes de la châtellenie de Fresnay [6] et de ce que Constance, sa sœur, y possédait, en 1194.

Il ne vécut pas au-delà de 1196.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Richard Ier de Beaumont-au-Maine/ Portail du Maine/ Catégories : Famille de Beaumont-au-Maine

Notes

[1] Beaumont-sur-Sarthe est une commune française située dans le département de la Sarthe. Du 10ème au 11ème siècle, les premiers seigneurs de Beaumont portent souvent le nom de Raoul, vicomtes du Mans. Ils luttent notamment contre Guillaume le Bâtard qui, pendant l’espace de 14 ans, de 1070 à 1084, prit la ville jusqu’à 5 fois. Enfin, le vicomte Hubert, fils de Raoul V, fut assez heureux pour forcer le redoutable conquérant de l’Angleterre à entrer en accommodement. En 1135, Geoffroy d’Anjou Plantagenêt poursuivit le vicomte Rosselin, fils d’Hubert, jusque dans les murs de Beaumont, prit et brûla entièrement cette malheureuse ville, que Philippe Auguste devait encore assiéger et prendre en 1189

[2] Le château et la cité de Sainte-Suzanne (Mayenne) a connu en 1000 ans une cinquantaine de seigneurs ou propriétaires successifs dont les familles de Beaumont, de Beaumont-Brienne, Chamaillard, d’Alençon-Valois, d’Albret, le roi de France et de Navarre Henri IV, les familles Fouquet de La Varenne, de Champagne-(Parcé et Villaines), de Choiseul-Praslin, celles de Beauvau-Craon ou de Vaulogé, ou encore la famille princière sicilienne de La Grua Talamanca. Le château est aujourd’hui propriété du département de la Mayenne.

[3] Le Maine est une région historique et culturelle française, correspondant à une ancienne province et dont la capitale est Le Mans. Le Maine fut aussi un comté et un duché. Ses limites correspondent historiquement depuis l’époque carolingienne jusqu’à la révolution à l’évêché du Mans de l’ancien régime.

[4] L’abbaye aux Hommes est une des deux grandes abbayes, avec l’abbaye aux Dames, fondées par Guillaume le Conquérant à Caen, en France. Elle s’élève à l’ouest du centre-ville et donna le nom de Bourg-l’Abbé au quartier qui l’entoure. La construction de l’abbaye aux Hommes, confiée à Lanfranc, commence en 1063. L’église a été construite entre 1065 et 1083. La conquête de l’Angleterre, en 1066, en apportant des moyens supplémentaires, mais aussi la présence de carrières de pierre à ciel ouvert à proximité, expliquent la rapidité de cette construction. La guerre de Cent Ans met l’abbaye en première ligne des combats. Après la prise de Caen par les Français en 1346, les religieux reçoivent l’ordre de fortifier l’enceinte, Saint-Étienne se trouvant en dehors des fortifications de la ville.

[5] L’abbaye de Perseigne est une ancienne abbaye cistercienne, fondée en 1145, dont il ne reste que quelques pans de murs, située dans le nord de la Sarthe, aux portes de la forêt de Perseigne, du Parc naturel régional Normandie-Maine, sur la commune de Neufchâtel-en-Saosnois. Sur le plan matériel, la fondation était d’importance moyenne au sein de l’ordre cistercien. Elle a organisé son temporel aux 12ème et 13ème siècles au moyen d’un réseau de granges qui a pu être reconstitué par prospection archéologique. Deux bâtiments agricoles ont laissé des vestiges significatifs

[6] Fresnay-sur-Sarthe est une commune française, située dans le département de la Sarthe. La ville est située à 17 km au sud d’Alençon, 16 km au nord-est de Sillé-le-Guillaume et 27 km à l’ouest de Mamers, elle surplombe un méandre de la Sarthe.