Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Raoul V ou Roscelin de Beaumont-au-Maine

Raoul V ou Roscelin de Beaumont-au-Maine

mercredi 9 mars 2016

Raoul V ou Roscelin de Beaumont-au-Maine

Vicomte du Maine

Fils de Raoul IV de Beaumont et d’Hildegarde, fidèle de Foulques Nerra et selon Célestin Port , aurait conquis avec lui les Mauges [1] et se serait fortifié au Grand-Montreveau.

Il donna l’église de Saint-Rémy-en-Mauges [2] à Saint-Serge, celle de Luché à Saint Aubin, approuva comme suzerain un grand nombre de donations d’autres églises. Noyen, Montreuil, Saint-Longis, Saint-Vincent, Joué, etc. En 1047, avec Raoul , son fils cadet, il souscrivit le don d’un serf à l’abbaye de Bourgueil [3].

Mais son œuvre principale fut la fondation du prieuré de Vivoin [4] en faveur de l’abbaye de Marmoutier [5], vers 1060, tout près de son château de Beaumont. Ce voisinage et le titre de fondateur donnèrent l’occasion aux vicomtes de prendre dans le couvent des licences très incompatibles avec la vie monacale.

Sur le point de mourir, Raoul, visité par les chanoines de Saint-Julien*, par les moines et le prieur Thibert, habile médecin, déclara n’avoir rien concédé à d’autres religieux de ce qu’il avait donné précédemment à Marmoutier et au prieuré de Vivoin. Il mourut en 1067.

Raoul V avait épousé, longtemps avant 1045, Emma ou Emmeline de Montreveau, dame du lude, fille d’Étienne de Montreveau, nièce par sa mère d’Hubert de Vendôme, évêque d’Angers de 1010 à 1047. Le prélat affectionnait sa nièce dont il parle en termes très tendres. Il s’intéressa aussi à son neveu par alliance et intervint dans ses actes. Quant à Emma, qui mourut en 1058, elle voulut être enterrée près de son oncle. Son nom se rencontre dans un grand nombre des chartes de son mari, surtout pour de pieuses libéralités prises sur sa dot.

Veuf d’Emma de Montreveau, Raoul V épousa vers 1060 Cana de Pontlevoie, d’origine anglaise, semble-t-il, laquelle paraît depuis la fondation du prieuré de Vivoin, dans nombre d’actes de son mari, et qui lui survécut, car on la trouve avec le titre de vicomtesse, tenant sa cour de justice dont faisait partie son beau-fils, Hubert.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Raoul V de Beaumont-au-Maine/ Portail du Maine/ Famille de Beaumont-au-Maine

Notes

[1] Les Mauges sont une région naturelle et historique, correspondant au sud-ouest de l’actuel département de Maine-et-Loire et de l’ancienne province d’Anjou. Ses principales villes sont Cholet et Beaupréau

[2] aint Rémy en Mauges est une ancienne commune française située dans le département de Maine-et-Loire.

[3] L’abbaye de Bourgueil, plus précisément l’abbaye Saint-Pierre de Bourgueil en Vallée, est une abbaye bénédictine, qui adopte la règle de Saint Maur en 1630. Elle est située à Bourgueil, autrefois Burgolium, dans le pays du Bourgueillois, dépendant avant 1790 de l’élection de Saumur, du siège royal de Chinon et du diocèse d’Angers, donc de l’Anjou historique. Mais de nos jours Bourgueil est en Indre-et-Loire. Cette importante abbaye est fondée en 990 par Emma, fille de Thibaud le Tricheur, comtesse de Blois et duchesse d’Aquitaine.

[4] Le prieuré de Vivoin est situé dans la Sarthe. L’église priorale, devenue église paroissiale, est dédiée à saint Hippolyte.

[5] L’abbaye de Marmoutier est une ancienne abbaye bénédictine située sur la rive droite de la Loire, un peu en amont de Tours. Fondée par Martin de Tours, peut-être dès 372, l’abbaye connut son apogée au Moyen Âge et ses dépendances s’étendaient dans une bonne partie de la France médiévale et jusqu’en Angleterre. Elle fut démembrée sous le Révolution française.