Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Ziyad ibn Abihi dit ibn Abi Sufyan

Ziyad ibn Abihi dit ibn Abi Sufyan

vendredi 26 août 2022, par ljallamion

Ziyad ibn Abihi dit ibn Abi Sufyan (mort vers 673)

Gouverneur d’Irak [1] et d’autres provinces orientales durant le califat Omeyyade [2], sous le règne de Muawiya. Il est mort à Kufa [3].

D’abord favorable à Ali, il se réconcilie avec le calife Muawiya en 664 qui le reconnaît comme un frère.

Il le nomme vice-roi d’Irak et de toute la partie orientale de l’empire omeyyade en 665.

Il rétablit l’ordre à Kufa et à Bassorah [4], villes troublées par les partisans des Alides [5].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Hason, « Ziyād b. Abīhi », Encyclopaedia of Islam, Second Edition, P. Bearman, Th. Bianquis, C.E. Bosworth, E. van Donzel, W.P. Heinrichs,‎ 1960-2007

Notes

[1] L’histoire de l’Irak commence avec la Mésopotamie ; la région abrite quelques-unes des plus anciennes civilisations du monde, Sumer, Assyrie, Babylone. Les vallées du Tigre et de l’Euphrate appartiennent ensuite à une succession d’empires qui lui sont étrangers : empires perse achéménide, grec (Alexandre le Grand suivi des Séleucides), Parthes, Sassanides. À l’époque pré-islamique, cette région porte le nom de Khvarvaran, qui est une des provinces de l’empire Sassanide. Le nom Irak dérive du terme persan Erak, qui signifie « bas-Iran ». Conquis par les Arabes sous les Omeyyades, l’Irak est, un temps, le centre du monde musulman sous les Abbassides. L’Irak redevient ensuite un champ de bataille entre les empires du Moyen-Orient, jusqu’à la conquête britannique en 1918, qui en fait un État souverain sous mandat anglais.

[2] Les Omeyyades, ou Umayyades sont une dynastie arabe de califes qui gouvernent le monde musulman de 661 à 750. Ils tiennent leur nom de leur ancêtre Umayya ibn Abd Shams, grand-oncle de Mahomet. Ils sont originaires de la tribu de Quraych, qui domine La Mecque au temps de Mahomet. À la suite de la guerre civile ayant opposé principalement Muʿāwiyah ibn ʾAbī Sufyān, gouverneur de Syrie, au calife ʿAlī ibn ʾAbī Ṭalib, et après l’assassinat de ce dernier, Muʿāwiyah fonde le Califat omeyyade en prenant Damas comme capitale, faisant de la Syrie la base d’un Califat qui fait suite au Califat bien guidé et qui devient, au fil des conquêtes, le plus grand État musulman de l’Histoire.

[3] Koufa ou Kûfa est une ville d’Irak, environ 170 km au sud de Bagdad, et à 10 km au Nord-est de Nadjaf. Elle est située sur les rives du fleuve Euphrate. C’est la deuxième ville de la province de Nadjaf. Avec Kerbala, et Nadjaf, Koufa est une des trois villes irakiennes de grande importance pour les musulmans chiites.

[4] Bassorah est la deuxième ville d’Irak, après Bagdad. Principal port du pays, la ville est située sur le Chatt-el-Arab, estuaire commun des fleuves Tigre et Euphrate, à 55 km en amont du golfe Persique et à 550 km de Bagdad. Bassora est, avec Koufa (située plus au nord), un ancien « misr » (au pluriel « amsar » : ville-camp), bâtie en 638 par Omar, le deuxième calife bien-guidé, lors de l’expansion musulmane. Afin de maintenir la distinction entre « croyants » (les convertis à l’islam) et les autres populations, les musulmans y vivaient. Ce confinement ethnique et religieux a, à maintes reprises, fait de la ville un lieu de bouillonnement idéologique. Les musulmans de cette région sont principalement membres du chiisme duodécimain. Un grand nombre de sunnites et un nombre restreint de chrétiens vivent également à Bassora.

[5] Alides est le nom donné aux descendants d’Ali, qu’ils soient descendants de Fatima fille de Mahomet ou des autres femmes d’Ali . Tous les descendants d’Ali sont membres de l’Ahl Al Bayt qu’ils soient Seyyed (descendant du prophète) ou non. Les dynasties alides se divisent en deux branches les Hasanides descendants de Hasan premier fils d’Ali et de son épouse Fatima, fille de Mahomet, et les Hoseynides descendants de Husayn leur second fils