Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Flavius Merobaudes

mercredi 24 août 2022, par ljallamion

Flavius Merobaudes

Rhéteur et poète latin du 5ème siècle

Empire romain au 4ème siècleProbablement natif de Bétique [1] en Espagne et d’origine franque, petit-fils du général du même nom. On ne connaît sa vie que par bribes et ses œuvres ne nous sont parvenues que sous forme de fragments.   Général des troupes romaines en Espagne, poète et orateur païen, il fut reconnu lauréat officiellement par Valentinien III et par Aetius. Il est le gendre d’Asturius, consul et patrice [2] et petit-fils du général Mérobaudes.   Au service de la cour impériale de Ravenne [3] entre 430 et 450, il a côtoyé, pendant une vingtaine d’années, l’empereur Valentinien III et son généralissime, Aétius.   C’est un témoin privilégié des événements décisifs qui marquent le milieu du 5ème siècle. En 435, sa statue est placée dans le Forum de Trajan [4], honneur réservé aux païens.   On connaît deux panégyriques d’Aetius, l’un en vers, l’autre en prose. Quatre carmina minora représentatifs de la poésie précieuse de l’Antiquité tardive.

P.-S.

Sources : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Merobaudes (poet) »

Notes

[1] La province romaine de Bétique couvre le sud de l’Espagne, et correspond à peu près à l’actuelle Andalousie. Elle est issue de l’ancienne Hispanie ultérieure, et tire son nom du Baetis, nom latin du fleuve Guadalquivir. C’est une province sénatoriale administrée par un ancien préteur, dont la capitale est Corduba(Cordoue)

[2] Patrice est un titre de l’empire romain, créé par Constantin 1er. Dans les années 310-320, Constantin abolit le patriciat romain, vieille distinction sociale qui avait ses racines au début de la république romaine. Le titre de patrice est désormais accordé par l’empereur à des personnes de son choix, et non plus à des familles entières. Dès son apparition, le titre de patrice permet à son titulaire d’intégrer la nobilitas, comme le faisait déjà le patriciat républicain. Le titre était décerné à des personnages puissants mais non membres de la famille impériale ; il vient dans la hiérarchie immédiatement après les titres d’Auguste et de César. Ce titre fut ensuite conféré à des généraux barbares au service de l’empire. Le titre fut encore porté par des notables gallo-romains au 6ème siècle. Sous les Mérovingiens, le titre de patrice était donné au commandant des armées burgondes. Les papes l’ont notamment décerné à plusieurs reprises pour honorer des personnages qui les avait bien servis. Le titre fut également conservé dans l’Empire byzantin, et son importance fut même accrue au 6ème siècle par Justinien 1er, qui en fit la dignité la plus haute de la hiérarchie aulique. C’était une dignité accordée par brevet. Dans les siècles suivants, elle fut progressivement dévaluée par la création de nouveaux titres. La dignité de patrice disparut à Byzance au 12ème siècle.

[3] Disposant d’un port de bonne capacité à 3km (jusqu’à 250 navires), Ravenne fut une cité de première importance au tournant de l’Antiquité et du Moyen Âge6. C’est Auguste qui lance les travaux du port afin de permettre l’installation d’une flotte militaire. En 402, pendant le règne d’Honorius, elle fut, du fait de sa position stratégique plus favorable, élevée au rang de capitale de l’Empire romain d’Occident en lieu et place de Milan, trop exposée aux attaques terrestres des Barbares. Son port de grande capacité, sur l’Adriatique, la mettait en communication aisée avec Constantinople, capitale de l’Empire romain d’Orient. La cité continua d’être le centre de l’Empire d’Occident jusqu’à la déposition de Romulus Augustule, dernier empereur, en 476. Elle devint alors la capitale du royaume d’Italie d’Odoacre, puis à partir de 493 celle du royaume des Ostrogoths, sous Théodoric le Grand, qui englobait l’Italie, la Rhétie, la Dalmatie et la Sicile. En 540, sous le règne de Justinien, Ravenne fut conquise par le général de l’empire d’Orient Bélisaire ; elle fut ensuite reconquise par les Ostrogoths avant d’être à nouveau reprise par le général de l’empire d’Orient Narsès en 552. C’est pour contrer le danger né de l’invasion des Lombards en Italie à partir de 568, que Ravenne devint le siège de l’exarchat byzantin d’Italie, par décision de l’empereur Maurice

[4] Le forum de Trajan est le dernier des forums impériaux à avoir été construit à Rome, le plus monumental et l’un des mieux conservés aujourd’hui. Il comprend plusieurs monuments comme la basilique Ulpienne, la colonne Trajane, deux bibliothèques et les marchés de Trajan. Le forum, dont la conception est attribuée à l’architecte Apollodore de Damas, est parallèle au forum de César et perpendiculaire au forum d’Auguste. Sa construction a été financée par le butin que Trajan a rapporté des campagnes de Dacie.