Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Sun Jing

lundi 22 août 2022, par ljallamion

Sun Jing

Frère cadet du seigneur de guerre Sun Jian à la fin de la dynastie Han [1] de l’Histoire de la Chine.

Il le suit dans sa campagne contre les Turbans jaunes [2] puis contre Dong Zhuo. Après la mort de Sun Jian, Sun Jing devient le conseiller de son fils aîné, Sun Ce.

Il l’aide à conquérir le territoire des Wu [3] et à qui il sert de conseiller durant la bataille contre Wang Lang . Il est également ordonné à Sun Jing de défendre la ville de Shaoxing [4] quand elle est assiégée. Après que Sun Ce a subjugué le sud de la Chine, Sun Jing se retire à Huiji [5].

Il est resté célèbre pour avoir dit La guerre ne devrait pas servir à régler une rancune . Il est le père de Sun Yu .

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu des articles intitulés en allemand « Sun Jing »

Notes

[1] La dynastie Han régna sur la Chine de 206 av. jc à 220 apr. jc. Deuxième des dynasties impériales, elle succéda à la dynastie Qin (221/206 av. jc) et fut suivie de la période des Trois Royaumes (220/265). Fondée par Liu Bang, chef de guerre d’origine paysanne révolté contre la dynastie Qin, elle compta 28 empereurs.

[2] La rébellion des Turbans jaunes est une révolte paysanne majeure en Chine, à la fin du 2ème siècle. Le soulèvement &clate en 184 sous le règne de l’empereur Han Lingdi lorsque Zhang Jiao, fondateur de la secte taoïste Taiping (« grande paix »), soulève une partie de la population chinoise contre la dynastie Han, jugée décadente et corrompue. Assiégés, les Han lancent un appel à l’aide et ordonnent une campagne contre les Turbans jaunes qui se comptent par centaines de milliers. De puissants et célèbres généraux, tels que Yuan Shao, Cao Cao, Sun Jian et Ma Teng répondent à cet appel. De son côté, le général Lu Zhi recrute des volontaires. Parmi eux, Liu Bei, Guan Yu et Zhang Fei qui, selon l’Histoire des Trois royaumes, se jurent fraternité et s’en vont combattre les Turbans jaunes. Ils viennent en aide au général Dong Zhuo. Les frères de Zhang Jiao, Bao et Liang, sont battus par Cao Cao et Sun Jian. Bien que la rébellion principale ait été défaite en 185, des poches de résistances restent invaincues et des soulèvements de plus petites ampleurs émergent sporadiquement. Ce n’est qu’en 205, après 21 années de révoltes, que les Turbans jaunes sont définitivement vaincus. La rébellion, qui tire son nom de la couleur dans laquelle les rebelles se drapaient, a été particulièrement importante dans l’histoire de la Chine comme dans celle du taoïsme, à cause des collusions nombreuses entre rebelles et sociétés taoïstes secrètes.

[3] Le royaume de Wu, connu également sous le nom Sun Wu, est l’un des royaumes de la période des Trois Royaumes en lutte pour le contrôle de la Chine après la chute de la dynastie Han. Il était situé au sud du Yangzi Jiang dans la région des actuelles villes de Nankin, Shanghai et Suzhou, à l’emplacement de l’ancien État de Wu de la Période des Printemps et Automnes. La capitale principale du royaume était Jianye, près de l’actuelle ville de Nankin (Nanjing), mais parfois la capitale fut déplacée à Wuchang, actuelle Ezhou, Hubei. Plus puissant que le royaume du Shu mais plus faible que celui du Wei, le royaume de Wu fut celui qui vécut le plus longtemps des Trois Royaumes de Chine. Il exista pendant 51 ans, de sa fondation en 229 à sa conquête en 280 par le premier empereur de la dynastie Jin, Sima Yan.

[4] Shaoxing est une ville de l’est de la Chine, dans la province du Zhejiang, à 50 km à l’est de Hangzhou. Capitale à l’époque des Royaumes Combattants, elle a actuellement le statut de ville-préfecture. Shaoxing possède près de cinq millions d’habitants. Shaoxing fut, sous le nom de Guiji (ou Kuaiji), la capitale de l’État de Yue, absorbé par le royaume de Chu en 334 av. jc. Sous la dynastie Tang, Shaoxing fut réputée pour ses porcelaines bleutées. La ville a aussi porté le nom de Shanyin. Le nom de « Shaoxing » a été attribué à la cité en 1127, par l’empereur Gaozong de la dynastie Song du Sud. Devant les poussées des troupes Jin, celui-ci s’était replié dans cette ville dont il fit sa capitale durant un an et huit mois avant que la cour ne se déplace à Hangzhou (connue comme Lín An).

[5] Le district de Huiji est une subdivision administrative de la province du Henan en Chine. Il est placé sous la juridiction de la ville-préfecture de Zhengzhou.