Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Liu Ruyi

jeudi 18 août 2022, par ljallamion

Liu Ruyi (208-194 av. jc)

Carte du royaume des Hans vers 195 av. jcFils unique de la concubine du premier empereur Han Liu Bang, Consort Qi. Il était un favori de l’empereur et nommé roi ou prince de Dai [1] et Zhao [2], mais détesté par sa belle-mère, l’impératrice Lü Zhi, car l’époux Qi avait tenté de persuader Liu Bang de faire remplacer Liu Ying le fils de Lü comme prince héritier de la couronne. En tant que garçon, après que son oncle Liu Zhong ait abandonné son poste lors d’une invasion Xiongnu [3],   Malgré la protection de son demi-frère l’empereur Han Huidi, elle réussit finalement à le tuer en 194 av.jc.   Après que Zhang Ao fut faussement accusé de conspiration contre le trône, Ruyi l’a remplacé comme prince ou roi de Zhao en 198 av. jc. L’année suivante, il a reçu Chen Xi comme son chancelier du royaume [4] mais Chen a rapidement lancé une rébellion à Julu [5]. il fut vaincu mais est resté en liberté pendant plusieurs années. Lorsque Liu Bang tomba malade au début de 195 av. jc, il découvrit que l’impératrice Lü Zhi complotait pour tuer Ruyi afin d’éliminer un prétendant rival au trône impérial.   À un moment donné, Liu Bang avait envisagé de désigner comme prince héritier Liu Ruyi, mais ne l’a finalement pas fait après les conseils de divers responsables, y compris Shusun Tong, le professeur de Liu Ying. L’empereur nomma alors Zhou Chang comme chancelier de Zhao pour protéger le prince de sa belle - mère.   L’empereur mourut et le nouvel empereur Liu Ying continua de protéger son demi-frère des nombreuses tentatives de sa mère sur la vie du garçon. Lü Zhi a finalement pu accomplir sa tâche en 194 av. jc et fit également torturer brutalement l’épouse Qi à mort la même année. 

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Liu Ruyi/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Prince ou roi de Dai était un titre chinois ancien et médiéval. Roi de Dai est parfois utilisé pour décrire les chefs de l’État Baidi de Dai au nord du royaume Zhou qui a été conquis par le clan Zhao de Jin. Il a été utilisé comme titre pour l’État successeur de Zhao dirigé par Zhao Jia, et pour l’un des dix-huit royaumes établis par Xiang Yu après la chute de Qin. Le titre de roi ou prince de Dai a ensuite été utilisé comme un apanage des dynasties impériales chinoises, en référence à la commanderie de Dai qui existait de l’État de Zhao jusqu’aux Sui. Il a également été parfois utilisé pour décrire les royaumes rebelles ou indépendants dans la même région.

[2] Zhao était l’un des sept États qui composaient la Chine antique pendant la Période des Royaumes combattants. Initialement clan de grands feudataires de l’Hégémonie de Jin, le Zhao fut l’un des trois États créés par la partition de celui-ci par les trois familles en 403 av. jc. D’abord de faible importance, le Zhao sut se développer jusqu’à devenir l’un des royaumes majeurs, avant d’être finalement détruit par le royaume de Qin. Son territoire s’étendait sur les provinces actuelles de la Mongolie-Intérieure, du Hebei, du Shanxi et du Shaanxi. Les frontières de cet État touchaient le pays des Xiongnu ainsi que les royaumes du Qin, du Wei et du Yan.

[3] Xiongnu, ou Hunnu, est une confédération de peuples nomades vivant en Mongolie, en Transbaïkalie et en Chine du Nord. Xiongnu est le nom que leur ont donné les Chinois dans l’Antiquité.

[4] Premier ministre de Chine

[5] dans l’actuel comté de Pingxiang , Hebei