Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Zhang Xiu

samedi 9 juillet 2022, par ljallamion

Zhang Xiu (mort en 207)

Seigneur de guerre chinois

Il est connu pour s’être soulevé en 197 contre Cao Cao et avoir été responsable lors d’une attaque surprise de la mort du fils aîné de ce dernier, Cao Ang, son neveu Cao Anmin , et son garde du corps, Dian Wei.

Vers 199, sur les conseils de Jia Xu , il fait sa soumission à Cao Cao, qui lui pardonne et le prend sous ses ordres. Il meurt en 207 tandis qu’il se rend à Liucheng pour affronter les Wuhan [1]. Son personnage est immortalisé dans le roman épique l’Histoire des Trois Royaumes [2].

Zhang Xiu est un neveu de Zhang Ji et de Zoushi ; il est fou de rage après la mort de son oncle et décide de tuer Liu Biao, son assassin. Mais celui-ci lui propose une forte somme d’argent et le grade de Haut Commandant. Séduit, Zhang Xiu le rejoint et l’aide à combattre ses nombreux ennemis.

À la suite d’un stratagème de Guo Jia , il croit avoir reçu l’administration de plusieurs terres des Wei [3] et décide alors d’abandonner Liu Biao. Cependant, lorsqu’il rencontre Cao Cao, il comprend le subterfuge, mais Guo Jia kidnappe Zhou Ji et l’oblige à les rejoindre. Alors que Zhang Xiu ne pense qu’à s’émanciper de la gouverne de Cao Cao, il trouve un bon prétexte pour le faire lorsque le dirigeant du Wei tente d’épouser sa tante, Zoushi.

Guerroyant pour son compte quelque temps, il revient sous les ordres de Cao Cao après avoir été conseillé par Jia Xu. Lors de l’expédition du nord de Cao Cao, il tombe malade et meurt.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Zhang Xiu/ Portail du monde chinois/ Catégories  : Dynastie Han/ Héros des Trois Royaumes

Notes

[1] Hanyang devient un port très actif sous la dynastie Han. En 203, les deux seigneurs de guerre Sun Quan et Liu Biao s’affrontent dans la bataille de Xiakou à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de Wuhan. Durant l’hiver 208-209 a lieu, non loin de Wuhan, sur la rive sud du fleuve Yangzi, la bataille de la Falaise rouge, une des batailles les plus célèbres de l’histoire de Chine, immortalisée dans le roman épique Les Trois Royaumes. Cette bataille, qui implique plusieurs centaines de milliers de combattants, entérine pour trois siècles la division politique entre la Chine du Nord, centrée sur la vallée du fleuve Jaune, et la Chine du Sud, centrée sur la vallée du fleuve Yangzi

[2] Les Chroniques des Trois Royaumes, est la chronique historique officielle couvrant la fin de la dynastie Han (184/220), et la période des Trois Royaumes de Chine (220/280). Elle fait partie des « Quatre Histoires », avec le Shi ji, le Han Shu et le Hou han shu. Elle est la compilation de textes la plus complète sur les événements qui eurent lieu en Chine durant cette période et a servi de base pour le roman épique Histoire des Trois royaumes, traditionnellement attribué à Luo Guanzhong. Initialement commencée par Chen Shou, elle fut complétée par Pei Songzhi.

[3] Le royaume de Wei, également appelé Cao Wei, est un des royaumes qui régnaient sur la Chine pendant la période des Trois Royaumes. Avec sa capitale à Luoyàng, ce royaume fut établi par Cao Pi en 220, à partir des bases posées par son père Cao Cao. Cette dénomination apparaît en 213, lorsque les exploitations féodales de Cao Cao prennent le nom de Wei ; les historiens ajoutent souvent le préfixe Cao (du nom de famille de Cao Cao) afin de distinguer ce royaume des autres États que l’histoire de la Chine a également connus sous le nom de Wei, par exemple les précédents États de Wei durant la période des royaumes combattants, et plus tard l’État de la dynastie Wei du Nord. En 220, lorsque Cao Pi déposséda le dernier empereur de la dynastie Han, Wei est devenu le nom de la nouvelle dynastie qu’il fonda. Cette dynastie fut saisie et contrôlée par la famille Sima en 249, jusqu’à ce qu’elle fût renversée et soit devenue une partie de la dynastie Jin en 265.