Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Gongsun Kang

mercredi 15 juin 2022, par ljallamion

Gongsun Kang (mort en 221)

Fils de Gongsun Du et seigneur de guerre sous les Han [1]. Il succéda à son père en 204 et gouverna les commanderies [2] du Liaodong [3], de même que les commanderies de Xuantu [4] et de Lelang [5] aux frontières nord-est de l’empire.

Gouvernant toujours avec une certaine autonomie face au gouvernement central, il créa la commanderie de Daifang [6] en sectionnant celle de Lelang, ce qui permit une administration plus efficace.

En 207, Yuan Xi, Yuan Shang, de même que Tadun, chef des Wuhuan, tentèrent de se réfugier avec Gongsun Kang à la suite de leur déroute contre Cao Cao. Gongsun Kang dut alors prendre position et il fit exécuter les frères Yuan et Tadun, puis envoya leurs têtes à Cao Cao.

Il fut alors récompensé en recevant le titre de Seigneur de Xiangping et de Général de la Gauche, évitant du même coup une invasion de ses terres de la part de Cao Cao. Il mena également plusieurs campagnes militaires fructueuses contre les peuples voisins où il infligea notamment une sévère défaite au Koguryŏ [7], qui durent en conséquence déménager leur capitale. Il obtint aussi la soumission des peuples Puyŏ [8] et Huimo et fit d’importantes conquêtes sur la péninsule coréenne.

Il mourut de causes naturelles en 221 et comme ses fils étaient trop jeunes pour gouverner, sa succession alla à son frère Gongsun Gong.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Rafe de Crespigny (1996). To Establish Peace volume 2. (ISBN 0-7315-2536-1)

Notes

[1] La dynastie Han régna sur la Chine de 206 av. jc à 220 apr. jc. Deuxième des dynasties impériales, elle succéda à la dynastie Qin (221/206 av. jc) et fut suivie de la période des Trois Royaumes (220/265). Fondée par Liu Bang, chef de guerre d’origine paysanne révolté contre la dynastie Qin, elle compta 28 empereurs.

[2] Une commanderie, ou préfecture suivant les traductions, est une ancienne division administrative chinoise utilisée depuis la période de la dynastie Zhou (vers 1046 av. jc-256 av. jc) jusqu’au début de la dynastie Tang (618-907).

[3] La commanderie de Liaodong était une commanderie de la Chine impériale qui existait depuis la période des Royaumes combattants jusqu’aux dynasties du Nord . Il était situé dans le Liaoning moderne , à l’est de la rivière Liao. La commanderie fut créée par l’ état de Yan sur sa frontière nord pendant la période des Royaumes combattants. Sous la dynastie des Han occidentaux , il administrait 18 comtés, dont Xiangping, Xinchang, Wulü, Wangping, Fang, Houcheng, Liaodui, Liaoyang, Xiandu, Jujiu, Gaoxian, Anshi, Wuci, Pingguo, Xi’anping, Wen, Fanhan et Dashi.

[4] La commanderie de Xuantu est une des quatre commanderies chinoises de la dynastie Han. Située aux confins de la Mandchourie et de la Corée, elle a existé de 107 av. jc à 302. Elle a été établie après la victoire de la dynastie Han sur le royaume de Gojoseon de Wiman et s’est rapidement heurtée au royaume de Koguryo qui prend complètement le contrôle de la région en 302.

[5] La commanderie de Lelang était la plus importante des quatre commanderies chinoises établies par l’empereur Wu de la dynastie Han en 108 av. jc dans le nord de la péninsule coréenne après la conquête du Gojoseon par Wiman. Son siège se trouvait à Pyongyang dans l’actuel arrondissement de Rakrang et elle dépendait de la province de You.

[6] La commanderie de Daifang est une des quatre commanderies chinoises mises en place dans le nord de la p&ninsule coréenne qui ont contribué à la première imprégnation chinoise de la région

[7] Koguryo ou Koguryŏ, était, au début de notre ère, un royaume coréen situé au nord de la péninsule, sur le territoire de l’actuelle Corée du Nord, sur une partie de la Mandchourie ainsi que sur l’actuel Extrême-Orient russe. On en constate l’existence durant la période correspondant aux confédérations Samhan qui se constituent au Sud de la péninsule et, ensuite, au cours de la période dite des Trois Royaumes de Corée, c’est l’un des trois, les deux autres royaumes étant Baekje et Silla. Durant cette dernière période, qui s’étend du 1er au 7ème siècle de notre ère, il fut le plus étendu des trois. Il a perduré durant sept siècles, depuis le premier siècle avant notre ère jusqu’à sa destruction en 668. Le nom moderne de Corée dérive du nom de ce royaume.

[8] Puyŏ ou Buyeo est un ancien groupe ethnique dans la Mandchourie du Nord, et son royaume était considéré par ses voisins de la péninsule comme leur terre d’origine. Ce sont des immigrants Puyŏ qui ont fondé le Koguryo et le Baekje. Il a existé en tant qu’État à partir du 3ème siècle av. jc en Mandchourie centrale jusqu’à la fin du 5ème siècle