Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 400 à 300 avant Jésus Christ > Publius Cornelius Scipio (tribun consulaire)

Publius Cornelius Scipio (tribun consulaire)

dimanche 1er mai 2022, par ljallamion

Publius Cornelius Scipio (tribun consulaire)

Homme politique de la République romaine

Emblème de la République romaine.Il est le père de Publius Cornelius Scipio maître de cavalerie [1] en 350 av. jc.

En 396 av. jc, il est maître de cavalerie sous le dictateur [2] Marcus Furius Camillus et participe à la prise de la place forte étrusque [3] de Véies [4], après 10 ans de siège et près d’un siècle de luttes, par Rome.

Cet événement met fin au contrôle par les Étrusques du commerce du sel partant de l’embouchure du Tibre [5] et intègre le territoire de Véies dans “l’ager romanus”. En 395 et 394 av. jc, il est tribun militaire à pouvoir consulaire [6].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Publius Cornelius Scipio (tribun consulaire)/ Portail de la Rome antique/ Catégories  : Tribun militaire à pouvoir consulaire/ Cornelii Scipiones

Notes

[1] Le maître de cavalerie est, durant la République romaine, l’assistant qu’un dictateur romain doit nommer, une sorte de chef d’état-major. À partir du 1er siècle av. jc, le titre est utilisé par l’armée romaine comme titre honorifique. Le grade de magister equitum, associé à de véritables pouvoirs de commandement, réapparaît durant le Bas-Empire romain.

[2] Le dictateur est, durant la République romaine, un magistrat extraordinaire qui détient les pleins pouvoirs (imperium) pour un mandat qui ne peut, à l’origine, excéder six mois. Selon la tradition, le titre a été institué en 501 av. jc pour répondre à une situation d’urgence militaire, mais un magister populi (littéralement « maître du peuple ») existe déjà sous la Royauté romaine.

[3] L’Étrurie était le territoire des Étrusques. Il correspond à l’actuelle Toscane, s’étendant durant la période de son expansion maximum, au-delà de l’Apennin tosco-émilien jusqu’à la plaine du Pô et son embouchure, à Hadria, port antique qui donna son nom à la Mer Adriatique. Au sud, le territoire étrusque s’étendait au-delà de Rome (comprise), jusqu’à Capoue.

[4] Puissante cité étrusque située à la frontière sud de l Étrurie, dans la campagne falisque, à 16 km au nord de Rome sur le territoire de la commune de Formello. Elle était considérée comme la plus riche des villes de la Ligue étrusque.

[5] Le Tibre est un fleuve italien qui se jette dans la mer Tyrrhénienne. C’est le plus long fleuve d’Italie après le Pô et l’Adige. Il traverse notamment la capitale italienne, Rome, à l’histoire de laquelle il est étroitement lié.

[6] Un tribun militaire à pouvoir consulaire est un magistrat romain disposant d’un niveau d’imperium presque équivalent aux consuls qu’il remplace de façon irrégulière au début de la République romaine, entre 444 et 367 av. jc. Après cette date, le tribunat consulaire est définitivement abandonné.