Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Richard de Lauria

jeudi 21 avril 2022, par ljallamion

Richard de Lauria

Noble de l’Italie méridionale du 13ème siècle

Le royaume de Sicile en 1154Père du grand amiral Roger de Lauria. Probablement issu de la noblesse normande d’Italie méridionale, fils d’un chevalier nommé Gibel de Loira, peut-être seigneur de Lauria [1].

En 1254, Richard devient seigneur de Lauria puis seigneur de Scalea [2] en Calabre [3] en 1266, après avoir déjà obtenu un fief en Basilicate [4] en 1239. Fidèle du roi Manfred 1er de Sicile, il était le propriétaire d’un immense domaine qui comprenait 24 châteaux et fut également Grand Justicier [5] du royaume de Sicile [6].

Richard de Lauria trouva la mort au combat le 26 février 1266 à la bataille de Bénévent [7]. Dans la bataille, le roi Manfred de Sicile fut vaincu par son rival Charles 1er d’Anjou et fut tué.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Rossi Vito Pasquale, Uomini Illustri di Lauria, Moliterno, Porfidio, 1985.

Notes

[1] un ancien fief normand situé dans la région de Potenza

[2] Scalea est une commune de la province de Cosenza, dans la région de Calabre, en Italie.

[3] La région de Calabre, plus couramment appelée la Calabre, est une région d’Italie située à l’extrême sud de la péninsule. La capitale régionale est Catanzaro et la plus grande ville Reggio de Calabre. À partir de la fin de l’Antiquité, elle n’échappe pas aux invasions barbares : elle est pillée et saccagée par les Wisigoths des rois Alaric et Athaulf (410/411). Alaric meurt sous les murailles de Cosenza et est enterré avec un important trésor dans le lit du Busento, qui arrose la ville. Le « trésor d’Alaric », qui a toujours échappé aux pillards et aux chercheurs de trésor, est toujours autant recherché. Elle est également pillée par les Vandales installés en Afrique romaine, puis passe partiellement sous la domination des Ostrogoths. Lors des guerres gothiques opposant les Ostrogoths aux Byzantins, elle est ravagée par les guerriers de Totila avant de passer sous domination byzantine, puis par des bandes de Francs et d’Alamans venus aider les Goths du nouveau roi Teias. Les Lombards pénètrent eux aussi en Calabre peu de temps après leur invasion de l’Italie et la région subit régulièrement les attaques du duché lombard de Bénévent. Le roi lombard Liutprand est peut-être à l’origine de l’actuelle ville calabraise de Longobardi, fondée vers 735, qui tire son nom du peuple lombard. À partir du 9ème siècle, elle commence à subir les incessants raids de pirates Sarrasins puis au 10ème siècle, elle est peut-être atteinte et pillée par des bandes magyares qui se sont aventurées en Italie jusqu’à Bénévent.

[4] La région de Basilicate (en italien : Regione Basilicata, anciennement Lucanie, dite plus couramment la Basilicate, est une région d’Italie méridionale Faisant partie de la Grande-Grèce et peuplée par des colonies grecques côtières, elle fut conquise par Rome, et fit partie, avec la Calabre voisine, de la région du Bruttium. Les Romains finirent par distinguer cette région qu’ils baptisèrent la Lucanie du nom du peuple italique des Lucanii de la Calabre.

[5] Dans l’Angleterre et l’Irlande médiévales, le Chief Justiciar (appelé plus tard Justiciar) occupait des fonctions semblables à celle du Premier ministre du Royaume-Uni en tant que ministre en chef du roi. Des postes semblables existaient sur le continent européen, notamment en Italie normande.

[6] Le royaume de Sicile, également appelé royaume normand de Sicile, est créé en 1130 par Roger II sur l’île de Sicile, la Calabre, les Pouilles, et Naples. Ce royaume traverse plusieurs phases marquées par les dominations successives des Normands, des Souabes (autre nom pour la dynastie des Hohenstaufen, descendants de Frédéric de Souabe), des Angevins et des Aragonais. Le royaume de Sicile a dans le passé recouvert plusieurs zones géographiques différentes au fil du temps. Le royaume de Sicile ne s’est pas limité à la seule île de Sicile. Il a été l’objet de convoitises de la part des plus grandes familles européennes, qui se sont battues pour s’en assurer la possession. L’histoire du royaume a été particulièrement mouvementée, marquée par des assassinats, des guerres de succession, des séparations. Les rois de Sicile n’ont donc pas tous régné sur un territoire identique. On a même pu parler, lors des périodes au cours desquelles les royaume de Sicile et de Naples ont été réunis, de Royaume des Deux-Siciles

[7] Le 26 février 1266, la bataille de Bénévent (Italie) opposa les Siciliens du roi Manfred de Hohenstaufen aux Français et Provençaux de Charles d’Anjou, victorieux. Cette campagne est considérée par l’Église comme une croisade, Manfred étant excommunié. Charles 1er d’Anjou, Capétien, comte d’Anjou, du Maine, de Provence et de Forcalquier, frère du roi de France Louis IX, était le champion du pape contre les Hohenstaufen, dynastie régnante de Sicile. Après avoir pris l’abbaye fortifiée de Mont-Cassin, la coalition de l’Angevin se dirigea vers Bénévent où le roi Manfred avait réuni son ost.