Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Phrynichos (général)

vendredi 28 janvier 2022, par ljallamion

Phrynichos (général) (mort en 411 av. jc)

Aristocrate-Homme politique athénien du 5ème siècle av. jc

Athènes au 5ème siècle av. jcAdversaire farouche d’Alcibiade et l’un des Quatre-Cents [1] désignés pour gouverner Athènes [2].

Originaire du dème [3] de Deiradès [4], aristocrate convaincu, il est l’un des instigateurs de la révolution de 411 av. jc à Athènes, aux côtés d’Antiphon.

Commandant la flotte athénienne lors de la révolte de l’île de Samos [5], il est stratège [6] ; plus tard, à nouveau aux côtés d’Antiphon, il est ambassadeur pour proposer la paix à Sparte [7].

La mission est un échec ; à son retour de Sparte, il est poignardé sur l’agora [8] en septembre 411 av. jc. Ses ossements sont exhumés 2 ans plus tard et jetés hors du territoire civique de l’Attique [9] ; son assassin le péripole [10] Hermon fut honoré à l’égal des Tyrannoctones.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Phrynichos (général)/ Portail de la Grèce antique/ Catégories : Personnalité du 5ème siècle av. jc

Notes

[1] Le conseil des Quatre-Cents est une institution créée après le coup d’État oligarchique de 411 av. jc, en pleine guerre du Péloponnèse, à Athènes.

[2] Athènes est l’une des plus anciennes villes au monde, avec une présence humaine attestée dès le Néolithique. Fondée vers 800 av. jc autour de la colline de l’Acropole par le héros Thésée, selon la légende, la cité domine la Grèce au cours du 1er millénaire av. jc. Elle connaît son âge d’or au 5ème siècle av. jc, sous la domination du stratège Périclès

[3] Le dème ou demos est une circonscription administrative de base instaurée lors de la révolution isonomique de Clisthène (personnage politique grec) qui eut lieu de 508 à 507 av jc à Athènes. Le dème est directement lié à la marche d’Athènes vers la démocratie.

[4] Deiradès est un dème de l’Athènes antique. Phrynichos, homme politique athénien du ve siècle av. jc, est originaire de ce dème.

[5] La révolte de Samos ou guerre de Samos est un conflit militaire entre Athènes et Samos entre 440 et 439 av. jc. La guerre est provoquée par l’intervention athénienne dans un litige entre Samos et Milet. Lorsque les Samiens refusent de stopper leurs attaques contre Milet comme l’ordonne Athènes par la voix de Périclès, ce dernier dirige une opération militaire pour chasser le gouvernement oligarchique de Samos et installe dans la ville une garnison. Les oligarques n’abdiquent cependant pas et reviennent peu après avec le soutien du satrape perse de Sardes. Samos disposant par ailleurs d’une flotte importante, Athènes ne peut accepter cette situation et envoie une flotte. Après 8 mois de conflit, Samos capitule, la cité doit livrer sa flotte, payer une indemnité de guerre importante et la démocratie est rétablie.

[6] Un stratège est un membre du pouvoir exécutif d’une cité grecque, qu’il soit élu ou coopté. Il est utilisé en grec pour désigner un militaire général. Dans le monde hellénistique et l’Empire Byzantin, le terme a également été utilisé pour décrire un gouverneur militaire. Dans la Grèce contemporaine (19ème siècle jusqu’à nos jours), le stratège est un général et a le rang d’officier le plus élevé.

[7] Sparte était une ville-état de premier plan dans la Grèce antique . Dans l’Antiquité, la ville-état était connue sous le nom de Lacedaemon, tandis que le nom de Sparte désignait son établissement principal sur les rives de la rivière Eurotas en Laconie, dans le sud-est du Péloponnèse. Vers 650 av. jc, elle est devenu la puissance terrestre militaire dominante dans la Grèce antique. Compte tenu de sa prééminence militaire, Sparte fut reconnu comme le chef de file des forces grecques combinées pendant les guerres gréco-perses. Entre 431 et 404 av. jc, Sparte fut le principal ennemi d’ Athènes pendant la guerre du Péloponnèse

[8] L’agora, a d’abord désigné, dans la Grèce antique, la réunion du Conseil d’une cité ou de l’ensemble du peuple, au cours de laquelle les citoyens exercent leurs droits politiques, avant de désigner, par métonymie, la place publique qui porte ce nom. L’agora, espace public de rassemblement social, politique et mercantile de la cité, est avant tout le marché, en même temps que le rendez-vous où l’on se promène, où l’on apprend les nouvelles, où se forment les courants d’opinion

[9] L’Attique est la région qui entoure Athènes. L’Attique s’est d’abord appelée Mopsopie L’Attique est découpée en 139 dèmes et parallèlement, en trois grands secteurs : la ville, la côte et l’intérieur. Les dèmes sont regroupés en trittyes qui elles-mêmes sont regroupées trois par trois, une de chaque secteur, pour constituer une tribu. Durant l’Antiquité, il s’agissait de l’une des plus importantes régions productrices d’huile d’olive ; huile qui était ensuite exportée par exemple vers l’Étrurie. La céramique d’Attique au 6ème siècle av. jc connaît également un certain succès.

[10] En Grèce ancienne, les péripoloi sont des gardes-frontières. On les trouve notamment à Athènes à l’époque classique.