Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Ceolwulf II

mardi 26 octobre 2021, par ljallamion

Ceolwulf II (mort avant 883)

Roi de Mercie dans les années 870

Carte du Royaume de MercieIl succède à Burgred , chassé de son royaume par les Vikings en 874. Bien que la Chronique anglo-saxonne [1] décrive Ceolwulf comme un roitelet soumis aux envahisseurs, ses chartes et ses monnaies le présentent comme un roi de plein droit. Il est cependant privé d’une partie de son royaume par les Vikings en 877.

Ceolwulf II aurait battu et tué le roi de Gwynedd [2] Rhodri le Grand et son fils en 878. On ignore ce qu’il devint par la suite, et il est donc plausible qu’il ait été tué au combat contre Anarawd ap Rhodri en 881. Il est de toute façon mort avant 883, date à laquelle la Mercie [3] apparaît gouvernée par l’ealdorman [4] AEthelred II.

L’ascendance de Ceolwulf II est inconnue, quoique son nom suggère une parenté avec les frères Cenwulf et Ceolwulf 1er, qui règnent successivement sur la Mercie de 796 à 823

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Sean Miller, « Ceolwulf II (fl. 874–879) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004

Notes

[1] La Chronique anglo-saxonne est un ensemble d’annales en vieil anglais relatant l’histoire des Anglo-Saxons. Le manuscrit original est probablement rédigé dans le royaume de Wessex sous le règne d’Alfred le Grand, à la fin du 9ème siècle. De multiples copies sont distribuées aux monastères d’Angleterre et ensuite mises à jour indépendamment les unes des autres.

[2] Le Gwynedd était un des royaumes ou principautés du Pays de Galles au Moyen Âge, appelé Vénédotie, Winet ou Norgalles au Moyen Âge. Il couvrait une partie du nord-ouest du pays autour de la Snowdonia et comprenait l’île de Môn (Anglesey). Ses dirigeants ont eu à plusieurs reprises le dessus sur leurs rivaux gallois. Les rois et princes de Gwynedd ont résisté longtemps aux projets de conquête des rois d’Angleterre.

[3] La Mercie est l’un des sept royaumes de l’Heptarchie anglo-saxonne, avec Tamworth pour capitale. Entre 600 et 850, la Mercie fit quatorze fois la guerre au Wessex voisin, onze fois aux Gallois, et mena dix-huit campagnes contre d’autres ennemis - encore ne s’agit-il là que des conflits dont nous avons gardé la trace. Elle est fondée par les Angles rassemblés et menés un an auparavant, depuis les côtes marécageuses proches du Wash vers l’actuelle région des Midlands en Angleterre, par Creoda (ou Crida), premier roi connu des Merciens, peut-être en partie légendaire, qui accèda au pouvoir en 585. Ces Midlands (« terres du milieu ») regroupent les comtés actuels de Gloucester, Worcester, Leicester, Northampton, Bedford, Buckingham, Derby, Nottingham, Hereford, Warwick, Chester et Lincoln.

[4] Un ealdorman est la personne qui dirige un comté dans l’Angleterre anglo-saxonne entre le 9ème siècle et le règne de Cnut le Grand (1016-1035). C’est un officier royal et un magistrat de haut rang, qui commande également l’armée de son comté en temps de guerre. Dans certaines chartes du Wessex, le terme est traduit par le latin dux ou præfectus.