Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 8ème siècle > Ecgberht II (roi du Kent)

Ecgberht II (roi du Kent)

lundi 25 octobre 2021, par ljallamion

 Ecgberht II (roi du Kent)

Roi de Kent de vers 760/770 à 779 environ

La première mention d’Ecgberht II remonte à 765, année qui le voit émettre deux chartes conjointement avec un autre roi, Heahberht . L’une de ces chartes est confirmée par le roi Offa de Mercie, dont l’autorité commence à se faire sentir dans le Kent [1].

À une date incertaine, Ecgberht et Heahberht commencent à frapper des pennies d’argent en adoptant un nouveau modèle d’inspiration carolingienne. Heahberht n’est plus mentionné après 765, et Ecgberht semble avoir régné seul par la suite.

La Chronique anglo-saxonne [2] rapporte un affrontement ayant opposé la Mercie [3] au Kent en 776, sans préciser qui en est sorti vainqueur. Les historiens modernes considèrent cette bataille d’Otford [4] comme une défaite mercienne, car les chartes émises par Ecgberht en 778 et 779 ne sont plus confirmées par Offa, signe d’indépendance retrouvée vis-à-vis de la Mercie. Ecgberht entretient également de bonnes relations avec l’archevêque Jænberht.

La dernière charte connue d’Ecgberht date de 779, et il disparaît donc entre cette date et l’apparition d’un autre roi, Ealhmund, en 784. Lorsque Offa reprend le contrôle du Kent, vers 784-785, il annule plusieurs donations effectuées par Ecgberht durant l’éclipse du pouvoir mercien dans le Kent

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Barbara Yorke, Kings and Kingdoms of Early Anglo-Saxon England, Londres, Seaby, 1990, 218 p. (ISBN 1-85264-027-8).

Notes

[1] Le Kent est un royaume anglo-saxon fondé au 5ème siècle par les Jutes dans le sud-est de l’Angleterre. Il correspond approximativement au territoire occupé par le peuple celtique des Cantiaci avant la conquête romaine, et à l’actuel comté de Kent. C’est le premier royaume anglo-saxon converti au christianisme, et il atteint son apogée au début du 7ème siècle sous le roi Æthelberht.

[2] La Chronique anglo-saxonne est un ensemble d’annales en vieil anglais relatant l’histoire des Anglo-Saxons. Le manuscrit original est probablement rédigé dans le royaume de Wessex sous le règne d’Alfred le Grand, à la fin du 9ème siècle. De multiples copies sont distribuées aux monastères d’Angleterre et ensuite mises à jour indépendamment les unes des autres.

[3] La Mercie est l’un des sept royaumes de l’Heptarchie anglo-saxonne, avec Tamworth pour capitale. Entre 600 et 850, la Mercie fit quatorze fois la guerre au Wessex voisin, onze fois aux Gallois, et mena dix-huit campagnes contre d’autres ennemis - encore ne s’agit-il là que des conflits dont nous avons gardé la trace. Elle est fondée par les Angles rassemblés et menés un an auparavant, depuis les côtes marécageuses proches du Wash vers l’actuelle région des Midlands en Angleterre, par Creoda (ou Crida), premier roi connu des Merciens, peut-être en partie légendaire, qui accèda au pouvoir en 585. Ces Midlands (« terres du milieu ») regroupent les comtés actuels de Gloucester, Worcester, Leicester, Northampton, Bedford, Buckingham, Derby, Nottingham, Hereford, Warwick, Chester et Lincoln.

[4] La bataille d’Otford se déroule en 776 à Otford, dans le Kent. Elle oppose les Merciens du roi Offa aux habitants du royaume de Kent, soumis à Offa depuis les années 760. La Chronique anglo-saxonne se contente de rapporter l’affrontement sans en préciser l’issue. Dans la mesure où le Kent recouvre son indépendance dans les années qui suivent (plusieurs chartes du roi Ecgberht II en témoignent), il est vraisemblable que la bataille s’est soldée par une défaite mercienne