Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Sophie-Hedwige de Danemark (1677-1735)

samedi 21 août 2021, par ljallamion

Sophie-Hedwige de Danemark (1677-1735)

Princesse danoise

Fille du roi Christian V et de la reine consort, Charlotte-Amélie de Hesse-Cassel .

Sophie-Hedwige sera fiancée 3 fois. Enfant, elle est fiancée à son cousin, Jean-Georges IV de Saxe , conformément à la politique traditionnelle du mariage dynastique entre le Danemark et la Saxe. En 1689, le mariage est prévu pour 2 ans plus tard, mais lorsque Jean George succède à son père en 1691, il rompt les fiançailles.

En 1692 et entre 1694 et 1697, un mariage avec le futur Joseph 1er, est suggéré. Cependant, Sophie-Hedwige refuse de se convertir au catholicisme malgré les pressions considérables de son père. Entre 1697 et 1699, le Danemark souhaite s’allier à la Suède grâce à un double mariage entre le roi Charles XII de Suède et la princesse Sophie-Edwige de Danemark, et le Prince Charles de Danemark et Edwige-Sophie de Suède qui a lieu en 1698, mais le premier mariage est alors remplacé par celui de la princesse Ulrique-Eléonore de Suède avec le landgrave [1] Frédéric de Hesse-Cassel qui aura lieu en 1715.

En outre, Charles XII ne souhaite pas se marier et l’alliance dano-suédoise rencontre une grande résistance en Suède.

Sophie-Hedwige reste officiellement célibataire, bien qu’il y ait des rumeurs selon lesquelles elle conclut un mariage secret avec le noble Carl Adolph von Plessen .

En 1699, le père de la princesse meurt et son frère, Frédéric IV lui succède. En accord avec la tradition, Sophie-Hedwige vit avec sa mère jusqu’à la mort de celle-ci en 1714, puis à la cour de son frère le roi.

Parmi ses dames d’honneur figurait Elisabeth Helene von Vieregg , qui devient en 1701 la maîtresse royale de son frère et, en 1703, sa deuxième femme.

À la mort de sa mère en 1714, la princesse hérite des domaines Gjorslev [2] et Erikstrup, qu’elle échange avec le roi contre les domaines de Dronninglund [3], Dronninggård [4] et Børglum Abbey [5].

Elle entretient de bonnes relations avec son frère jusqu’en 1721, date à laquelle elle quitte la cour avec son jeune frère, le prince Charles, pour protester contre le mariage du roi avec Anne-Sophie de Reventlow .

Les frères et sœurs s’installent avec leurs propres tribunaux au manoir de Vemmetofte [6], dont Charles a hérité de leur mère. Ils ont une cour de 70 nobles courtisans, dirigée par Carl Adolph von Plessen. Sophie-Hedwig, ainsi que Charles, fondent des écoles pour les paysans des domaines.

Après la mort de son frère Charles en 1729, elle hérite des domaines de Vemmetofte, Højstrup et Charlottenborg [7] ainsi que des dettes, qu’elle réussit à gérer grâce aux revenus des domaines des Palais Sorgenfri [8], Dronninggård et Frederiksdal [9], qu’elle obtient de son neveu lorsqu’il succède à son frère en 1730.

La princesse est une portraitiste talentueuse et s’intéresse à la musique, aux travaux manuels tels que les ornements en ivoire et à la broderie. Elle rassemble des livres de psaumes et divers écrits. Un certain nombre de ses créations sont conservées dans la collection royale du château de Rosenborg [10].

En 1735, le couvent de Vemmetofte pour les nobles célibataires est fondé sur instruction de son testament. Elle meurt à l’âge de 57 ans à Charlottenborg

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Sophie-Hedwige de Danemark/ Portail du Danemark/ Catégories  : Princesse norvégienne/ Princesse danoise/ Maison d’Oldenbourg

Notes

[1] Titre porté au Moyen Âge par plusieurs princes germaniques possesseurs de terres relevant directement de l’empereur, en particulier les comtes d’Alsace, de Hesse et de Thuringe.

[2] Gjorslev est un château médiéval cruciforme situé à 17 km au sud-est de Køge , sur la péninsule de Stevns, dans la municipalité de Stevns , à une quarantaine de kilomètres au sud de Copenhague , au Danemark. Appartenant à l’origine à l’évêque de Roskilde, il est considéré comme l’un des exemples les mieux conservés de l’architecture gothique laïque au Danemark.

[3] Dronninglund est une ville de la commune de Brønderslev dans le Jutland au Danemark. On y trouve l’ancienne résidence royale de Dronninglund Castle

[4] Næsseslottet est une maison de campagne du 18ème siècle située sur les rives du lac Furesøen à Holte au nord de Copenhague, au Danemark. Le nom, qui se traduit par "Peninsula House", fait référence aux bâtiments situés sur une étroite péninsule qui s’étend de la rive est du lac. Le domaine était auparavant une ferme royale connue sous le nom de Dronningegård et ce nom a longtemps été associé à la localité.

[5] L’abbaye de Børglum était une importante abbaye prémontrée du Danemark médiéval, située dans la paroisse de Børglum, dans la commune de Hjørring, à environ cinq kilomètres à l’est de Løkken dans le centre-nord du Jutland ( région du Nordjylland ) entre le 12ème siècle et la réforme.

[6] Le couvent de Vemmetofte est un ancien manoir de la municipalité de Faxe au sud de Copenhague, au Danemark. Il a été transformé en couvent par la princesse Sophie Hedwige de Danemark en 1735.

[7] Charlottenborg est un ancien château royal situé à Copenhague au Danemark qui abrite aujourd’hui de différentes institutions nationales à caractère artistique ainsi qu’un centre d’expositions. Ces institutions sont entre autres l’Académie royale danoise des beaux-arts (Det Kongelige Danske Kunstakademi) et la Bibliothèque royale danoise des beaux-arts.

[8] Le palais de Sorgenfri est une résidence royale danoise située à Lyngby-Taarbæk, au Danemark. Sorgenfri signifie "Sans souci", une appellation donnée en Europe à divers châteaux et palais princiers au 18ème siècle.

[9] Narsarmijit (anciennement Frederiksdal en danois) est une localité groenlandaise de la commune de Kujalleq, située près de Nanortalik, au sud du Groenland, à environ 50 km du Cap Farvel.

[10] Le château de Rosenborg se trouve au centre de la capitale danoise Copenhague. L’histoire de Rosenborg remonte à l’année 1606, lorsque Christian IV de Danemark acheta des terrains situés devant les murs du nord-est et fit aménager un jardin d’agrément (Kongens Have). Dans ce jardin fut ensuite construite une maison d’été de deux étages, terminée en 1607. Ce bâtiment original peut encore être vu aujourd’hui dans la partie sud du domaine de Rosenborg.