Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 18ème siècle en France > Personnages du 18ème siècle > Jean von Baillou ou Jean de Baillou dit Johann Ritter von Baillou

Jean von Baillou ou Jean de Baillou dit Johann Ritter von Baillou

mercredi 9 juin 2021, par ljallamion

Jean von Baillou ou Jean de Baillou dit Johann Ritter von Baillou (1679-1758)

Naturaliste et scientifique italien

Il fut au service du duc de Parme François Farnèse, du grand-duc de Toscane Jean-Gaston de Médicis et de l’empereur François 1er . Il est le concepteur des jardins du palais de Colorno [1]. Sa fameuse collection constitua le fonds qui permit de créer le musée d’histoire naturelle de Vienne [2].

Le lieu de naissance de Jean von Baillou n’est pas connu. La famille de Jean von Baillou est originaire des Pays-Bas [3].

Ce jeune francophone roturier étudia les mathématiques, les sciences naturelles, la médecine et la chimie, notamment à Paris. En 1718, il se trouve au service du duc François 1er de Parme. En tant qu’architecte du duc, commissaire général et lieutenant colonel d’artillerie de l’armée ducale.

En 1731, le duc de Parme meurt et son petit-neveu Charles III d’Espagne lui succède. Jean Baillou quitte Parme pour Florence [4] où, sous le règne du dernier grand-duc Jean-Gaston de Médicis, il devient directeur général des bâtiments, des fortifications, des palais et des jardins grand-ducaux.

Passionné d’histoire naturelle, il entreprend d’assembler une riche collection de fossiles, de minéraux, de coquillages et de plantes dont le nombre s’élèvera à 30 000 spécimens en 1746. Il est en relation avec Isaac Newton et mène pour le public des expériences sur le magnétisme [5]. Il est également membre de l’Académie des sciences [6].

En outre, Jean von Baillou écrivit un livre sur sa collection. Il est intitulé “Description Abregée du Fameaux Cabinet de M. le Chevalier de Baillou” et la copie originale est dans le Bibliothèque d’État de Bavière. Le livre est sur des fossiles, des minéraux, des coquillages, et des plantes dans sa collection. Il discute également de son travail en physique.

En 1737, le dernier des Médicis s’éteint et conformément au traité de Vienne, la Toscane [7] revient au duc François III de Lorraine qui a renoncé à ses duchés patrimoniaux pour pouvoir épouser l’archiduchesse héritière Marie-Thérèse d’Autriche . Le nouveau grand-duc est un passionné de sciences et sait apprécier les compétences de son nouveau sujet qu’il anoblit.

En 1745, François de Lorraine est élu empereur et nomme Jean von Baillou, directeur des collections impériales. En 1749, l’empereur rachète la fameuse et précieuse collections de Jean von Baillou tout en nommant celui-ci conservateur de ladite collection, au palais Hofburg [8] en Autriche, fonction qu’il conserve jusqu’à sa mort. L’empereur s’engage également à conserver au fils de Jean, Louis-Balthasar, les fonctions de conservateurs de la collection.

Jean von Baillou meurt à Vienne en 1758 et, conformément à ses engagements, l’empereur nomme Louis-Balthasar von Baillou directeur de ses collections.

L’empereur s’éteint à son tour en 1765 et l’impératrice transforme les collections de son défunt mari en musée d’histoire naturelle de la ville de Vienne et ouvre les collections au public.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Johann Ritter von Baillou »

Notes

[1] Le Palazzo Ducale de Colorno, connu comme palais de Colorno fut construit au début du 18ème siècle par le duc François Farnèse sur les fondations du château de Colorno.

[2] Le musée d’histoire naturelle de Vienne, en allemand Naturhistorisches Museum Wien, est l’un des plus grands musées autrichiens. Il a été ouvert en 1889, soit 2 ans avant le musée d’Histoire de l’Art, qui lui fait face. Les deux musées ont la même façade et se distribuent de part et d’autre de la place Marie Thérèse. Il a été construit pour abriter les très riches collections d’histoire naturelle des Habsbourg.

[3] Les Pays-Bas, sont un pays d’Europe de l’Ouest, frontalier avec la Belgique au sud et l’Allemagne à l’est. À la fin du 16ème siècle le jeune stathouder Guillaume d’Orange va mener une véritable révolution partie de Bruxelles lors de l’exécution des chefs de la noblesse dressés contre le pouvoir espagnol, aussi appelée la révolte des Gueux. Il en résultera une guerre connue sous le nom de guerre de Quatre-Vingts Ans de 1568 à 1648, conduisant les Néerlandais à l’indépendance de la couronne d’Espagne.

[4] Florence est la huitième ville d’Italie par sa population, capitale de la région de Toscane et siège de la ville métropolitaine de Florence. Berceau de la Renaissance en Italie, capitale du royaume d’Italie entre 1865 et 1870

[5] Le magnétisme représente un ensemble de phénomènes physiques dans lesquels les objets exercent des forces attractives ou répulsives sur d’autres matériaux. Les courants électriques et les moments magnétiques des particules élémentaires fondamentales sont à l’origine du champ magnétique qui engendre ces forces. Tous les matériaux sont influencés, de manière plus ou moins complexe, par la présence d’un champ magnétique, et l’état magnétique d’un matériau dépend de sa température (et d’autres variables telles que la pression et le champ magnétique extérieur) de sorte qu’un matériau peut présenter différentes formes de magnétisme selon sa température.

[6] L’Académie des sciences, nommée l’« Académie royale des sciences » lors de sa création en 1666, est l’une des cinq académies regroupées au sein de l’Institut de France. Elle encourage et protège l’esprit de recherche, et contribue aux progrès des sciences et de leurs applications.

[7] La Toscane, dirigée d’abord par des margraves et des marquis aux 9ème et 10ème siècles, devint un ensemble de cité-États à statut républicain-oligarchique. Au 15ème siècle, avec Cosme de Médicis, elle est progressivement réunifiée dans une seule entité politique et passe entre les mains de la famille des Médicis, l’une des plus puissantes durant la Renaissance. Cette famille a gouverné la Toscane du 15ème au 18ème siècle.

[8] La Hofburg est un ancien palais impérial situé dans le 1er arrondissement de Vienne en Autriche. Étant le plus grand palais de la ville, il s’est progressivement édifié depuis le 13ème siècle. Ce fut la résidence de la plupart des dirigeants de l’histoire de l’Autriche, notamment de la dynastie des Habsbourg (pendant plus de 600 ans), et des empereurs d’Autriche et d’Autriche-Hongrie. Depuis 1946, c’est la résidence officielle du président fédéral de la république d’Autriche.