Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 400 à 300 avant Jésus Christ > Spurius Postumius Albinus Caudinus

Spurius Postumius Albinus Caudinus

mardi 18 mai 2021, par ljallamion

Spurius Postumius Albinus Caudinus

Homme politique romain

Emblème de la République romaine.En 334 av. jc, il est consul. En 332 av. jc, il est censeur [1].

En 327 av. jc, il est maître de cavalerie [2], sous le dictateur Marcus Claudius Marcellus.

En 321 av. jc, il est consul pour la seconde fois, et subit la défaite des Fourches Caudines [3]. Le Sénat de Rome refuse de reconnaître cette reddition qui d’après lui, était de la responsabilité personnelle des 2 consuls.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Spurius Postumius Albinus Caudinus/ Portail de la Rome antique/ Catégories : Censeur romain/ Consul de la République romaine/ Maître de cavalerie

Notes

[1] Le censeur est un magistrat romain. Deux censeurs sont élus tous les cinq ans parmi les anciens consuls par les comices centuriates. Le pouvoir des censeurs est absolu : aucun magistrat ne peut s’opposer à leurs décisions, seul un autre censeur qui leur succède peut les annuler. Après 18 mois de mandat, ils président une grande cérémonie de purification, le lustrum, à la suite de laquelle ils abdiquent. La censure est la seule magistrature romaine qui n’autorise pas la réélection. Les censeurs ne sont plus élus à partir de la dictature de Sylla, et leurs pouvoirs sont repris par les empereurs romains.

[2] Le maître de cavalerie est, durant la République romaine, l’assistant qu’un dictateur romain doit nommer, une sorte de chef d’état-major. À partir du 1er siècle av. jc, le titre est utilisé par l’armée romaine comme titre honorifique. Le grade de magister equitum, associé à de véritables pouvoirs de commandement, réapparaît durant le Bas-Empire romain.

[3] La bataille des Fourches Caudines a opposé les Romains aux Samnites en 321 av. jc au cours de la deuxième guerre samnite. Les Samnites de Caius Pontius, par leurs positions stratégiques, encerclent et capturent une armée romaine entière de 40 000 hommes dirigée par leurs deux consuls.