Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 6ème siècle > Brunehaut ou Brunehilde

Brunehaut ou Brunehilde

jeudi 23 janvier 2014 (Date de rédaction antérieure : 3 septembre 2011).

Brunehaut ou Brunehilde (vers 534-613)

Reine et régente d’Austrasie

Miniature médiévale (14ème siècle) représentant l'exécution de Brunehilde.

Fille du roi wisigoth Athanagild elle épousa, vers 567, le roi franc d’Austrasie [1] Sigebert 1er qui était l’un des petits-fils de Clovis. Sa sœur Galswinthe épousa dans le même temps le roi de Neustrie [2], Chilpéric 1er, autre petit-fils de Clovis.

Frédégonde, qui fut la concubine de Chilpéric, le pousse à assassiner sa propre femme et à tuer également son beau-frère, Sigebert. Brunehaut parvient, enfermée dans Paris, à faire reconnaître pour roi, l’aîné de ses fils, sous le nom de Childebert II. Puis, elle épousa elle-même l’un des fils de Chilpéric, Mérovée.

En 587, elle signa un traité avec Gontran, roi de Bourgogne. L’une des clauses faisait de Childebert II son successeur. Mais, coup sur coup, Gontran meurt en 592 et Childebert II en 595. Brunehaut, au nom de ses petits-fils Théodebert II et Thierry II administre avec fermeté les royaumes d’Austrasie et de Bourgogne. A la mort de Frédégonde, en 597, Brunehaut prétend étendre son pouvoir sur tout le monde franc, mais l’aristocratie austrasienne comme ses 2 petits-fils exaspérés se rallièrent au roi de Neustrie, Clotaire II, père de Dagobert. En 612, Théodebert II vaincu n’a plus aucun pouvoir, peut-être même est-il physiquement éliminé.

C’est en 613 que Clotaire II envahit l’Austrasie. Brunehaut lui fut livrée, il la condamna à mort et la fit torturer. Cette femme est alors âgée de près de 80 ans. Puis, il la fait attacher par les cheveux à un cheval sauvage que l’on emballe et qui traîna le corps de Brunehaut jusqu’à l’épuisement. Son cadavre fut brûlé. Après cette mort, Clotaire II rétablit l’unité du royaume des Francs que Brunehaut n’avait pu accomplir.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Imago Mundi/Encyclopédie universel d’histoire/ Brunehaut, fille d’Athanagilde, roi wisigoth d’Espagne/ Le petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 187

Notes

[1] L’Austrasie désignait durant la période mérovingienne un royaume franc couvrant le nord-est de la France actuelle, les bassins de la Meuse et de la Moselle, jusqu’aux bassins moyen et inférieur du Rhin. La capitale en fut d’abord Reims, puis Metz. Les habitants de l’Austrasie étaient les Austrasiens. Ce royaume est apparu à la mort de Clovis en 511, lorsque le territoire de celui-ci est partagé entre ses fils. Berceau de la dynastie carolingienne, l’Austrasie disparaît en 751 avec le dernier roi mérovingien pour être intégrée dans le grand royaume franc que réunirent Pépin le Bref et Charlemagne.

[2] Royaume franc qui couvrait le nord-ouest de la France actuelle, et avait pour capitale Soissons. Néanmoins, il semble que le terme de Neustrie ne soit apparu qu’un siècle après la création du royaume. La Neustrie avait été créée lors du partage qui suivit la mort de Clovis 1er, en 511, et revint à Clotaire 1er, qui, au terme de son long règne de 50 ans, avait réussi à reconstituer le royaume de son père. Elle fut le 2ème grand royaume franc né lors des partages successoraux mérovingiens à partir des territoires conquis sur Syagrius. Son aire géographique était limitée par la Loire au sud, l’océan Atlantique et la Basse-Bretagne à l’ouest, et la Champagne à l’est. Elle s’étendait jusqu’en Flandre au nord.