Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Jean de Talaru

mardi 13 avril 2021, par ljallamion

Jean de Talaru (mort en 1393)

Archevêque de Lyon

Né près de Lyon, Il est l’oncle de l’archevêque Amédée de Talaru. Il est d’abord chanoine et obédiencier de l’église Saint-Just de Lyon [1], puis chanoine et custode [2] de la cathédrale Saint-Jean [3]. Il parvient à se hisser au doyenné de cette institution, avant d’être élu le 29 juillet 1375 à la tête du diocèse.

En 1376, il tient un synode local. Surtout, il fait en 1378 une longue visite pastorale destinée à faire le bilan de la tenue des lieux de culte, et de ces desservants. Cette visite couvre près de 400 édifices, sur les 900 que compte le diocèse.

Il s’est signalé dans son diocèse par un esprit de paix, une volonté de porter l’esprit pastoral et une grande libéralité.

Il est fait cardinal en 1389 par l’antipape Clément VII à la demande du Roi de France, Charles VI, mais ne reçoit jamais de titre. La même année, il renonce à son siège au profit de Philippe de Thurey .

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Bernard Berthod, Jacqueline Boucher, Bruno Galland, Régis Ladous et André Pelletier, Archevêques de Lyon, Lyon, Éditions lyonnaises d’art et d’histoire, 2012, 191 p. (ISBN 9782841472284, notice BnF no FRBNF43719523)

Notes

[1] La Collégiale Saint-Just ou Saint-Just des Macchabées, située 41 rue des Farges, à Lyon, est la reconstruction d’une des plus anciennes églises de Lyon, dédiée comme elle à saint Just, le 13ème évêque de la ville au 4ème siècle, bâtie sur l’ancienne nécropole romaine.

[2] On appelait ainsi le sacristain chargé de la gestion de tout l’équipement d’une église (linge, cloches, mobilier…)

[3] La primatiale Saint-Jean-Baptiste-et-Saint-Étienne (dite aussi, plus simplement, cathédrale Saint-Jean) est le siège épiscopal de l’archidiocèse de Lyon. Elle a rang de cathédrale et de primatiale : l’archevêque de Lyon a le titre de Primat des Gaules