Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Eadwulf Cudel

lundi 22 février 2021, par ljallamion

Eadwulf Cudel (mort vers 1019)

L'Angleterre en 871Frère d’Uchtred le Hardi, comte de Northumbrie [1]. Il lui succède à sa mort, en 1016, mais uniquement sur la région de Bernicie [2], au nord de la Northumbrie.

Selon l’historien Siméon de Durham il doit en 1018 abandonner le Lothian [3] aux Écossais de Malcolm II qui avaient vaincu les Northumbriens lors de la Bataille de Carham [4].

À sa mort, c’est le fils aîné d’Uchtred, Ealdred, qui lui succède.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Ann Williams, Alfred P. Smyth, D P Kirby A Bibliographical Dictionary of Dark Age Britain (England, Scotland and Wales c.500-c.1050). Seaby London (1991) (ISBN 1852640472) « Eadulf Cudel » p. 114.

Notes

[1] Le titre de comte de Northumbrie fut un titre de la période anglo-danoise, puis de la fin de la période anglo-saxonne, et enfin du début de la période anglo-normande de l’Angleterre. Le comté de Northumbrie succéda au comté de Bambourg, lui-même étant le successeur d’une Bernicie indépendante. Sous le Royaume viking d’York, il y eut des comtes de Deira. Finalement, toute la Northumbrie fut réunie sous la dynastie bernicéenne. Cette dynastie se maintint en Bernicie jusqu’en 1041, mais à partir de 1016, il y eut d’autres comtes à York qui furent appointés par le roi Knut le Grand pour toute la Northumbrie. Celle-ci fut dissoute au début de la période normande, en comtés d’York et Northumberland, avec une grande partie des terres allant aux princes-évêques de Durham.

[2] La Bernicie est un royaume anglo-saxon situé dans le nord de l’Angleterre et le sud de l’Écosse actuelles. Fondé au 6ème siècle, il est uni au royaume voisin de Deira au début du 7ème siècle pour former le royaume de Northumbrie. Son territoire se serait étendu depuis la Tyne vers le nord, atteignant finalement le Firth of Forth. Sa frontière occidentale s’est graduellement étendue, mordant sur les royaumes de langue brittonique de Rheged, Gododdin et Dumbarton. La résidence royale principale est le château de Bamburgh, près de l’île de Lindisfarne.

[3] Le Lothian est une région traditionnelle d’Écosse, s’étendant entre la rive sud du Firth of Forth et les Lammermuir Hills. Son nom provient du semi légendaire roi breton Loth ou Lot. Au 7ème siècle, il devient la partie nord du royaume saxon de Northumbria. Mais au 8ème siècle les clans pictes la revendiquèrent en profitant de l’affaiblissement de la Northumbrie. Le Lothian est connu en Écosse pour avoir été la seule partie Anglo-saxonne de cette nation, et une des rares où l’écossais n’ait pas pris racine.

[4] La bataille de Carham est une bataille entre le Royaume d’Écosse et le Royaume de Northumbrie s’étant déroulée à Carham située sur les bords de la Tweed en 1018. a bataille fut remporté par les Écossais menés par Malcolm II et son allié Owen le Chauve roi de Strahclyde sur Uhtred de Northumbrie ou son frère et successeur Eadwulf . ette victoire des Écossais semble avoir renforcé la mainmise de l’Écosse sur le Lothian. En 1031, Knut II, roi d’Angleterre, du Danemark et de Norvège se rendit en Écosse et reconnut contre hommage la possession du Lothian à Malcolm. Après la bataille de Carham, une bonne partie de l’Écosse d’aujourd’hui était sous le contrôle du Roi des Scots, bien que les Scandinaves avaient toujours de l’emprise sur le Ross, le Caithness, le Sutherland et les Hébrides extérieures