Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Béatriz de Castro

jeudi 17 décembre 2020, par ljallamion

Béatriz de Castro

Dame castillane de la maison de Castro

Fille d’ Alvar Pires de Castro , comte d’Arraiolos [1] et Condestable du Portugal [2], et de María Ponce de León. Petite-fille de Sanche IV le Brave, roi de Castille [3]-et-León [4].   Elle était la soeur d’Isabel de Castro et de Ponce de León, mariée à Pedro Enríquez de Castille, comte de Trastámare [5] et Condestable de Castille [6] et fils de l’infant Fadrique de Castille et petit-fils de Alphonse XI le justicier, roi de Castille et León .   Elle épousa Pedro de Lara , comte de Mayorga [7] et seigneur de Castroverde [8], fils illégitime de Juan Núñez de Lara , seigneur de Lara [9] et la Biscaye [10].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé Beatriz de Castro/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Comte d’Arraiolos est un titre portugais accordé, en 1377 par le roi Fernand 1er de Portugal, à Dom Álvaro Pires de Castro, noble galicien, frère d’ Inês de Castro 2eme épouse du roi Pierre 1er I de Portugal. Álvaro Pires de Castro était déjà comte de Viana lorsqu’il a reçu ce nouveau titre. Après la mort d’Álvaro, le roi Jean 1er du Portugal a donné ce comté à son connétable, Nuno Álvares Pereira en 1387, qui l’a cédé, en 1422, à son petit-fils, Fernand de Bragance. Le titre de comte d’Arraiolos devint un titre subsidiaire de la maison de Bragance lorsque Fernand devint 2ème duc de Bragance en 1461.

[2] Poste créé par le roi Ferdinand 1er du Portugal en 1382, pour remplacer le porte-étendard à la tête de l’armée portugaise. Le connétable était la 2ème personne la plus puissante du royaume, après le roi du Portugal. La responsabilité du connétable était de commander l’armée en l’absence du roi et de maintenir la discipline dans l’armée ; il était présent à tous les tribunaux militaires. Après le règne de Jean IV du Portugal, le titre cessa d’avoir des responsabilités militaires ou administratives devenant simplement un titre honorifique.

[3] Le royaume de Castille est un ancien royaume du Moyen Âge qui trouve ses origines au nord de la péninsule Ibérique, dans l’actuelle Espagne. À la fin du Moyen Âge, le royaume de Castille s’étend depuis le golfe de Gascogne au nord jusqu’à l’Andalousie au sud et comprend la majeure partie du centre de la péninsule Ibérique. En 1037, date à laquelle Ferdinand 1er fonde le Royaume uni de Castille et León. En 1058, Ferdinand est à l’origine d’une série de guerres contre les Maures, se lançant à la conquête de ce qui allait devenir la Nouvelle-Castille (bataille d’Alarcos et bataille de Las Navas de Tolosa). La région s’agrandit particulièrement sous le règne d’Alphonse VI (1065-1109) et d’Alphonse VII (1126-1157). Sous Alphonse X, la vie culturelle du royaume se développe, mais une longue période de conflits internes suit. En 1469, le mariage de Ferdinand II d’Aragon (plus tard Ferdinand V de Castille) et d’Isabelle 1ère de Castille initie l’union des royaumes d’Aragon et de Castille et, par la suite, de l’ensemble de l’Espagne.

[4] Le royaume de León, une des 15 grandes anciennes divisions de l’Espagne et du Portugal, fut un des royaumes médiévaux de la Péninsule Ibérique, successeur du royaume des Asturies, qui eut un rôle dans la Reconquista et la formation des royaumes chrétiens successifs de l’occident péninsulaire.

[5] On donne le nom de Maison de Trastamare (Trastámara) à une dynastie de rois qui occupa les trônes de Castille de 1369 à 1555, d’Aragon de 1412 à 1516, de Navarre de 1425 à 1479 et de Naples de 1458 à 1516. Cette dynastie tire son nom du comté de Trastamare (condado de Trastámara), à la tête duquel se trouvait Henri II de Castille, dit le Magnifique, avant d’accéder au trône de Castille, à la suite d’une guerre civile qui s’acheva en 1369 par la mort de son demi-frère Pierre 1er de Castille, dit Le Cruel, fils d’Alphonse XI de Castille et de sa seconde femme, Éléonore de Guzmán.

[6] La dignité de connétable de Castille est créée en 1382 par le roi Jean 1er de Castille en remplacement de celle d’Alférez Mayor del Reino. Le connétable a la haute main sur l’armée, qu’il commande en l’absence du souverain. Le titulaire de cette dignité est en droit de porter la bannière et la masse d’armes du souverain, ainsi que d’arborer les armoiries de ce dernier. À compter de 1473, le roi Henri IV de Castille rend le titre purement honorifique et héréditaire : les connétables sont par la suite membres de la famille des Velasco, ducs de Frías.

[7] Le comté de Mayorga est un titre noble espagnol . Il a été accordé pour la première fois en 1381 par le roi Jean 1er de Castille à Pedro de Lara. À sa mort en 1384 au siège de Lisbonne, le titre retourne à la Couronne. Avant le 20 juillet 1385, le roi Jean 1er accorda le titre à Juan Alfonso Téllez de Meneses, 6ème comte de Barcelos , décédé en 1385 à la bataille d’Aljubarrota puis plus tard à l’Infant Fernand d’Aragon qui, 2 ans plus tard le donna à son fils l’infant Juan, puis à Juan II d’Aragon , dont toutes ses propriétés castillanes furent confisqués en 1430

[8] Castroverde est une commune de la province de Lugo en Espagne située dans la communauté autonome de Galice.

[9] La famille de Lara puis Manrique de Lara, est une ancienne famille noble espagnole, originaire du Royaume de Castille.

[10] La Biscaye est une province du Nord de l’Espagne. Elle forme la partie nord-ouest de la Communauté autonome du Pays basque. Elle est bordée par les provinces de Cantabrie (ouest), de Burgos (sud-ouest), d’Alava (sud), du Guipuscoa (est), et par la mer Cantabrique (nord). La commune d’Orduña forme une exclave de Biscaye, localisée entre les provinces d’Alava et de Burgos. Guernica, une ville considérée comme le centre spirituel du Pays basque, est située dans cette province.