Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 17ème siècle > Johann Christian von Boyneburg dit Jean Chrétien Baron de Boyneburg

Johann Christian von Boyneburg dit Jean Chrétien Baron de Boyneburg

samedi 28 novembre 2020, par ljallamion

Johann Christian von Boyneburg dit Jean Chrétien Baron de Boyneburg (1622-1672)

Conseiller de l’électeur de Mayence-Grand-Maréchal

Né à Eisenach [1], il tire son nom d’un château de la Hesse [2] appartenant à sa famille. Il acquit par sa haute capacité diplomatique une grande influence en Allemagne. Il fut le premier protecteur du philosophe, scientifique et mathématicien Gottfried Wilhelm Leibniz, qu’il prit pour secrétaire.   Après avoir fait ses études à Iéna [3], à Helmstedt [4] et à Marbourg [5], il alla en 1642 à la Cour d’Eisenach, et de là à celle de Hesse-Braubach, où le Landgrave [6] Jean faisait sa résidence.   Celui-ci l’envoya en 1645 à Stockholm [7]. Il en revint l’année suivante et s’arrêta pendant quelque temps en Saxe [8]. En 1648, il alla encore à la Cour du même Landgrave et lui rendit des services considérables dans les différends qu’il eut avec son frère le Landgrave George II.   Il eut diverses vocations en Oost-Frise [9], en Suède, et à la Cour de Saxe-Gotha [10], mais il les refusa toutes. En 1656, il fit profession de la Religion catholique romaine et entra dans le service de Jean-Philippe de Schönborn Électeur de Mayence . Depuis ce temps-là, il n’y eut presque aucune affaire importante dans l’Empire qui se terminât sans l’avis de Boinebourg.   Après la mort de l’Empereur Ferdinand III , il fut envoyé à Munich [11], pour sonder si l’Électeur de Bavière accepterait l’Empire : il assista fort souvent aux Diètes de l’Empire [12] à Ratisbonne [13].   Son crédit s’augmenta considérablement auprès des Puissances et il obtint à la Cour de Mayence des charges que le frère de l’Électeur lui enviait. L’Électeur trouvant même que Boinebourg devenait trop puissant le priva en 1665, de tous ses emplois et le fit mettre en prison. Le prétexte dont on se servit contre lui fut une lettre satirique qu’il avait écrite contre Reiffenberg, qui avait été envoyé en France pour demander du secours contre Erfurt [14]. On fouilla là-dessus tous ses papiers secrets, mais on n’y trouva rien qui pût le rendre suspect, c’est pourquoi il fut élargi après 5 mois de prison.   Avant d’en sortir, on lui fit promettre que de sa vie il ne songerait à se venger de ce qui lui était arrivé, et pour le consoler de ce qu’on lui avait fait, l’Électeur donna la fille de Boinebourg en mariage à son neveu, fils du frère de l’Électeur.   Depuis cela, Boinebourg se retira de la Cour, et passa ses jours en partie sur ses terres. En partie à Francfort [15], s’attachant presque uniquement aux études. Cependant il accepta encore quelques ambassades, et entre autres celle en Pologne, pour recommander aux Polonais d’élire pour leur Roi, Philippe-Guillaume de Neubourg Comte Palatin .   Au reste il entretenait une correspondance fort étendue et composa quelques livres, comme cinq livres“ De usu errorum in Republica”, qui n’ont pas été imprimés, et une “défense du Droit de l’Électeur de Mayence au couronnement de l’Empereur”. Tous les livres de sa bibliothèque avaient les marges chargées de remarques savantes écrites de sa main.   On a de lui un grand nombre de lettres, dans le “Commercium epistolicum Leibnitianum de Gruber”, de1745 qui prouvent sa vaste instruction.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Johann Christian von Boyneburg Portail de Mayence/ Catégories : Personnalité politique du Saint-Empire romain germanique

Notes

[1] Eisenach est une ville allemande, située à l’ouest du land de Thuringe et au centre du pays, dans la vallée de l’Hörsel. La ville est dominée par le château de Wartbourg qui fut le théâtre de célèbres joutes de troubadours au 13ème siècle et qui inspirèrent à Richard Wagner le thème de son opéra Tannhäuser. Elle est connue pour être la ville natale de Jean-Sébastien Bach en 1685, où il vécut jusqu’au décès de sa mère, en 1695.

[2] Le landgraviat de Hesse était un duché du Saint Empire romain germanique, ayant pour capitale la ville de Marbourg, Gudensberg puis à partir de 1277, Cassel. C’est en 1264 que naît le landgraviat. C’est à cette date que le landgraviat de Thuringe fut divisé, après la guerre de Succession de Thuringe, ce qui a entraîné la création d’une nouvelle entité indépendante : le landgraviat de Hesse. Cet État a existé pendant plus de 300 ans, jusqu’à sa division en 1567 en quatre entités indépendantes : les langraviats de Hesse Cassel, de Hesse-Marbourg, de Hesse-Rheinfels et de Hesse Darmstadt.

[3] L’université d’Iéna, baptisée du nom de Friedrich Schiller, (en allemand, Friedrich-Schiller-Universität Jena) est une université allemande située à Iéna en Thuringe. Plus de 130 cursus sont possibles. L’université d’Iéna compte 10 facultés (Théologie, de droit, d’économie, de sciences humaines, des sciences sociales, de Mathématiques/Informatique, de Physique/Astronomie, Chimie/Géographie, Biologie/Pharmacie, Médecine) elles-mêmes divisées en différents instituts. 1558 est considérée comme l’année officielle de création de l’université. Elle a reçu, à l’initiative du Gauleiter nazi de Thuringe Fritz Sauckel, le nom de Friedrich Schiller en 1934.

[4] Helmstedt, se situe en Basse-Saxe dans le nord de l’Allemagne, sur l’axe Hanovre-Berlin. Helmstedt s’est développé à proximité de l’abbaye bénédictine fondée autour de l’an 800 par le missionnaire Ludger, premier évêque du diocèse. L’abbaye de Werden (aujourd’hui faisant partie d’un quartier d’Essen) est son abbaye sœur. La région de Helmstedt était une partie des Derlingau et de la Thuringe septentrionale. Sous le règne de Lothaire III de Supplimbourg, les possessions de Helmstedt sont tombées aux mains des Guelfes. C’est alors que la région de Helmstedt a intégré le duché de Brunswick-Lunebourg.

[5] Marbourg est une ville de Hesse en Allemagne, chef-lieu de l’arrondissement de Marbourg-Biedenkopf. Elle est traversée par la rivière Lahn. C’est une ville libre depuis le 12ème siècle, au cours duquel elle a acquis l’autonomie municipale. De cet héritage découle le statut spécial dont dispose encore aujourd’hui la ville, comme six autres villes de Hesse. La Philipps-Universität de Marbourg, fondée en 1527, est la plus ancienne des universités protestantes d’Allemagne. Elle joue un rôle particulièrement important pour l’image de marque de la ville et est étroitement mêlée à l’identité municipale. Marbourg est une cité estudiantine, dressée à flanc de colline. Elle se distingue par son château perché sur un éperon et par son imposante église gothique, dédiée à sainte Élisabeth. Cette dernière, princesse de Hongrie venue se retirer ici pour soigner les malades incurables, fit longtemps de la ville un centre de pèlerinage. Avec la Réforme protestante, Marbourg devint un important foyer de théologie protestante.

[6] Titre de noblesse équivalent, lorsqu’il est employé seul, à celui de comte. Dans le Saint Empire romain germanique, il fut combiné avec d’autres termes dénotant une juridiction ou un domaine de responsabilité, assortis de concessions spéciales d’autorité ou de rang jusqu’à la fin du régime féodal.

[7] Stockholm est la capitale et la plus grande ville de Suède. Elle est le siège du gouvernement et du parlement suédois ainsi que le lieu de résidence officiel du roi. Située au bord de la mer Baltique, la ville est construite en partie sur plusieurs îles, à l’embouchure du lac Mälar, ce qui lui a valu, à l’instar d’autres cités européennes, son surnom de « Venise du Nord » Au 17ème siècle, Stockholm devient une ville européenne d’envergure. Entre 1610 et 1680, sa population est multipliée par six. Ladugårdslandet, maintenant appelé Östermalm ainsi que l’île de Kungsholmen sont alors rattachés à la ville. En 1628, le Vasa coule dans Stockholm. Peu après, sont instaurées des règles qui donnent à celle ci un monopole sur les échanges entre les négociants étrangers et les territoires scandinaves. À cette époque, sont bâtis nombre de châteaux et de palais, dont la maison de la noblesse (riddarhuset) et au 18ème siècle le palais royal.

[8] La Saxe est une région historique d’Allemagne située entre l’Ems et l’Oder, le bassin du Danube et la Baltique.

[9] La Frise orientale est une région historique située sur les côtes de la mer des Wadden entre les embouchures des rivières Ems à l’ouest et Weser à l’est, dans le land de Basse-Saxe en Allemagne. Ses villes principales sont Emden, Aurich, Leer, Norden et Wittmund.

[10] La Saxe-Gotha est un ancien duché saxon, constituée en 1640 en faveur d’Ernest 1er de Saxe-Gotha, frère cadet de Guillaume 1er de Saxe-Weimar et d’Albert de Saxe-Eisenach. Accrue de la Saxe-Cobourg en 1641 et de la Saxe-Altenbourg en1672, elle fut transmise par Ernest Ier le Pieux à son fils aîné Frédéric 1er de Saxe-Gotha en 1675, et forma dès lors le duché de Saxe-Gotha-Altenbourg dont plusieurs branches se détachèrent en 1680 : la Saxe-Cobourg, la Saxe-Meiningen, la Saxe-Hildburghausen, la Saxe-Saalfeld, en faveur des frères cadets du duc régnant de Saxe-Gotha-Altenbourg. Ce duché fit partie successivement de la confédération du Rhin et de la Confédération germanique jusqu’à la dissolution de la principauté en 1825.

[11] Munich est une ville du sud de l’Allemagne et la capitale du Land de Bavière. En 1632, durant la guerre de Trente Ans, la ville tombe aux mains de Gustave II Adolphe de Suède. Et en 1634, la peste lui fait perdre les deux tiers de sa population. Entre 1651 et 1679, sous le règne de l’électeur Ferdinand-Marie de Bavière et grâce à sa femme Henriette-Adélaïde de Savoie, Munich s’enrichit de monuments de style baroque italien (Église des Théatins, château de Nymphenburg...) En 1705, pendant la guerre de Succession d’Espagne, l’électeur Maximilien II ayant pris parti pour les Bourbons, la ville retourne sous le patronage des Habsbourgs. L’Académie bavaroise des sciences est créée en 1759.

[12] La Diète d’Empire, officiellement Diaeta Imperii ou Comitium Imperiale, était une institution du Saint Empire chargée de veiller sur les affaires générales et de trouver une solution aux différends qui pourraient s’élever entre les États confédérés.

[13] Ratisbonne, est une ville allemande, située dans le Land de Bavière et baignée par le Danube. Elle est située à 88 kilomètres de Nuremberg et à 103 kilomètres de Munich, proche de la République tchèque. La ville est le chef-lieu du district du Haut Palatinat et du Landkreis de Regensburg.

[14] Erfurt est une ville d’Allemagne, capitale de la Thuringe, évêché catholique et ville universitaire, fondée au 8ème siècle, traversée par la rivière Gera.

[15] Francfort-sur-le-Main est une ville d’Allemagne, généralement appelée simplement Francfort malgré le risque de confusion avec la ville de Francfort-sur-l’Oder. Située sur le Main, la ville est la cinquième ville d’Allemagne par sa population et la plus grande du Land de Hesse. La ville occupe une position centrale en Europe. Elle est distante de 393 km de Munich, 399 km de Bruxelles, 444 km d’Amsterdam, 415 km de Zurich, 582 km de Paris. Les villes situées près de Francfort sont Wiesbaden, Mayence, Darmstadt, Offenbach et Hanau. À partir de 855 les empereurs germaniques y sont nommés avant d’être couronnés à Aix-la-Chapelle.