Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 17ème siècle > Margaretha van Mechelen ou Margaret de Malines

Margaretha van Mechelen ou Margaret de Malines

dimanche 9 février 2020, par ljallamion

Margaretha van Mechelen ou Margaret de Malines (vers 1580-1662)

Femme noble du sud des Pays-Bas

Portrait de Margaretha van Mechelen par Michiel Janszoon van MiereveltFille de Cornelis de Mechelen, et de Barbara de Nassau. De 1600 à 1610 environ, Margaret de Malines était la maîtresse de Maurice de Nassau, futur prince d’Orange [1].

Maurice de Nassau, cependant, ne s’est jamais marié avec Margaret, probablement parce qu’elle était catholique. Leurs enfants ont reçu un traitement différent de celui des autres enfants bâtards de Maurice. Leurs enfants ont participé à la vie de la cour.

Sur son lit de mort en 1625, Maurice menaça son demi-frère Frédéric-Henri de Nassau, qui n’était toujours pas marié, de se marier avec Margaretha.

Dans ce cas, il honorerait également leurs fils illégitimes et succéderait à Maurice en tant que gouverneur à la place de Frédéric-Henri.

Frédéric-Henri a cependant épousé Amélie de Solms-Braunfels quelques jours avant le décès de Maurice.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en néerlandais intitulé Margaretha van Mechelen/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Le comté d’Orange, devenu principauté d’Orange en 1181, était un fief du Saint Empire romain germanique, car il faisait, avant son érection en principauté, partie du Royaume de Bourgogne. Le comté puis la principauté bénéficiaient donc des droits féodaux et de la souveraineté propres aux terres d’Empire. Le comté est passé en 1173 à la maison des Baux, puis la principauté est elle-même passée en 1388 à la maison de Chalon, et en 1544 à la maison de Nassau. Le dernier descendant de la maison de Chalon, René de Nassau-Chalon, marié à Anne de Lorraine (fille du duc Antoine de Lorraine), laissa la principauté à son cousin Guillaume 1er d’Orange-Nassau, dit le Taciturne, qui n’était pas un descendant des princes originels. La principauté d´Orange est rattachée unilatéralement au Dauphiné par le roi de France Henri II en 1551, qui doit cependant la restituer à Guillaume 1er en 1559.