Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 300 av.jc à 100 av. notre ère > Quintus Fabius Maximus dit Allobrogicus

Quintus Fabius Maximus dit Allobrogicus

lundi 20 janvier 2020, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 9 janvier 2011).

Quintus Fabius Maximus dit Allobrogicus

Consul et général romain

emblème consul Petit-fils de Paul Émile, il reçut la direction d’une partie des opérations qui se menaient alors en Gaule, aux côtés de Gnaeus Domitius Ahenobarbus.

il remporta une importante victoire sur le peuple gaulois des Allobroges [1] en 121 av. jc.

Leurs victoires sur les Allobroges et les Arvernes [2] du roi Bituitos leur valurent le triomphe.

Après la victoire remportée par Domitius à Vindalium [3], près de la Sorgue [4] sur les Allobroges, Fabius les écrasa à son tour avec leur allié arverne Bituitos, il obtint alors le droit de porter le surnom Allobrogicus, c’est-à-dire vainqueur des Allobroges.

Il fit construire à Rome un monument particulier pour célébrer ses exploits, un arc appelé fornix Fabianus, surmonté de sa statue et de bustes de ses ancêtres. Il fut construit au débouché de la Via Sacra sur le forum romanum [5].

Ses descendants tinrent une place importance dans la vie politique romaine jusqu’à la fin de la République.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de François Hinard (dir.), Histoire romaine des origines à Auguste, Fayard, 2000 (ISBN 978-2-213-03194-1)

Notes

[1] Les Allobroges sont un peuple gaulois dont le territoire était situé entre l’Isère, le Rhône et les Alpes du Nord. Ils passaient dans l’Antiquité pour de grands guerriers. Ce peuple celte se serait installé dans les Alpes du Nord au début du 4ème siècle av. jc. Les auteurs antiques grecs (Polybe, Ptolémée, Plutarque) les ont appelés Allobriges ou Allobryges. César mentionne Allobrogum fines pour désigner le territoire des Allobroges. Le territoire des Allobroges s’étendait sur la plus grande partie des pays qui seront nommés plus tard la Sapaudia (ce « pays des sapins » deviendra la Savoie) et au nord de l’Isère. Mais, à l’est, dans les montagnes alpines, des peuples indépendants, les Ceutrons, occupaient la vallée de la Tarentaise et la haute vallée de l’Arve et les Médulles occupaient la vallée de l’Arc. Au sud, la rivière Isère (puis le Doux, en rive droite du Rhône) marquerait leur frontière avec les Ségovellaunes dont le territoire deviendra la cité de Valence. L’ensemble de l’Allobrogie est donc usuellement définie comme le territoire correspondant en grande partie aux actuels départements de la Savoie, de la Haute-Savoie et de l’Isère. Les Allobroges étaient réputés être de bons guerriers. Certains fournirent pendant des siècles des mercenaires, les Gésates, bien connus en Gaule cisalpine où ils vinrent aider leurs frères gaulois à résister aux Romains.

[2] Peuple gaulois du Massif central. Ils furent un des peuples les plus puissants de la Gaule centrale, s’opposant à plusieurs reprises à la puissance romaine. Les Arvernes ont légué leur nom à l’Auvergne. Leur capitale, lors de la guerre des Gaules, Gergovie, se trouvait sur un plateau qui domine l’actuelle ville de Clermont-Ferrand.

[3] La bataille du confluent est une bataille s’étant déroulée en 121 av. jc, opposant les troupes alliées des peuples arverne et allobroge aux légions romaines du consul Q. Fabius Maximus. Les Arvernes étaient menées par le roi Bituit selon Tite Live (Épitomé, 61). Le combat est gagné par les troupes romaines et permet ainsi à Rome d’annexer le sud de la Gaule, depuis la côte méditerranéenne jusqu’au cours moyen du Rhône en 121 av. jc, donnant ainsi naissance à la Provincia Romana ou Narbonnaise.

[4] La Sorgue est une rivière française issue de la fontaine de Vaucluse qui est la plus importante exsurgence de la France métropolitaine. La Sorgue se partage d’abord en deux en amont de L’Isle-sur-la-Sorgue au niveau du partage des eaux. Elle crée dès lors le « bassin des Sorgues » à partir de deux grands bras, la Sorgue de Velleron et la Sorgue d’Entraigues. Ceux-ci se subdivisent en plusieurs dizaines de cours aux noms différents

[5] Le Forum Romain ou Forum de Rome, appelé aussi Forum Magnum (« Grand Forum ») ou Forum Vetus (« Vieux Forum »), est situé dans le site archéologique le plus important de Rome, entre les collines du Capitole et du Mont Palatin. Le forum est la place principale de la Rome antique. Son importance historique, religieuse et politique en fait l’endroit autour duquel toute la vie de la ville s’articule