Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Ragnald ou Ranald

jeudi 2 janvier 2020, par ljallamion

Ragnald ou Ranald (vers 1140- entre 1210/1227)

Seigneur des Îles de 1164 à 1210

Le nom de Ragnall tel qu'il apparaît sur le folio 35Recto et verso du manuscrit de la British Library Cotton MS Julius A VII (the Chroniques de Man) : Raignaldum.Second des fils survivants de Somerled , après la mort de son père il hérite de sa puissante flotte mais à l’origine il ne contrôle qu’Islay [1] et le Kintyre [2] et partage Arran [3] avec son frère cadet Angus mac Somhairle maître de Bute [4]. Un combat oppose les deux frères en 1192 dont Angus sort victorieux avant d’être tué avec ses trois fils par les Hommes de Skye [5] en 1210.

Leur frère aîné Dughall mac Somhairle contrôle Lorn [6] et sans doute Morvern [7] et Ardnamurchan [8] sur la terre ferme et les îles de Mull [9], Coll [10], Tiree [11] et la partie nord de Jura [12]. Après sa mort en 1192 ses domaines insulaires passent à Ragnald qui se nomme lui-même Roi des Isles et seigneur d’Argyll [13] et de Kintyre, lorsqu’il règne sur un territoire qui correspond au domaine originel du Dal Riada [14].

Au printemps 1199 il reçoit même en fief du roi Guillaume 1er d’Écosse le Comté de Caithness [15] où il séjourne jusqu’en 1200. Ragnald laisse le domaine à l’administration d’un “Steward” tué l’année suivante à l’instigation du comte des Orcades [16] Harald Maddadsson qui récupère le Caithness.

La personnalité de Ragnald présente un curieux mélange de valeurs celtiques et scandinaves avec sa flotte il sillonne la mer d’Irlande et pille à l’occasion les côtes ouest de la Grande-Bretagne et celles de l’Irlande mais il laisse également le souvenir d’un homme pieux et d’un bienfaiteur de l’Église.

Il rebâtit les monastères détruits par les Norvégiens-Gaëls [17] depuis plusieurs siècles, fonde une abbaye cistercienne à Saddell au Kintyre et rétablit en 1203 une communauté bénédictine dans la vieille métropole religieuse d’Iona [18].

À la fin de sa vie il se retire vers 1210 à l’abbaye de Paisley [19] où il termine sa vie.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Richard Oram Domination and Lordship. Scotland 1070-1230 Edinburgh University Press (Edinburgh 2011)

Notes

[1] Islay est l’île la plus méridionale de l’archipel des Hébrides, en Écosse. Surnommée « la reine des Hébrides », elle est située à 27 kilomètres à l’ouest de la côte britannique. La capitale de l’île est Bowmore qui, outre sa distillerie fondée en 1779, possède la curieuse église ronde de Killarow

[2] Le Kintyre est une péninsule du sud-ouest de l’Écosse, dans le Council area d’Argyll and Bute. Cette région s’étend sur une longueur de près de cinquante kilomètres, de Tarbert au nord jusqu’au Mull of Kintyre au sud.

[3] L’île d’Arran est la plus grande île du Firth of Clyde, en Écosse, et, avec une superficie de 432 km², la septième plus grande île écossaise. Au 7ème siècle, Arran fait partie du Sodor, c’est-à-dire des îles du sud du Royaume de Man et des Îles, mais à la mort de Godred Crovan en 1095, toutes les îles passent sous la direction de Magnus III de Norvège. Lagman de Man restaure le pouvoir local. Après la mort de Somerled, Arran et Bute sont dirigées par son fils Angus. En 1237, les îles écossaises coupent les ponts avec l’île de Man et deviennent un royaume indépendant, avant d’être cédées à la couronne écossaise en 1266, en vertu du traité de Perth.

[4] L’île de Bute, en anglais Isle of Bute, est une île du Royaume-Uni située en Écosse et baignée par le Firth of Clyde. Elle fait maintenant partie du Council area d’Argyll and Bute.

[5] Skye est l’île la plus vaste et la plus au nord de l’archipel des Hébrides intérieures en Écosse. Skye se situe dans la mer des Hébrides et fait partie du Council area de Highland.

[6] Le Firth of Lorn, est un firth situé dans l’Ouest de l’Écosse, au Royaume-Uni. Il constitue une avancée de l’océan Atlantique dans les Hébrides intérieures, séparé par l’île de Mull à l’ouest et le reste de l’Écosse à l’est, notamment les îles Slate. Il communique au nord avec le détroit de Mull, le Lynn of Lorne ainsi que le Loch Linnhe et au sud avec l’océan Atlantique.

[7] Le Morvern, en écossais A’ Mhorbhairn, en français « Trou de mer », est une péninsule du Royaume-Uni située dans l’Ouest de l’Écosse, au sud-ouest de Lochaber. Son point culminant est le Creach Bheinn avec 850 mètres d’altitude, sa superficie est de 650 km²

[8] Ardnamurchan, en écossais Àird nam Murchan qui signifie en français « Promontoire des grandes mers », est une péninsule de 130 km² de superficie située en Écosse, dans le district de Lochaber du Council area de Highland. Il est réputé pour être sauvage et intact. Son éloignement est accentué par le fait que la principale voie d’accès est une route à voie unique sur une grande partie de sa longueur.

[9] Mull, en gaélique écossais Muile, est une île du Royaume-Uni située en Écosse, dans le comté d’Argyll and Bute.

[10] Coll, en gaélique écossais Cola, est une île du Royaume-Uni située en Écosse, à l’ouest de l’île de Mull, dans la mer des Hébrides. Coll est connue pour ses plages de sable qui abritent de grandes dunes, pour ses râles des genêts et pour le château de Breachacha.

[11] Tiree, en gaélique écossais Tiriodh, est une île du Royaume-Uni située en Écosse.

[12] Jura est une île de l’archipel des Hébrides intérieures en Écosse située dans l’océan Atlantique et faisant partie du Council area d’Argyll and Bute.

[13] Argyll, est une région de l’ouest de l’Écosse correspondant plus ou moins à l’ancien Dál Riata, située en Grande-Bretagne sur la côte ouest entre Mull of Kintyre et Cap Wrath.

[14] Dál Riata ou Dál Riada (également Dalriada) (/dælˈriːədə/) est un royaume gaël comprenant une partie du nord-est de l’Irlande et de l’ouest de l’Écosse de chaque côté du Canal du Nord. À son apogée à la fin du vie siècle et au début du viie siècle, il comprenait ce qui est aujourd’hui l’Argyll en Écosse et une partie de l’actuel comté d’Antrim d’Ulster, en Irlande du Nord

[15] Caithness est un ancien comté et une région de lieutenance dans les Highlands du nord de l’Écosse, dont la capitale était la ville de Wick.

[16] Les Orcades, sont un archipel situé au nord de l’Écosse à 16 km de la côte de Caithness. Cet archipel compte 67 îles légèrement vallonnées, dont 16 seulement sont habitées.

[17] Les Gall Gàidheal formèrent un peuple qui domina une grande partie de la mer d’Irlande et de l’ouest de l’Écosse pendant presque tout le Moyen Âge. Ils étaient à la fois d’origine scandinave et gaelle et, dans leur ensemble, ils avaient adopté un large mélange de ces deux cultures. Ils étaient généralement connus par leur nom gaélique, Gall-Gàidheal, qu’ils utilisaient eux-mêmes et qui signifie littéralement « Étranger-Gael ».

[18] Iona est une petite île de l’ouest de l’Écosse située dans les mers intérieures de la côte ouest de l’Écosse, et faisant partie des Hébrides intérieures. À l’est, elle est séparée de l’île de Mull par le détroit d’Iona, large au minimum 1,220km. L’île, avec 4,8 km du nord au sud et 2,4 km d’est en ouest, s’étend sur 800 hectares. Le point le plus élevé, Dun, culmine à 101 m. L’île est reliée à sa voisine Mull via un ferry de Fionnphort à la petite agglomération de Baile Mor.

[19] Le prieuré de Paisley est fondé en 1163, par Walter Fitz Alan, sur le site d’une ancienne église celte. En 1245, il est élevé au rang d’abbaye, sous la responsabilité directe du pape. Sa participation aux échanges commerciaux de toute l’Europe accroît sa puissance et son influence au cours des années. En 1307, une grande partie des bâtiments est détruite lors d’un incendie et sa restauration s’effectue seulement au 15ème siècle. Les bâtiments monastiques sont cédés à la famille Hamilton en 1560 et la partie isolée de la nef est utilisée comme église paroissiale de Paisley.