Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Philippe II Colonna

samedi 12 octobre 2019, par ljallamion

Philippe II Colonna (1663-1714)

Philippe II ColonnaFils de Lorenzo Onofrio et de Marie Mancini , petit-neveu du cardinal Mazarin.

Il Contractera 2 mariages. Le premier le 20 Avril 1681 avec Lorenza de La Cerda de Aragon y Cardona [1], fille du duc de Medinaceli [2] et, dans un second mariage, après la mort de celle-ci en 1697, il épousa à Rome Donna Olimpia Pamphili [3], fille de Giovanni Battista Pamphili Prince de Carpineto et Belvédère.

Il était, depuis 1689 Grand Connétable [4] du royaume de Naples [5]. Il fut prince de Castiglione, 9ème duc et prince de Paliano [6], 8ème duc de Tagliacozzo [7], 6ème duc de Marino [8] et duc de Miraglia, marquis de Giuliano [9] et Cave [10], comte de Ceccano [11], baron de Sainta-Catherina, Seigneur de Genazzano [12], Rocca di Papa [13], Rip [14] et d’autres terres, chevalier de l’Ordre de l’Éperon d’or [15]. En 1710 il obtient la charge héréditaire de prince adjoint au trône pontifical.

Membres de Arcadia artistes [16], poète officiel de la cour des Habsbourg [17] à Vienne, où il est resté pendant 12 ans.

Filippo Colonna fit connaître Giovanni Bononcini, un des plus grands compositeurs italiens de l’époque baroque [18]. Le résultat de la collaboration entre l’écrivain et le musicien donnèrent 2 œuvres majeures : “Xerxes” en 1694 et le “triomphe de la Reine Camilla Volsques” en 1696.

Philippe II fut un collectionneur passionné de peintures et objets d’art de toutes sortes. En 1703, il voulu ouvrir au public chose rare pour l’époque, le palais romain de la famille ou il avait gardé les œuvres les plus significatives qu’il avait lui-même achetés ou hérités.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé Philippe II Colonna/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Maison de la Cerda est une ligne noble de la couronne de Castille descendant de l’ Infante Ferdinand de la Cerda, fils aîné du roi Alphonse X. C’était l’une des quatre lignées nobles issues directement de la famille royale castillane au 13ème siècle et qui est à l’origine des ducs de Medinaceli. La lignée de La Cerda s’est maintenue tout au long du Moyen Âge et a été constituée en une noble maison de premier rang jouant un rôle de premier plan dans la politique castillane. Cette ligne, comme d’autres de la guerre civile du milieu du 14ème siècle, a continué à travers la lignée féminine pour déplacer l’héritage familial jusqu’à ce que Dona Isabel de la Cerda, épouse Bernardo de Bearn, premier comte de Medinaceli.

[2] Le comté, puis duché de Medinaceli est un des plus prestigieux titres nobiliaires espagnols. Le comté est créé, en 1368, en faveur de Bernard de Béarn un fils bâtard du comte de Foix-Béarn Gaston III Fébus, qui avait passé sa vie au service du roi de Castille Henri II. Le nom du comté fait référence à la ville de Medinaceli, dans le royaume de Castille. Il s’étendait alors sur le sud-est de l’actuelle province de Soria, ainsi qu’une partie de la province de Guadalajara, jusqu’au Tage. En 1479, le comté est élevé au rang de duché par la reine Isabelle 1ère, en faveur de Luis de la Cerda y de la Vega. En 1520 lui est associée la grandesse d’Espagne.

[3] La famille Pamphili, est une des familles papales profondément ancrée dans l’Église catholique romaine et les politiques italienne et romaine des 16ème et 17ème siècles. La famille Pamphili a fusionné avec les familles Doria et Landi pour former la famille Doria-Pamphili-Landi.

[4] Le Connétable était à l’origine dans le Bas - Empire romain germanique et dans certains royaumes barbares , qui a supervisé les écuries du souverain . Plus tard, dans de nombreuses monarchies européennes médiévales et modernes, le titre de connestabile ou grande connestabile a été attribué à un haut dignitaire aux fonctions militaires, généralement placé à la tête de la cavalerie ou - comme en France et dans le Royaume de Naples et de Sicile - de toute l’armée royale (formellement en tant que lieutenant du souverain, chargé du commandement suprême).

[5] Le royaume de Naples est la dénomination courante mais non officielle de l’ancien royaume d’Italie méridionale dont la capitale était Naples. Issu de la partition du royaume de Sicile, il en regroupait toutes les terres péninsulaires. Sa dénomination officielle était Regnum Siciliae citra Pharum, c’est-à-dire « royaume de Sicile en deçà du détroit de Messine » (Sicile « citérieure » ou « péninsulaire »), par opposition à la Sicile proprement dite, appelée « au-delà de détroit de Messine » (Sicile « ultérieure » ou « insulaire »).

[6] Paliano est une commune italienne de la province de Frosinone dans la région Latium en Italie.

[7] Tagliacozzo est une commune italienne de la province de L’Aquila dans la région Abruzzes en Italie.

[8] Marino est une ville italienne de la ville métropolitaine de Rome Capitale dans le Latium en Italie. Sous le Pontificat de Martin V (Colonna), Marino devint la propriété des Colonnas.

[9] Cori est une commune italienne de la province de Latina dans la région Latium en Italie.

[10] Cave est une commune de la ville métropolitaine de Rome Capitale dans le Latium en Italie. Fief de la famille Colonna, elle fut assiégée en 1482 par le pape Sixte IV et fut alors contrainte de se rendre. Elle est connue pour être le cadre de la signature du Traité de Cave, établi le 12 septembre 1557, entre les nonces apostoliques du pape Paul IV et Ferdinand Alvare de Tolède, vice-roi de Naples.

[11] Ceccano est une commune italienne, située dans la province de Frosinone, dans la région Latium, en Italie centrale.

[12] Genazzano est une commune italienne, située dans la ville métropolitaine de Rome Capitale, dans la région Latium, en Italie centrale.

[13] Rocca di Papa est une commune de la ville métropolitaine de Rome Capitale dans la région Latium en Italie. Rocca di Papa est l’ancienne Cabum, placé sur un rocher isolé du reste du versant de la montagne de Monte Cavo et couronné par les ruines d’un château à quatre tours, qui était la place forte des Annibaldeschi jusqu’en 1426, époque où il passa aux mains de Prospero Colonna qui l’agrandit et y ajouta une tour. Cette forteresse a été démantelée par ordre de Paul III au 16ème siècle. Le nom de Rocca di Papa remonte à 1181 avec sa mention par le pape Lucius III.

[14] Ripi est une commune italienne, située dans la province de Frosinone, dans la région Latium, en Italie centrale.

[15] L’ordre de l’Éperon d’or, aussi connu anciennement sous le nom d’ordre de la Milice dorée, est un ordre de chevalerie papal conféré à ceux qui ont contribué de manière distinguée à la propagation de la foi catholique, ou à la gloire de l’Église.

[16] importante académie crée au plus tard en 1706

[17] La maison de Habsbourg ou maison d’Autriche est une importante Maison souveraine d’Europe connue entre autres pour avoir fourni tous les empereurs du Saint Empire romain germanique entre 1452 et 1740, ainsi qu’une importante lignée de souverains d’Espagne et de l’empire d’Autriche, puis de la double monarchie austro-hongroise. La dynastie a pris le nom de « Maison de Habsbourg-Lorraine » depuis 1780.

[18] Le baroque couvre une grande période dans l’histoire de la musique et de l’opéra. Il s’étend du début du 17ème siècle jusqu’au milieu du 18ème siècle, de façon plus ou moins uniforme selon les pays. De façon nécessairement schématique, l’esthétique et l’inspiration baroques succèdent à celles de la Renaissance, apogée du contrepoint et de la polymélodie, et précèdent celles du classicisme, naissance d’éléments discursifs et rationnels, comme la phrase musicale ponctuée comme dans l’architecture.