Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Attale III Philométor

mercredi 29 mai 2019, par ljallamion

Attale III Philométor (171 av. jc-133 av. jc)

Dernier roi du royaume de Pergame

portait de Attale III Philométor Dernier roi du royaume de PergameDernier membre de la dynastie des Attalides [1], il est le fils d’Eumène II et le neveu d’Attale II.

Les sources littéraires ont créé autour de lui une atmosphère de roman noir. Il aurait notamment éliminé tous les ministres et conseillers de ses prédécesseurs.

Attale III aurait contracté un mariage avec une certaine Bérénice, peut-être une princesse lagide [2] dont Justin l’accuse d’avoir provoqué la mort ainsi que celle de sa vieille mère.

La tradition en a fait un passionné d’agriculture, de jardinage et de plantes vénéneuses.

Les mobiles qui inspirèrent le seul acte notable de son règne restent mystérieux. Son testament révéla que le royaume de Pergame [3] était légué au peuple romain, à l’exception de Pergame [4] et de son territoire civique.

Selon l’historien Édouard Will , trois hypothèses convergentes peuvent aider à la compréhension de ce geste
- la crainte de voir le royaume tomber dans les mains d’un successeur indigne, ce qui se vérifia peu de temps après, avec l’usurpation d’ Eumène III Aristonikos
- la nécessité de mettre fin à une situation sociale très tendue
- la conscience qu’aurait eue Attale III de la relation de vassalité où il se trouvait déjà par rapport à Rome et la conviction que le plus raisonnable était de la faire passer dans le droit.

Le Sénat romain n’est sans doute pour rien dans le testament d’Attale, qu’il hésita vraisemblablement à accepter, aussi bien pour des raisons politiques que, peut-être, juridiques. En effet, on ne savait si le Sénat et le peuple romain étaient habilités à hériter.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Attale III/ Portail de la Grèce antique/ Attalides

Notes

[1] Les Attalides sont une dynastie hellénistique qui règne sur la cité de Pergame après la mort de Lysimaque, l’un des généraux d’Alexandre le Grand. L’un des généraux de Lysimaque, Philétairos, prend le contrôle de la ville en 282 av. jc et fonde la dynastie.

[2] On désigne traditionnellement par ce terme en français la dynastie d’origine macédonienne qui a régné de -305 à -30 sur l’Égypte et durant son apogée sur Chypre, la Cyrénaïque, la Syrie et quelques possessions plus ou moins éphémères dans la Mer Égée et en Asie Mineure, avec Alexandrie pour capitale. Le terme Lagide vient du fait que le général d’Alexandre, Ptolémée, qui se proclame roi en -305, soit le fils d’un aristocrate macédonien appelé Lagos.

[3] Pergame émerge après la mort d’Alexandre le Grand, en 323 av. jc. Le diadoque Lysimaque, un de ses généraux, y a entreposé ses trésors sous la garde de l’eunuque Philétairos. Celui-ci s’empare de Pergame et fonde en 282 av. jc. l’État Pergamien. Il règne d’abord sous la tutelle des Séleucides. Profitant de la lutte entre ces derniers, son neveu et fils adoptif Eumène 1er, véritable fondateur de la dynastie des Attalides, vainc Antiochos 1er en 262 av. jc et assure ainsi l’indépendance de Pergame, consolidée par son successeur Attale 1er Sôter, premier de la dynastie à prendre le titre de roi. Il s’allie avec les Romains au cours de la première guerre macédonienne, contre Philippe V de Macédoine. Après la victoire romaine de Magnésie du Sipyle en 189 av. jc, par la paix d’Apamée, Pergame reçoit de Rome une grande partie de l’Asie mineure. Par la victoire d’Attale 1er Sôter contre les Galates (des Celtes d’Anatolie centrale), Pergame étend son territoire de l’Hellespont à la Carie et l’Ionie, à la Cappadoce et à la partie occidentale de la Phrygie. C’est alors un royaume continental, avec un seul port important, Attalia, car les ports grecs de la mer Égée gardent leur indépendance.

[4] Pergame est une ancienne ville d’Asie Mineure, en Éolide située au nord de Smyrne, au confluent du Caïque et du Cétios, à environ 25 km de la mer Égée. À l’heure actuelle, son nom est Bergama (Turquie, province d’Izmir).