Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Iolaos

lundi 21 mai 2018

Iolaos

Personnage de la mythologie grecque-Héros thébain

Fils d’Iphiclès et d’ Automéduse . Il est l’un des plus fidèles compagnons de son oncle Héraclès, dont il conduit traditionnellement le char. Il est souvent présenté comme son éromène [1].

Il aide son oncle à vaincre l’hydre de Lerne [2], à capturer les bœufs de Géryon , prend part à l’expédition des Argonautes [3] et à la chasse du sanglier de Calydon [4]. D’après Pausanias, il remporte aussi la course de chars aux premiers Jeux olympiques institués par Héraclès, ainsi qu’aux jeux funéraires de Pélias .

Il se marie avec Mégara, qu’Héraclès lui cède et de qui il a une fille, Lipéphile. Il est envoyé par le héros en Sardaigne avec ordre d’y fonder une colonie à la tête des fils qu’il avait eus des filles de Thespios, les Thespiades [5].

Il prend aussi part, déjà âgé, à la guerre que les Héraclides [6] livrent à Eurysthée, et dont il est un des chefs. Selon Pindare, la confrontation entre Iolaos et Eurysthée aurait eu lieu devant Thèbes [7]. Iolaos, demandant aux dieux de retrouver sa jeunesse pendant une heure seulement, en profite pour tuer l’usurpateur et meurt peu après

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Iolaos/ Portail de la mythologie grecque/ Culte héroïque grec

Notes

[1] Dans la Grèce classique, un éromène est un adolescent engagé dans un couple pédérastique avec un homme adulte, appelé « éraste ». Un jeune garçon était susceptible de devenir éromène à partir du moment où il sortait du quartier des femmes, le gynécée, pour fréquenter la palestre, où il recevait une éducation intellectuelle et physique

[2] L’Hydre de Lerne est une créature de la mythologie grecque : tuer l’Hydre de Lerne constitue le deuxième des douze travaux d’Héraclès. Cette créature est décrite comme un monstre possédant plusieurs têtes qui se régénèrent doublement lorsqu’elles sont tranchées, et l’haleine soufflée par les multiples gueules exhale un dangereux poison, même pendant le sommeil du monstre. L’Hydre fut engendrée par Typhon et Échidna, puis élevée par Héra sous un platane à proximité de la source Amymone et du lac de Lerne, en Argolide (approximativement face à Nauplie). Lors de sa naissance, elle ne possédait qu’une tête, immortelle, qui se dédoubla ensuite pour former toutes les autres, mortelles

[3] Dans la mythologie grecque, les Argonautes sont un groupe de héros qui partirent d’Iolchos, l’actuelle Volos avec Jason à bord du navire Argo pour retrouver la Toison d’or. Ils apparaissent dans de nombreuses légendes.

[4] Calydon est une ancienne cité située en Étolie, en Grèce occidentale. On peut s’y rendre depuis Patras en passant par Antirhion et en prenant la direction de Missolonghi ou d’Agrinion. Les vestiges se trouvent près du village d’Evinochoro, juste après le pont sur l’Evinos. Elle possédait une importante fortification de 3 kilomètres de périmètre.

[5] Les Thespiades, nés de l’union d’Héraclès avec les cinquante filles de Thespios.

[6] Les Héraclides sont les soixante fils d’Héraclès, et par extension ses descendants qui conquièrent le Péloponnèse. Au sens restreint, le terme désigne les fils d’Hyllos, fils du héros et de Déjanire. Parmi les autres Héraclides, on trouve les Thespiades, nés de l’union d’Héraclès avec les cinquante filles de Thespios.

[7] Thèbes est une ville grecque de Béotie, siège d’un dème. Elle fut dans l’antiquité l’une des principales cités de Grèce, et était liée à de très nombreux mythes antiques