Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Jean Fasano dit Jean XVIII

Jean Fasano dit Jean XVIII

dimanche 26 novembre 2017

Jean Fasano dit Jean XVIII

Pape de Noël 1003 à juin 1009

Fils d’un prêtre romain nommé Leo et portait le nom, avant son accession au trône pontifical, de Phasanius.

Comme ses prédécesseurs Jean XVI antipape et Jean XVII , il dut son élection à l’influence de la famille Crescentius [1].

Les principales réalisations de son pontificat consistèrent principalement à régler des détails de l’administration ecclésiastique. Il confirma ainsi les possessions et privilèges de plusieurs églises et couvents, autorisa différents dons à des institutions religieuses, conféra des privilèges ecclésiastiques au siège épiscopal de Merseburg [2] venant d’être restauré, donna son accord lors du synode romain de juin 1007 à la création de l’évêché de Bamberg [3], créé et doté par l’empereur Henri II. Il conféra le pallium [4] aux archevêques Meingaudus de Trèves et Elphege de Canterbury.

Jean XVIII s’opposa avec force aux prétentions de l’archevêque Letericus de Sens et de l’évêque Fulco d’Orléans, qui refusaient d’autoriser l’abbé de Fleury, Goslin, d’user des privilèges que lui avait alloués Rome, et essayèrent de lui faire brûler les chartes papales.

Le Pape s’en plaignit auprès de l’Empereur, et convoqua les deux prélats devant son tribunal sous la menace de censures ecclésiastiques pour tout le royaume de France.

Il fut reconnu à Constantinople comme évêque de Rome.

Sa sépulture se situant dans l’ancienne basilique Saint-Pierre de Rome, indique qu’il soumit les Grecs et surmonta un schisme. Son nom apparaît sur les diptyques de l’Église byzantine. Selon un catalogue des papes, il mourut au monastère Saint Paul près de Rome [5], où il s’était retiré comme moine.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Pope John XVIII (XIX) Partiellement traduit de la Catholic Encyclopedia (1913)

Notes

[1] Famille qui dirigeait Rome en opposition à l’empereur Otton III

[2] L’évêché de Mersebourg est un ancien évêché d’Allemagne. L’évêché est créé selon le vœu du roi Otton, après l’avoir remporté sur la Hongrie lors de la bataille du Lechfeld. Le synode de Ravenne confirme cette création en 967. Jusqu’à la Réforme, Mersebourg est un siège épiscopal et un important centre religieux comme l’évêché d’Halberstadt. L’évêché est l’un des territoires épiscopaux les plus petits, alors qu’il comprend la ville de Leipzig, des domaines dans le sud de l’actuelle Saxe-Anhalt et une partie de la Saxe. À la fin du Moyen Âge, l’évêché comprend 310 églises paroissiales et affiliées. Par ailleurs, l’évêque de Mersebourg est chancelier de l’université de Leipzig.

[3] L’archidiocèse de Bamberg est un archidiocèse métropolitain de rite romain créé le 1er avril 1818, succédant au diocèse de Bamberg. L’archidiocèse est situé dans la ville de Bamberg, en Allemagne. Son nom latin est Archidioecesis Bambergensis.

[4] Le pallium est un ornement liturgique catholique dont le port, sur la chasuble, est réservé au pape, aux primats, aux archevêques métropolitains et à quelques rares évêques, pendant la célébration de la messe. Il vient du latin pallium qui signifie manteau.

[5] L’Abbaye de Saint-Paul-hors-les-Murs est une abbaye bénédictine située à Rome, sur la via Ostiense, à environ deux kilomètres du mur d’Aurélien, l’enceinte fortifiée antique protégeant la ville de Rome. Elle est attenante à la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs.